Galaxy S23, S22 FE : Samsung pourrait miser sur un SoC Mediatek en 2023

 

Les Galaxy S23 et Galaxy S22 FE pourraient être alimentés par trois puces différentes en fonction des régions. Pour la première fois depuis 2011, Samsung s'appuierait également sur un chipset conçu par Mediatek.

samsing galaxy s22 ultra

La gamme des Galaxy S22 vient à peine d'arriver sur le marché que les fuites concernant les Galaxy S23 se multiplient déjà. Récemment, nous avons appris que le S23 pourrait miser sur un écran “en cascade” incurvé de tous les côtés.

D'après une nouvelle fuite, il semble que Samsung envisagerait de changer radicalement ses habitudes en matière de SoC. Á la surprise générale, le géant de Séoul pourrait s'appuyer sur un chipset fourni par Mediatek, le spécialiste des SoC orientés entrée et milieu de gamme. C'est en tout cas ce que rapporte un média sud-coréen réputé, Business Korea.

3 puces différentes pour la gamme des Galaxy S23

Jusqu'ici, Samsung s'est toujours tourné vers les solutions de Qualcomm et sur ses puces Exynos pour assurer les performances de ses smartphones haut de gamme. D'après le rapport, la marque sud-coréenne utiliserait également une puce Mediatek sur le futur Galaxy S22 FE, une quatrième version plus abordable de la gamme. La sortie de ce téléphone n'est pas attendue avant début 2023.

Pour l'heure, on ignore complètement quelle est la puce Mediatek qui serait envisagée par Samsung. La firme devrait évidemment miser sur la solution la plus puissante du fabricant de puces, dont les chipsets ont fortement évolué au cours des derniers mois. D'après les chiffres relayées par Business Korea, Mediatek détient 26,3 % des parts du marché des puces pour smartphone en 2021, derrière Qualcomm (37,7 %), mais loin devant Samsung (6,6%). Par contre, Mediatek est la traîne sur le haut de gamme. 95% de ses ventes concernent des téléphones milieu et entrée de gamme.

D'après le média, les smartphones avec SoC Mediatek seront uniquement commercialisés sur les marchés asiatiques. En Europe et aux Etats-Unis, Samsung devrait continuer à miser sur les solutions de Qualcomm et sur des chipsets Exynos de son cru. Rien ne devrait changer pour le client en France.

Lire aussi : une faille de sécurité touche des millions de smartphones Samsung Galaxy, installez vite la mise à jour

Pour mémoire, la dernière fois que Samsung a utilisé 3 puces différentes sur la gamme des Galaxy S remonte à 2011. Il s'agissait alors des Galaxy S2. Depuis, le fabricant se contente d'une puce Qualcomm ou Exynos, en fonction des régions.

On vous invite évidemment à prendre ces informations avec du recul. Plusieurs mois avant le lancement de la production de masse, Samsung est toujours libre de revoir ses plans. On vous en dit plus dès que possible sur les futurs appareils de Samsung. En attendant plus d'informations, n'hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires ci-dessous.

Source : Business Korea



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !