Google paye plus d’amendes à l’UE que d’impôts dans le monde

Google a publié via sa maison-mère Alphabet ses résultats financiers de l’année 2018. Et surprise, on apprend dans le rapport que la firme de Mountain View dépense désormais plus pour payer les amendes infligées par la Commission européenne que pour payer ses impôts… dans tous les pays du monde. 

google impôts amendes

Les GAFAM et l’optimisation fiscale, on le sait, c’est une grande histoire d’amour. Les plus riches s’arrangent pas des moyens plus ou moins détournés d’exploiter des failles dans les différentes législations pour payer le moins d’impôts possibles aux États. Et Google y parvient très bien.

Google ne paye vraiment pas beaucoup d’impôts dans le monde

Sa maison-mère Alphabet a publié ses résultats financiers pour le dernier trimestre 2018 ainsi que pour l’année entière. Résultat, le groupe américain a réalisé un chiffre d’affaire de 136,8 milliards de dollars l’année dernière, en augmentation de 23% par rapport à 2017. Dans le tableau des dépenses, il y a une ligne Amendes de la Commission européenne, qui indique 5,1 milliards de dolalrs (contre 2,7 milliards en 2017). Une somme à laquelle on peut même ajouter l’amende de 50 millions d’euros infligée à Google par la CNIL récemment pour non respect du RGPD.

Comme le souligne The Inquirer, ces 5,1 milliards de dollars sont supérieurs aux 4,2 milliards de dollars de prévision d’impôts mis de côté par la firme de Mountain View pour toute l’année 2018 et dans le monde entier. Oui, depuis l’année dernière, Alphabet dépense plus d’argent pour régler ses amendes en Europe que pour payer ses impôts dans tous l’ensemble des pays où il est présent.

L’UE a frappé fort ces derniers mois, Google écopant d’une amende de 4,3 milliards d’euros pour abus de position dominante sur Android. Auparavant, il avait été condamné pour les mêmes raisons anticoncurrentielles à cause de son service de comparaison de prix Google Shopping. Mais plus qu’une hausse des amendes, cela reflète surtout le peu d’impôts que paye le groupe au regard de ses immenses revenus. Durant longtemps, les géants de la tech ont eu droit à une certaine impunité. C’est en train de changer dans certains pays européens et notamment dans l’hexagone. Apple va payer 500 millions d’euros au fisc français, des arriérés d’impôts sur 10 ans. Amazon était pris par la patrouille un an auparavant, devant payer 200 millions d’euros pour cinq années d’exercice. Et la nouvelle taxe GAFA à venir pourrait rapporter 500 millions d’euros en 2019.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei va réduire sa production d’un tiers jusqu’en 2020

Huawei a décidé de réduire sa production d’un tiers jusqu’en 2020, annonce Ren Zhengfei, fondateur du groupe chinois. Banni du marché américain et bientôt privé de licence Android, le constructeur va en effet couper dans ses frais de production à hauteur de 30…

Xavier Niel investit dans Libra, la cryptomonnaie de Facebook

Xavier Niel, le fondateur d’Iliad, ferait partie des investisseurs du projet Libra, la cryptomonnaie de Facebook, aux côtés de grands noms de la tech comme Uber, Spotify et Booking. Nommée Libra, elle devrait être lancée en 2020 et servira de…

Huawei abandonne son entreprise de câbles sous-marins

Huawei vient de céder 51% des parts de Huawei Marine Networks, une filiale spécialisée dans la pose de câbles sous-marins. Banni du marché américain et bientôt privé de licence Android sur décision de Donald Trump, le groupe chinois aurait décidé de faire…

Bitcoin : le cours s’envole et atteint un nouveau record

Après une année 2018 difficile, le Bitcoin connaît un sursaut en 2019. La crytomonnaie a enregistré une hausse spectaculaire dans la nuit du 26 au 27 mai. Elle atteint un record sur les douze derniers mois et frôle les 9 000 dollars.

Huawei refuse que la Chine bannisse Apple en représailles

Huawei ne veut pas que la Chine exclut Apple du marché chinois. Ren Zhengfei, fondateur et patron du groupe, s’oppose fermement à ce que son pays natal entame des représailles contre son rival américain suite au décret promulgué par Donald…