Google risque 5 milliards d’euros d’amende en Europe pour non-respect des données personnelles

Un an après l’entrée en vigueur du Règlement général pour la protection des données personnelles (RGPD) en Europe, une enquête va être ouverte contre Google. L’entreprise est visée par plusieurs plaintes pour non-respect de la vie privée des utilisateurs, mais aussi des dispositions prévues par le règlement. La firme risque une nouvelle amende salée de 5 milliards d’euros.

Google risque une nouvelle amende en Europe

Les ennuis continuent pour Google en Europe. Après avoir subi une amende de 1,49 milliard d’euros en mars 2019 et une autre de 4,3 milliards d’euros remontant à 2018 pour abus de position dominante sur Android, la firme est à nouveau visée par une enquête qui est cette fois-ci directement liée au RGPD, adopté il y a tout juste un an.

RGPD : Google pourrait bientôt subir une nouvelle amende salée en Europe

Entré en vigueur le 25 mai 2018, le RGPD vise à renforcer le droit à la vie privée dans l’Union européenne. Les entreprises opérant dans l’UE se doivent de respecter les dispositions fixées par ce règlement en ce qui concerne le traitement des données personnelles de leurs clients. Google avait déjà subi une amende de 50 millions de dollars en France pour le non-respect du règlement. Selon Reuters, l’autorité de protection des données en Irlande (DCP), qui est le principal régulateur de Google en Europe a ouvert une nouvelle enquête sur l’entreprise.

Elle fait suite à plusieurs plaintes déposées contre Google, y compris une venant de Brave, qui fournit le célèbre navigateur Web axé sur la protection de la vie privée. L’entreprise reproche à Google son manque de transparence sur l’exploitation des données personnelles des utilisateurs à des fins de publicité.

Brave explique que lorsqu’une personne visite un site Web, des données personnelles qui en disent long sur ses activités en ligne sont transmises à des dizaines, voire des centaines d’entreprises à son insu. Ces données visent à optimiser les enchères sur Adsense et servent à mieux cibler les publicités. L’amende de mars dernier concernait déjà la régie publicitaire de Google, mais elle était plutôt liée à des faits d’abus de position dominante.

Si la nouvelle enquête venait à donner raison aux plaignants, l’entreprise risque une amende pouvant aller jusqu’à 4% du  chiffre d’affaires de l’exercice précédent. Si cette amende devait s’appliquer aux résultats de 2018, la firme pourrait payer jusqu’à 5,44 milliards d’euros d’amende. Une somme très lourde sachant que Google paye déjà plus d’amendes à l’UE que d’impôts dans le monde

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei va réduire sa production d’un tiers jusqu’en 2020

Huawei a décidé de réduire sa production d’un tiers jusqu’en 2020, annonce Ren Zhengfei, fondateur du groupe chinois. Banni du marché américain et bientôt privé de licence Android, le constructeur va en effet couper dans ses frais de production à hauteur de 30…

Xavier Niel investit dans Libra, la cryptomonnaie de Facebook

Xavier Niel, le fondateur d’Iliad, ferait partie des investisseurs du projet Libra, la cryptomonnaie de Facebook, aux côtés de grands noms de la tech comme Uber, Spotify et Booking. Nommée Libra, elle devrait être lancée en 2020 et servira de…

Huawei abandonne son entreprise de câbles sous-marins

Huawei vient de céder 51% des parts de Huawei Marine Networks, une filiale spécialisée dans la pose de câbles sous-marins. Banni du marché américain et bientôt privé de licence Android sur décision de Donald Trump, le groupe chinois aurait décidé de faire…

Bitcoin : le cours s’envole et atteint un nouveau record

Après une année 2018 difficile, le Bitcoin connaît un sursaut en 2019. La crytomonnaie a enregistré une hausse spectaculaire dans la nuit du 26 au 27 mai. Elle atteint un record sur les douze derniers mois et frôle les 9 000 dollars.

Huawei refuse que la Chine bannisse Apple en représailles

Huawei ne veut pas que la Chine exclut Apple du marché chinois. Ren Zhengfei, fondateur et patron du groupe, s’oppose fermement à ce que son pays natal entame des représailles contre son rival américain suite au décret promulgué par Donald…