Google Maps désactive le trafic en temps en réel pour protéger les Ukrainiens

 

Google vient de désactiver les données de circulation en temps réel sur Maps en Ukraine. D'après les dires de la firme de Mountain View, cette mesure a été prise pour garantir la sécurité des utilisateurs du service de cartographie dans le pays, actuellement annexé par l'armée russe. 

google maps ukraine
Crédits : Pixabay

Google s'engage à son tour pour protéger les utilisateurs ukrainiens de l'invasion russe. En effet, la firme de Mountain View vient d'annoncer la désactivation temporaire des données de circulation en temps réel. Ces fonctions utilisent des données de localisation anonymes recueillies sur les smartphones Android pour indiquer différentes informations, comme les perturbation sur les routes ou encore la fréquentation d'un magasin ou des transports en commun.

Après consultation des autorités locales, Google Maps a pris la décision de supprimer ces données pour protéger les utilisateurs ukrainiens d'un éventuel traçage de ces données par l'armée russe. Plus précisément, ces informations pourraient être utilisées par les troupes de Vladimir Poutine pour anticiper les mouvements des populations par exemple.

À lire également : Anonymous pirate plusieurs médias russes, les hackers continuent l’offensive

Google Maps désactive des données pour protéger les Ukrainiens

Un chercheur en OSINT (Renseignement d'origine sources ouvertes) explique avoir vu des signes de l'invasion russe jeudi dernier après avoir repéré justement “des embouteillages” inhabituels à la frontière ukrainienne sur Google Maps. “Je pense que nous avons été les premières personnes à voir l'invasion. Et nous l'avons vue dans une application de trafic”, assure le professeur Jerry Lewis de l'institut de Middlebury.

Par ailleurs, Google ajoute qu'il suspend également la diffusion de données de fréquentation des lieux publics, comme les magasins, les restaurants ou les parcs publics, toujours dans l'objectif de protéger les populations ukrainiennes. Quoi qu'il en soit, il s'agit d'une décision intelligente de la part de Google. Par le passé, il est déjà arrivé que des applications délivrent des informations de localisation inattendues. 

Lancée en 2017, l'application de fitness Strava offrait une carte de l'activité des utilisateurs. Or, il s'avère qu'elle a accidentellement révélé l'emplacement de plusieurs bases militaires américaines, en dévoilant les parcours empruntés par les soldats autour des aérodromes. Pour rappel, de nombreuses entreprises se sont déjà engagées pour venir en aide à l'Ukraine. C'est le cas de plusieurs opérateurs français comme Free, SFR et Orange qui ont baissé les prix des communications vers le pays. Ou encore de Tesla qui a ouvert gratuitement le réseau Superchargeur aux frontières ukrainiennes.

Source : The Verge



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos dernières applications !