Google Chrome va bloquer les pubs trop gourmandes en ressources sur PC et mobiles

Google vient d’annoncer de nouvelles protections dans Chrome qui s’attaquent aux publicités qui surchargent le processeur, consomment énormément de data ou qui affectent l’autonomie des PC et des smartphones. Le cryptojacking est notamment visé par les nouveaux filtres du navigateur. Il s’agit de ces pubs malveillantes qui minent clandestinement des cryptomonnaies en exploitant les ressources de votre appareil.

Google Chrome

Google a depuis longtemps entamé une guerre contre les publicités qui affectent négativement l’expérience utilisateur. Chrome est équipé d’un bloqueur de pub natif qui neutralise les bannières invasives ou qui ne sont pas conformes aux directives de la Coalition for Better Ads. Il s’agit d’une association mondiale qui oeuvre pour des pratiques publicitaires responsables. Google vient d’annoncer une mise à jour de Chrome qui renforce la protection des utilisateurs contre les pubs gourmandes en ressources.

« Nous avons découvert que certaines publicités consommaient une part disproportionnée des ressources des appareils, telles que la batterie et la bande passante, sans que les utilisateurs ne le sachent », explique Google dans un post publié sur le blog Chromium.  Il s’agit entre autres des publicités qui minent discrètement des crypto-monnaies et qui affectent l’autonomie des appareils, consomment une quantité importante de data ou entraînent des expériences de ralentissement.

Comment Chrome va bloquer les pubs gourmandes en ressources

Le navigateur limitera les ressources qu’une publicité peut utiliser avant que l’utilisateur n’interagisse avec celle-ci. Concrètement, chrome analysera le comportement des annonces et bloquera systématiquement celles qui franchissent les limites fixées. Le cadre de la pub affichera alors un message d’erreur, informant l’utilisateur qu’une annonce a été bloquée, comme vous pouvez le voir sur l’image en fin d’article.

Lire aussi : Google Chrome va bloquer les publicités vidéo qui sont trop intrusives

Pour déterminer les limites de déclenchement du bloqueur, Google a étudié la grande majorité des publicités diffusées dans Chrome. La firme cible ainsi les pubs qui utilisent plus de CPU, de bande passante ou d’énergie que 99,9% des annonces. Le seuil est fixé à 4 Mo pour a consommation de données. Pour ce qui est du CPU, la pub ne devra pas excéder 15 secondes d’utilisation sur une période de 30 secondes ou 60 secondes d’utilisation totale du processeur.

Google précise que seule une fraction des pubs diffusées sur Chrome devrait être affectée par ces mesures. Seulement 0,3% des annonces dépassent aujourd’hui les seuils fixés. Mais à elles seules, ces publicités représentent 27% de la consommation totale de bande passante ou 28% de l’utilisation des processeurs. Les développeurs de Chrome prévoient de tester cette nouvelle fonctionnalité au cours des prochains mois. Elle arrivera dans la version stable du navigateur d’ici fin août.

Blocage d'une pub gourmande dans Chrome


Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !