Google paye plus d’amendes à l’UE que d’impôts dans le monde

Google a publié via sa maison-mère Alphabet ses résultats financiers de l’année 2018. Et surprise, on apprend dans le rapport que la firme de Mountain View dépense désormais plus pour payer les amendes infligées par la Commission européenne que pour payer ses impôts… dans tous les pays du monde. 

google impôts amendes

Les GAFAM et l’optimisation fiscale, on le sait, c’est une grande histoire d’amour. Les plus riches s’arrangent pas des moyens plus ou moins détournés d’exploiter des failles dans les différentes législations pour payer le moins d’impôts possibles aux États. Et Google y parvient très bien.

Google ne paye vraiment pas beaucoup d’impôts dans le monde

Sa maison-mère Alphabet a publié ses résultats financiers pour le dernier trimestre 2018 ainsi que pour l’année entière. Résultat, le groupe américain a réalisé un chiffre d’affaire de 136,8 milliards de dollars l’année dernière, en augmentation de 23% par rapport à 2017. Dans le tableau des dépenses, il y a une ligne Amendes de la Commission européenne, qui indique 5,1 milliards de dolalrs (contre 2,7 milliards en 2017). Une somme à laquelle on peut même ajouter l’amende de 50 millions d’euros infligée à Google par la CNIL récemment pour non respect du RGPD.

Comme le souligne The Inquirer, ces 5,1 milliards de dollars sont supérieurs aux 4,2 milliards de dollars de prévision d’impôts mis de côté par la firme de Mountain View pour toute l’année 2018 et dans le monde entier. Oui, depuis l’année dernière, Alphabet dépense plus d’argent pour régler ses amendes en Europe que pour payer ses impôts dans tous l’ensemble des pays où il est présent.

L’UE a frappé fort ces derniers mois, Google écopant d’une amende de 4,3 milliards d’euros pour abus de position dominante sur Android. Auparavant, il avait été condamné pour les mêmes raisons anticoncurrentielles à cause de son service de comparaison de prix Google Shopping. Mais plus qu’une hausse des amendes, cela reflète surtout le peu d’impôts que paye le groupe au regard de ses immenses revenus. Durant longtemps, les géants de la tech ont eu droit à une certaine impunité. C’est en train de changer dans certains pays européens et notamment dans l’hexagone. Apple va payer 500 millions d’euros au fisc français, des arriérés d’impôts sur 10 ans. Amazon était pris par la patrouille un an auparavant, devant payer 200 millions d’euros pour cinq années d’exercice. Et la nouvelle taxe GAFA à venir pourrait rapporter 500 millions d’euros en 2019.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Samsung Electronics : le bénéfice opérationnel plonge de 56% au 3e trimestre

Samsung Electronics anticipe un plongeon de 56% de son bénéfice opérationnel au troisième trimestre 2019. Un résultat dû principalement à des difficultés dans un marché du semi-conducteur baissier depuis le début de l’année. La sortie du tunnel serait néanmoins proche.  Samsung Electronics enchaine…

Facebook Libra : PayPal lâche déjà l’affaire

La rumeur lancée par le Wall Street Journal se confirme. PayPal a annoncé vendredi qu’il quitte la Libra Association qui regroupe les membres fondateurs de la cryptomonnaie que Facebook souhaite lancer l’année prochaine. Le retrait de PayPal constitue un nouveau…

Free pourrait lancer FreeBank, une banque mobile à la Orange Bank

Free aurait l’intention de lancer une banque mobile concurrente d’Orange Bank. Ce 13 septembre 2019, Iliad, maison mère de l’opérateur de Xavier Niel, a en effet obtenu un numéro d’identifiant permettant d’exercer une activité bancaire. Tout porte à croire que l’arrivée d’une « FreeBank » sur le marché soit imminent.  Iliad…