Samsung débloque une nouvelle fonction biométrique de la Galaxy Watch Active 2 : le tensiomètre. La firme coréenne a obtenu l’autorisation de déployer la mesure de la tension artérielle sur son marché domestique. Il y a moins d’un mois, Samsung avait reçu la même autorisation à propos de l’Électrocardiogramme.

samsung galaxy watch active 2 tensiometre

Cela ne suffit pas toujours d’embarquer certaines technologies dans les produits électroniques pour que les utilisateurs puissent ne profiter. C’est notamment le cas des capteurs biométriques embarqués dans les montres connectées. Certains de ces capteurs doivent faire l’objet d’une autorisation de la part des autorités sanitaires dans certains pays. L’Apple Watch Series 4 en a été la preuve : son électrocardiogramme (ou ECG) a d’abord été disponible aux États-Unis avant d’être accessible dans d’autres pays.

Lire aussi – Pixel Watch : Google travaille sur une montre connectée qui reconnaît les gestes de l’utilisateur

L’électrocardiogramme n’est pas le seul capteur biométrique à être soumis à une autorisation préalable. Le tensiomètre l’est également. Il s’agit, pour rappel, d’un capteur qui sert à mesurer la pression artérielle (ou tension artérielle). C’est-à-dire la pression du sang dans les veines. Certaines montres connectées en sont équipées. C’est le cas de la Galaxy Watch Active 2. Mais jusqu’à présent, il n’était pas possible d’en profiter.

Après l’ECG, le tensiomètre débloqué en Corée du Sud

Aujourd’hui, Samsung a publié un communiqué de presse expliquant que le ministère coréen chargé de la santé autorise la firme à débloquer le tensiomètre de la montre. Il sera certainement nécessaire qu’une mise à jour logicielle soit publiée pour activer la fonction chez tous ceux qui ont acheté la montre. Cette autorisation ne vaut que pour la Corée du Sud. Notez qu’en mai dernier, Samsung avait reçu la même autorisation à propos de l’ECG de la Galaxy Watch Active 2.

Le déblocage du tensiomètre s’accompagne également de l’arrivée de la prise en charge des relevés de la pression artérielle dans l’application Samsung Health (que vous retrouvez sur les Galaxy, mais aussi sur le Play Store). Cette application, qui sert de lien technique avec Galaxy Watch, récupère les informations émises par la montre pour créer des tableaux de bord. Dès à présent, les relevés de tension nourriront l’application.

Ce n’est d’ailleurs pas encore le cas des ECG. Même si l’usage de l’ECG est autorisé en Corée du Sud sur la Galaxy Watch Active 2, l’application n’est pas encore en mesure de traiter l’information. Samsung affirme qu’elle le sera à partir du troisième trimestre 2020. Et devinez qui arrive justement au troisième trimestre ? La Galaxy Watch 3 que les rumeurs affirment être équipées d’un tensiomètre et d’un ECG. Il n’y a évidemment pas de hasard.



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
La Samsung Galaxy Watch 3 de Samsung a un prix, et il est élevé

La Galaxy Watch 3 de Samsung se fait attendre, mais les infos pleuvent. Evan Blass, le célèbre leakeur, indique aujourd’hui que la montre serait déclinée en neuf modèles distincts. De plus, il donne une fourchette de prix, et il faudra…

Galaxy Watch 3 : une fuite dévoile son design sous tous les angles

La Galaxy Watch 3 continue de se dévoiler. Quelques semaines avant la présentation officielle, Evan Blass a publié les premiers rendus montrant le design complet de la montre connectée de Samsung. Comme prévu, elle signe le grand retour de la lunette rotative physique de…