Huawei attaque Google en Chine et porte plainte pour pratiques anticoncurrentielles

 

La Chine serait sur le point d’ouvrir une enquête anti-concurrentielle contre Google. Il pourrait s’agir d’une réponse ferme aux récentes sanctions américaines sur les sociétés chinoises comme Huawei ou encore TikTok. La guerre économique fait rage dans les deux pays et ce sont les sociétés privées qui trinquent.

Huawei

Google pourrait prochainement être au centre d’une enquête pour abus de position dominante en Chine. Le géant américain est en effet dans le collimateur du parti, selon Reuters, qui lui reproche de ne pas laisser les autres sociétés s’installer sur le segment des OS mobile. Néanmoins, il est compliqué de ne pas voir ici une manœuvre politique.

En effet, le gouvernement Trump a la main lourde en ce qui concerne les constructeurs chinois en ce moment. Les deux exemples les plus flagrants sont Tik Tok et surtout Huawei, tous deux accusés d’espionnage. C’est d’ailleurs Huawei qui a déposé plainte contre la filiale d’Alphabet dans son pays. La Chine pourrait donc frapper fort contre la société américaine en guise de représailles.

Il est reproché ici à Google d’abuser de sa position sur le segment mobile, notamment avec Android, sur le marché chinois. La conséquence serait donc que les autres constructeurs (chinois, bien entendu) ne peuvent proposer leur propre OS.

Des tensions fortes

Le timing est loin d’être anodin. Déjà privé de la suite logicielle de Google et bientôt d’Android, Huawei devrait prochainement lancer ses smartphones équipés de son propre OS mobile : Harmony OS. Faire pression sur Google et la sanctionner lourdement pourrait permettre de laisser le champ libre à la société chinoise.

A lire aussi – Huawei : la situation est critique, les ventes de smartphones risquent de s’effondrer de 75% en 2021

Pour le moment, rien n’est officiel, mais l’enquête pourrait être annoncée dans le courant du mois d’octobre. Les tensions entre les Etats-Unis et la Chine sont actuellement extrêmement fortes, sur fond de guerre économique et d’embargo. Toutefois, les choses pourraient très prochainement basculer avec l’élection américaine qui aura lieu au début du mois de novembre.

En attendant, l’administration Trump renforce sa pression sur les entreprises chinoises et la dernière victime n’est autre que Tik Tok. Bannie des smartphones américains, elle connaît actuellement un sursis. Néanmoins, elle pourrait bien disparaître du pays. La Chine a elle plus d’un coup à jouer dans cette guerre, étant donné que nombre de sociétés américaines ont des intérêts économiques dans ce pays.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
huawei mate 40 photo teaser
Mate 40 : Huawei tease le quintuple capteur photo du smartphone

Huawei vient de teaser le quintuple capteur photo arrière des Mate 40. Une mystérieuse image publiée sur Sina Weibo montre en effet une configuration disposée dans un bloc photo hexagonal, une première sur le marché du smartphone.  Ce 14 octobre,…

huawei mate 40 présentation 22 octobre officiel
Huawei Mate 40 : présentation le 22 octobre 2020, c’est officiel

Huawei présentera finalement les Mate 40 et Mate 40 Pro lors d’une conférence le 22 octobre 2020. Suite aux sanctions américaines à son encontre, le groupe chinois pourrait dans un premier temps réserver ses nouveaux smartphones à la Chine. Les…

harmony os déploiement calendrier
Harmony OS : Huawei dévoile le calendrier de déploiement de son OS

Huawei vient de publier un premier calendrier concernant le déploiement d’HarmonyOS sur ses différents smartphones. Sans surprise, les futurs Mate 40 et Mate 40 Pro seront les premiers à migrer sous HarmonyOS 2.0. HarmonyOS a pour vocation de remplacer Android…

huawei
Huawei propose que des experts indépendants passent sa 5G au peigne fin

Huawei invite des experts indépendants à passer ses technologies 5G au peigne fin pour prouver que ses solutions ne représentent aucune menace d’espionnage. La firme cherche à provoquer la levée des sanctions qui brident désormais lourdement ses ambitions. Le président…

huawei qualcomm
Huawei privilégie Qualcomm pour remplacer ses puces Kirin

Le président tournant de Huawei a déclaré mercredi que la chaîne d’approvisionnement de l’entreprise subissait une attaque violente de la part des États-Unis. Il a exhorté Washington à lever les restrictions commerciales qui nuisent aussi bien au géant chinois qu’à…

Huawei P40
Huawei promet des smartphones qui se rechargent au laser d’ici 2023

Huawei vient de breveter une nouvelle technologie permettant de recharger des smartphones ou des drones à l’aide de faisceaux lasers. Selon le constructeur, la recharge laser devrait débarquer d’ici les 2 ou 3 prochaines années. Bien que la recharge sans…