Google risque 5 milliards d’euros d’amende en Europe pour non-respect des données personnelles

Un an après l’entrée en vigueur du Règlement général pour la protection des données personnelles (RGPD) en Europe, une enquête va être ouverte contre Google. L’entreprise est visée par plusieurs plaintes pour non-respect de la vie privée des utilisateurs, mais aussi des dispositions prévues par le règlement. La firme risque une nouvelle amende salée de 5 milliards d’euros.

Google risque une nouvelle amende en Europe

Les ennuis continuent pour Google en Europe. Après avoir subi une amende de 1,49 milliard d’euros en mars 2019 et une autre de 4,3 milliards d’euros remontant à 2018 pour abus de position dominante sur Android, la firme est à nouveau visée par une enquête qui est cette fois-ci directement liée au RGPD, adopté il y a tout juste un an.

RGPD : Google pourrait bientôt subir une nouvelle amende salée en Europe

Entré en vigueur le 25 mai 2018, le RGPD vise à renforcer le droit à la vie privée dans l’Union européenne. Les entreprises opérant dans l’UE se doivent de respecter les dispositions fixées par ce règlement en ce qui concerne le traitement des données personnelles de leurs clients. Google avait déjà subi une amende de 50 millions de dollars en France pour le non-respect du règlement. Selon Reuters, l’autorité de protection des données en Irlande (DCP), qui est le principal régulateur de Google en Europe a ouvert une nouvelle enquête sur l’entreprise.

Elle fait suite à plusieurs plaintes déposées contre Google, y compris une venant de Brave, qui fournit le célèbre navigateur Web axé sur la protection de la vie privée. L’entreprise reproche à Google son manque de transparence sur l’exploitation des données personnelles des utilisateurs à des fins de publicité.

Brave explique que lorsqu’une personne visite un site Web, des données personnelles qui en disent long sur ses activités en ligne sont transmises à des dizaines, voire des centaines d’entreprises à son insu. Ces données visent à optimiser les enchères sur Adsense et servent à mieux cibler les publicités. L’amende de mars dernier concernait déjà la régie publicitaire de Google, mais elle était plutôt liée à des faits d’abus de position dominante.

Si la nouvelle enquête venait à donner raison aux plaignants, l’entreprise risque une amende pouvant aller jusqu’à 4% du  chiffre d’affaires de l’exercice précédent. Si cette amende devait s’appliquer aux résultats de 2018, la firme pourrait payer jusqu’à 5,44 milliards d’euros d’amende. Une somme très lourde sachant que Google paye déjà plus d’amendes à l’UE que d’impôts dans le monde

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Samsung Electronics : le bénéfice opérationnel plonge de 56% au 3e trimestre

Samsung Electronics anticipe un plongeon de 56% de son bénéfice opérationnel au troisième trimestre 2019. Un résultat dû principalement à des difficultés dans un marché du semi-conducteur baissier depuis le début de l’année. La sortie du tunnel serait néanmoins proche.  Samsung Electronics enchaine…

Facebook Libra : PayPal lâche déjà l’affaire

La rumeur lancée par le Wall Street Journal se confirme. PayPal a annoncé vendredi qu’il quitte la Libra Association qui regroupe les membres fondateurs de la cryptomonnaie que Facebook souhaite lancer l’année prochaine. Le retrait de PayPal constitue un nouveau…

Free pourrait lancer FreeBank, une banque mobile à la Orange Bank

Free aurait l’intention de lancer une banque mobile concurrente d’Orange Bank. Ce 13 septembre 2019, Iliad, maison mère de l’opérateur de Xavier Niel, a en effet obtenu un numéro d’identifiant permettant d’exercer une activité bancaire. Tout porte à croire que l’arrivée d’une « FreeBank » sur le marché soit imminent.  Iliad…