Huawei exclu de la 5G : la Chine estime que le Royaume-Uni a été berné par les Etats-Unis

Huawei a été exclu du réseau 5G britannique. Furieuse, la Chine a rapidement accusé le Royaume-Uni d’avoir été berné par le gouvernement des Etats-Unis. Pékin promet des représailles à l’encontre de Londres et conseille la plus grande prudence aux entreprises chinoises implantées au Royaume-Uni. 

Huawei exclu 5G Chine accuse Royaume-Uni berné par Etats-Unis

Ce mardi 14 juillet, le Royaume-Uni a annoncé l’éviction de Huawei de ses réseaux 5G. D’ici la fin de l’année, les opérateurs britanniques ne seront plus autorisés à acheter de l’équipement réseau fourni par le groupe chinois. D’ici 2027, tous les équipements réseau signés Huawei devront être remplacés, malgré les protestations des télécoms nationaux BT et Vodafone. Pour remplacer Huawei, Londres envisagerait de miser sur les équipements fournis par Samsung.

Pour justifier sa décision, le gouvernement britannique met en avant des risques pour la sécurité nationale. D’après le premier ministre conservateur Boris Johnson, c’est la meilleure solution pour « sécuriser notre réseau » . Sans surprise, le gouvernement de Donald Trump a rapidement félicité le Royaume-Uni pour sa décision. Washington estime que les mesures annoncés reflètent « un consensus international grandissant sur le fait que Huawei et d’autres acteurs représentent une menace pour la sécurité nationale car ils restent redevables au Parti communiste chinois ».

Sur le même sujet : la France refuse d’exclure Huawei de la 5G mais demande à Orange, Free, SFR et Bouygues de l’éviter

La Chine menace le Royaume-Uni de représailles

Á son tour, Pékin a rapidement réagi aux mesures britanniques. « La Chine prendra une série de mesures pour défendre les droits et les intérêts légitimes des entreprises chinoises » a menacé Hua Chunying, porte-parole du ministère des Affaires étrangères de Chine, lors d’une conférence de presse. « Il y a un prix à payer » a assuré la porte-parole, sans en dire plus sur les mesures étudiées par le gouvernement chinois.

« Que veut vraiment le Royaume-Uni? Conserver son point de vue indépendant? Ou être réduit à un Etat vassal, qui se fait délibérément berner par les Etats-Unis? » poursuit Hua Chunying. Pour la Chine, le Royaume-Uni s’est contenté de céder aux pressions exercées par le gouvernement américain depuis plusieurs mois. Depuis l'embargo contre Huawei voté en mai 2019, des délégations américaines cherchaient en effet à convaincre Londres de se calquer sur les mesures de Donald Trump. De la même manière, les Etats-Unis ont fait pression sur la France et l’Allemagne. Sans succès pour le moment.

« Cela pose la question de savoir si nous pouvons compter sur le fait que le marché britannique reste ouvert, équitable et sans discrimination » regrette Hua Chunying. La porte parole a conclu la conférence de presse en demandant « à toutes les entreprises chinoises d’attacher une grande importance aux risques politiques croissants auxquels elles peuvent être confrontées au Royaume-Uni ». In fine, l’éviction de Huawei aura une grave répercussion sur les investissements chinois au Royaume-Uni, qui étaient massifs depuis le Brexit.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Mate 40 : Huawei prépare 4 variantes différentes du flagship

Les Mate 40 se profile à l’horizon. Plusieurs mois avant le lancement de cette nouvelle génération, une fuite révèle que Huawei prépare 4 variantes différentes de son nouveau flagship. Sans surprise, tous les modèles seraient compatibles avec la 5G.   D’après…

5G : la France n’exclura pas Huawei, annonce Bruno Le Maire

La France refuse d’exclure Huawei de son futur réseau 5G, annonce Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie. Contrairement au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, l’Hexagone n’interdira pas les équipements réseau du groupe chinois. Néanmoins, des mesures seront prises afin de…

EMUI 10.1 : Huawei a déployé la mise à jour sur ces 39 smartphones

EMUI 10.1 est d’ores et déjà disponible sur 39 smartphones Huawei et Honor, annonce fièrement la marque chinoise. Le déploiement de la mise à jour sur ces terminaux est en effet arrivé à son terme dans le monde entier. D’autres téléphones pourront…

Huawei P50 Pro : voici à quoi il devrait ressembler

Le Huawei P50 Pro n’arrivera pas avant des mois. Cependant, les premières fuites commencent à apparaître et aujourd’hui, c’est un rendu non officiel se basant sur ces informations qui se montre. On peut y voir un smartphone doté d’un nouveau…

Huawei aurait baptisé son prochain smartphone pliable « Mate V »

Huawei vient de déposer la marque « Mate V » auprès du bureau européen de la propriété intellectuelle (EUIPO). Tout indique qu’il s’agit du nom probable du prochain smartphone pliable du constructeur. Huawei a déposé le 3 juin 2020 un nouveau nom…