Google Play Protect : Android peut désormais détecter les applications infectées par un malware

Google lance Google Play Protect, un nouvel ensemble de fonctionnalités permettant de renforcer la sécurité d’Android en scannant les applications installées sur un smartphone pour s’assurer qu’elles ne contiennent pas de malware. Une nouvelle couche de protection additionnelle pour Android, reposant notamment sur les technologies d’apprentissage automatique.

google play protect

Afin de protéger les utilisateurs de smartphones contre les malwares de plus en plus nombreux sur Android, Google vient d’intégrer à son OS mobile une série de nouvelles fonctionnalités de sécurité intitulée Play Protect. Ces différentes fonctionnalités sont compatibles avec tous les appareils sous Google Mobile Services 11 et supérieur.

Selon Google, Google Play Protect permettra de scanner les applications en provenance du Play Store installées sur votre smartphone pour s’assurer que tout est sécurisé. La moindre application suspecte sera automatiquement bloquée ou supprimée de l’appareil.

En revanche, si vous téléchargez des applications en provenance de sources non officielles, vous risquez toujours de télécharger des virus par accident. Google Play Protect utilise également le machine Learning et les algorithmes de Google pour détecter les nouveaux malwares avant qu’ils ne fassent des dégâts.

Google Play Protect : les applications contaminées seront automatiquement bloquées

Dans un avenir proche, Google compte estampiller les applications sûres du Play Store d’une carte Play Proect, directement dans la boutique. Cependant, cette fonctionnalité n’a pas encore été déployée pour le moment. Elle permettra de s’assurer que les applications téléchargées sur le Play Store sont totalement sécurisées. Depuis quelque temps, Android est nettement plus sécurisé que iOS contre les malwares, et cette nouvelle protection va permettre de creuser l’écart.

Ce nouveau service a été annoncé pour la première fois par Google en mai dernier, dans le cadre de la conférence I/O 2017. À compter de cette semaine, il est officiellement disponible dans le monde entier. Si vous avez reçu la mise à jour, cette fonctionnalité peut être paramétrée depuis les paramètres de votre smartphone, dans la rubrique Google et l’onglet Sécurité. C’est ici que vous trouverez la liste des applications suspectes bloquées par Play Protect.



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
LineageOS 17.1 : la ROM basée sur Android 10 est disponible

LineageOS 17.1, la ROM basée sur Android 10, est disponible. Cette version inédite apporte son lot de nouveautés, à commencer par une prise en charge des lecteurs d’empreintes digitales sur l’écran, ou encore des appareils photo pop-up et rotatifs. Pour…

Android Auto débarque de série dans les motos Harley Davidson

Android Auto sera enfin installé de série dans les moto Harley Davidson à partir de 2021. Le constructeur proposera également des mises à jour pour les motos équipées d’un système infotainment vendues depuis 2014. Vous pourrez enfin demander à l’infotainment…

Play Store : Google bannit coronavirus des résultats de recherche

Google a décidé de bannir les mots « coronavirus » et « COVID-19 » des résultats de recherche du Play Store. Si vous cherchez ces termes sur la boutique, Google ne proposera donc aucune application Android. La firme de Mountain View cherche visiblement à empêcher les…

Android 10 : la liste des smartphones compatibles

Android 10 est désormais officiellement disponible. En plus des Pixel, de nombreux smartphones pourront installer la dernière version de l’OS mobile de Google. On fait le point sur les appareils confirmés par les constructeurs dans la liste ci-dessous.    Android 10…

Android : Google corrige 71 failles de sécurité en mars 2020

Google vient de corriger 71 failles de sécurité Android dans son patch de mars 2020. La firme de Mountain de View a notamment corrigé 48 brèches liées aux puces fournies par Qualcomm. Le bulletin mentionne aussi plusieurs failles liées au déverrouillage par empreinte digitale…