Google : un internaute est condamné à payer 1800 € d’amende à cause d’un commentaire

 

Un simple avis posté sur Google peut coûter cher, surtout lorsqu'il est passible de diffamation. C'est ce qui est arrivé à un quadragénaire, qui été condamné à payer 1800 € d'amende après la publication d'une critique incendiaire à l'encontre d'une notaire.

google avis internaute
Crédits : Pixabay

Comme vous le savez peut-être, il est possible depuis plusieurs années maintenant de laisser un avis sur tout et n'importe quoi grâce à Google, que ce soit un commerce, un restaurant ou un professionnel. De quoi nuire à l'activité de certaines personnes, surtout lorsque les commentaires nauséabonds s'accumulent.

En novembre 2020, un garagiste britannique excédé par les faux avis avait d'ailleurs porté plainte contre Google. Il reprochait au géant du web de ne pas avoir procédé à la suppression des commentaires diffamatoires. Notez que ce phénomène ne concerne pas que Google, puisque le nombre de faux avis a explosé sur Amazon depuis le début de la pandémie.

Une notaire porte plainte après la publication de deux avis sur Google

Or, une notaire installée à Amiens a récemment fait l‘amère expérience de ces avis incendiaires postés sur Google. En effet, l'un de ses clients, un quadragénaire, a publié en décembre 2020 deux commentaires particulièrement remontés à l'encontre de la professionnelle : “Un notaire qui mérite de ne pas être connu” et “Escroc de notaire. Une honte d'avoir ça en France”. 

Comme le client a posté en son nom, il n'a pas été compliqué de l'identifier. De fait, l'Amiénoise n'a pas hésite une seconde pour engager une procédure en citation directe à son encontre pour diffamation. Le quadragénaire en question a été invité à comparaître ce jeudi 2 juin 2022 devant le tribunal d'Amiens. Il ne s'est pas présenté à l'audience.

Maître François-Julien Schuller, l'avocat de la plaignante, a dévoilé pourquoi le prévenu était si remonté contre elle. Il s'agit d'une affaire concernant un projet de cession de bail commercial qui impliquant un changement d'activités. Avant de procéder, il fallait toutefois avoir l'accord du propriétaire du local.

A lire également : Netflix attaqué en justice pour diffamation par un enquêteur à la retraite

Un coup de sang sur Google qui coûte cher

Visiblement, les négocations n'ont pas abouties, et le quadragénaire a jugé que la notaire était responsable. La cliente a réclamé 15 000 € de dommages et intérêts, rappelant que “dans un domaine extrêmement concurrentiel, le moindre avis peut avoir des répercussions importantes”. De son côté, le parquet a reconnu le caractère injurieux des deux avis postés, les caractérisant “d'invectives qui dépasse les libertés d'expression”. 

Alors que les juges ont requis 800 € d'amende avec sursis, le prévenant a finalement écopé de 500 € d'amende avec sursis. En outre, il a été condamné à verser 1000 € de dommages et intérêts auxquelles s'ajoutent 800 € de frais de justice. Résultat, ce coup de sang sur Internet lui aura coûté 1800 €. Notez toutefois que ces avis sont toujours visibles sur la toile, puisque seul Google est en mesure de les supprimer.

Source : Le Courrier Picard



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !