Galaxy S23 : Samsung ferait l’impasse sur les SoC Exynos en 2023

 

Samsung aurait pris la décision de faire l'impasse sur les puces Exynos sur les Galaxy S23 et Galaxy S24. En réaction aux critiques, le groupe ne sortirait pas de nouvelle puce dans les deux années à venir. Samsung préférerait prendre le temps pour développer un chipset Exynos entièrement revu pour 2025. 

Samsung Exynos
Crédit : Samsung

Samsung équipe d'habitude tous les Galaxy S vendus aux Etats-Unis avec un SoC Snapdragon fourni par Qualcomm. Par contre, les téléphones commercialisés en Europe et en Asie sont plutôt alimentés par des puces Exynos développées directement par les équipes de la marque.

Ces dernières années, de nombreux utilisateurs se sont plaints d'écarts de performances entre les puces Exynos entre les solutions Qualcomm, notamment en ce qui concerne la consommation d'énergie. Face aux critiques, Samsung aurait pris la décision de faire l'impasse sur les SoC Exynos pendant deux générations. D'après le blog sud-coréen réputé Naver, Samsung n'équipera pas les Galaxy S23 de processeurs conçus par ses soins.

Samsung préparerait une puce Exynos entièrement revue pour les Galaxy de 2025

Attendus début 2023 sur le marché, les Galaxy S23 devraient s'appuyer uniquement sur les puces Snapdragon de Qualcomm. Même son de cloche pour les Galaxy S24, dont la sortie n'est pas attendue avant les premiers mois de l'année 2024. Un rapport récent de Business Korea, un média sud-coréen, abonde dans le même sens. Le rapport assure que la division Exynos de Samsung est contrainte d'agir dans l'urgence sous la pression des dirigeants. “C'était une décision prise par la haute direction, audacieuse et risquée, pour une vision à long terme”, rapporte un responsable de Samsung.

Conscient des défauts de ses puces, le géant de Séoul préparerait le retour en force de ses processeurs Exynos pour 2025, sur les hypothétiques Galaxy S25. L'entreprise aurait décidé de prendre le temps pour corriger le tir. Selon le blog Naver, Samsung lancera un groupe de travail de 1000 personnes dans le courant de juillet 2022. Ce groupe de travail sera chargé de définir les grandes lignes de cette future puce Exynos, présentée comme un élément phare de l'écosystème de la marque.

Samsung ne manque pas d'ambition avec ce futur chipset. D'après les fuites, le leader du smartphone espère pouvoir rivaliser avec Apple, qui s'appuie depuis des années sur ses propres puces, les Soc A Bionic, pour alimenter ses iPhone. Contacté par Android Authority, Samsung dément avoir pris une décision concernant les puces Exynos. “Bien que nous nous échangions continuellement avec les clients pour développer des processeurs mobiles compétitifs, aucune décision spécifique n'a été prise”, assure le groupe.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !