Google Play Store : découvrez l’intelligence artificielle qui vous protège des applications malveillantes

Comment Google parvient-il à lutter contre les nombreuses applications mal intentionnées qui surgissent régulièrement dans son Play Store ? Afin de protéger ses utilisateurs, Google a décidé de faire appel à la technologie du deep learning pour comparer les innombrables applications et pour définir lesquelles n’ont rien à faire sur le Play Store. Alors comment ça se passe chez Google ?

google play store intelligence artificielle

Les magasins d’applications sont régulièrement la cible de malwares et autres applications frauduleuses. L’App Store et le Google Play Store n’échappent pas à ses hackers, bien décidés à tirer profit du système mis en oeuvre par les marques. Récemment, nous apprenions que plus de 300 applications malveillantes fructifiaient actuellement sur le Google Play Store. L’impact sur l’autonomie et la durée de vie de nos smartphones s’avère considérable sur le long terme.

Face à la menace, Google a pris les choses en main ! C’est en tout cas ce qu’affirme le blog de sécurité de Google. Plusieurs membres de l’entreprise y ont publié hier un long billet qui détaille la manière dont procède la firme de Mountain View pour lutter contre les applications malveillantes.

Comment Google surveille-t-il le Play Store ?

Afin d’observer et de scruter dans les moindres détails les 2,8 millions application du Play Store, Google fait appel à une intelligence artificielle hyper complexe qui les trie, les classe et les compare. Celle-ci a pour but de comparer les applications semblables sur base de critères communs comme l’utilité ou la thématique.

Si l’intelligence artificielle de Google détecte qu’une application fait un usage anormal des données de votre smartphone, elle prévient directement l’un des ingénieurs en charge de la sécurité. Son usage rappelle celui de l’intelligence artificielle d’Instagram qui est dédié à l’éradication des commentaires haineux. L’intelligence artificielle est-elle la modératrice du futur ?

Pour aller encore plus loin, Google a récemment décidé de se mettre au deep learning ( apprentissage machine). Il s’agit d’une pratique qui permet à un ordinateur d’apprendre et d’évoluer. Comment ? Pour apprendre à leur intelligence artificielle à mieux comprendre les multiples ramifications et les nombreuses subtilités des applications du Play Store, les ingénieurs de Google l’abreuvent d’une masse de données conséquentes. Et chez Google, les données ça ne manquent pas !

Pour aider cette intelligence artificielle à débusquer les applications malveillantes, les ingénieurs de Google ont aussi développé un nouvel algorithme qui regroupe les applications en plusieurs groupes distincts sur base de données comme la description, les installations, les retours utilisateurs,…L’algorithme utilisé ressemble à celui déjà utilisé par Google pour lutter contre les fausses notes et les faux commentaires.

Google parviendra-t-il à éradiquer la menace qui pèse sur son PlayStore ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
USB 4 : les premiers appareils compatibles arrivent en 2020

Les spécifications de la norme USB 4 sont presque finalisées. L’USB-IF a annoncé que les premiers appareils compatibles sortiront en 2020. Les caractéristiques avaient été en partie dévoilées en mars dernier. On sait notamment que la nouvelle génération de l’USB…

Firefox change de logo : ciao le renard, coucou les flammes

Firefox annonce un changement de logo ainsi qu’une modification de son identité visuelle en général. L’icône de la marque Firefox fait quasiment disparaître le renard. Celle du navigateur conserve l’animal, mais celui-ci est représenté d’une forme bien plus abstraite.  Dans…

Huawei reporte le lancement de son nouveau PC portable MateBook

Huawei a indéfiniment reporté le lancement d’un nouvel ordinateur portable de la gamme des MateBook. Privé de Windows et de processeurs Intel suite au décret de Donald Trump, la marque chinoise aurait mis l’entièreté de sa division PC en stand-by. …