Hadopi : 500 000 avertissements et 86 condamnations depuis le début de l’année

 

La Hadopi a dressé son bilan provisoire pour l'année 2019. Du 1er janvier au 31 août 2019, l'autorité a envoyé près de 500 000 avertissements par mail pour au final peu de condamnations, même si leur nombre est en hausse comparativement à l'année dernière.

hadopi

La Hadopi a fêté ses 10 ans en juin dernier. En une décennie, le bilan global de l'autorité est un échec.  Le gouvernement a annoncé la prochaine fusion de la Hadopi et du CSA. Les deux organismes ne feront qu'un, avec beaucoup plus de moyens financiers, judiciaires et techniques pour assurer les missions de la nouvelle autorité dont le nom est désormais connu. Il s'appellera Arcom (Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique), a annoncé il y a quelques jours le ministre de la Culture. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a également déposé le nom de domaine Ar-Com.fr pour la nouvelle institution. Mais pour l'heure, la réponse graduée de la Hadopi suit son cours.

Hadopi : 86 condamnations sur près de 500 000 avertissements en 2019

Le dernier rapport de la Hadopi dévoile les chiffres du 1er au 31 août 2019. Au total, l'autorité a envoyé 479 177 avertissements par mail. Cette première phase est suivie d'un deuxième avertissement en cas de récidive dans les six mois suivant le premier. La Hadopi annonce que 147 916 récidivistes ont reçu un deuxième avertissement par email et par lettre en recommandée. La troisième et dernière phase constate la négligence caractérisée informe de l'internaute, ce qui le rend passible de poursuites pénales.

Au total, 1 149 dossiers ont été transmis au procureur de la République. Au 31 août, ce nombre a déjà dépassé celui de l’ensemble de l’année 2018 (1 045). Il en est de même du nombre de décisions de condamnation portées à la connaissance de la Hadopi : 86 en 8 moins contre 83 sur toute l'année 2018. Il y a également eu 301 mesures alternatives aux poursuites.

Sur les 86 décisions de condamnation, on dénombre :

  • 31 condamnations pour contravention de négligence caractérisée assorties d'une amende moyenne de 350 €. À ce montant s’ajoutent des dommages-intérêts d’un montant moyen de 300 €
  • 3 jugements pour délit de contrefaçon
  • 47 ordonnances pénales : amendes d’un montant de 150 € à 1 000 €
  •  5 comparutions sur reconnaissance préalable de culpabilité

L'un des constats qui se dégagent de ce rapport est que les récidives sont à la hausse malgré les menaces. Les condamnations quant à elles sont finalement peu nombreuses même si leur nombre a augmenté en un an. Enfin, si 35% des « pirates » récidivent officiellement selon le rapport, ce chiffre pourrait en réalité être bien plus élevé puisqu'il ne tient certainement pas compte de ceux qui passe dans l'ombre grâce à l'anonymat conféré par les solutions VPN qui rend difficile l'identification des pirates.

Source : Hadopi



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
google search
Google pourrait bloquer son moteur de recherche en Australie

Google et Facebook reprochent au gouvernement australien un projet de loi qui les forcerait à négocier une plus juste rémunération avec les médias. Le texte prévoit notamment qu’un arbitre indépendant fixe les montants que les plateformes devront payer si les…

yggtorrent
YggTorrent : le site pirate de téléchargement est en panne

Rien ne va plus du côté du site de téléchargement YggTorrent. Celui qui recense des dizaines de milliers de téléchargements, le plus souvent illégaux, est en panne depuis quelques heures. À moins que la panne ne soit finalement qu’une simple…

duckduckgo
DuckDuckGo bat un nouveau record et profite du scandale WhatsApp

100 millions de requêtes quotidiennes pour DuckDuckGo, un record pour le moteur de recherche respectueux de la vie privée qui a de plus en plus la cote. En pleine affaire WhatsApp, le moteur profite surtout de l’inquiétude des internautes à…

wifi 6
WiFi 6, WiFi 6E : qu’est ce que c’est et à quoi ça sert ?

Le WiFi 6 commence peu à peu à s’imposer comme le standard des connexions sans fil. Mais à quoi correspond cette appellation exactement et à quoi correspond le WiFi 6E dont on parle également ? On vous propose d’en apprendre…