Galaxy Note 6 : pourquoi Samsung est obligé de le sortir en Europe

Maj. le 12 novembre 2018 à 17 h 12 min

Le Samsung Galaxy Note 6 devrait bien sortir en Europe, comme le laissent entendre les différentes fuites sur la prochaine phablette du coréen et dans un sens, c’est presque évident. Pourquoi commettre une seconde fois l’erreur commise l’an dernier ? Samsung ne peut pas se le permettre.

galaxy note 6 europe

Parce que c’est sa seule phablette haut de gamme

Dans son catalogue, Samsung propose toutes sortes de smartphones, de toutes les tailles mais les « Note » sont ses seules phablettes vraiment haut de gamme. Le Galaxy S6 Edge+ est aussi un appareil haut de gamme au format XXL mais il propose un form factor incurvé qui le différencie des phablettes traditionnelles destinées au grand public. Alors, certes, c’est un super smartphone mais certainement pas la solution de remplacement idéale pour un possesseur du Galaxy Note 4 ou du Galaxy Note 3.

En outre, la gamme Note est une gamme orientée vers la productivité qui associe stylet S Pen et grand écran et permet de se passer d’une tablette. Un produit souvent copié mais jamais égalé. Alors oui, pour toutes ces raisons, on veut le Galaxy Note 6 en Europe !

Parce qu’il sera encore meilleur que le Note 5

En reprenant le design et les nouveautés du Galaxy S6, le Galaxy Note 5 avait également hérité de ses défauts. Pas de slot micro SD à bord et une batterie de seulement 3000 mAh. Mais cette année, Samsung nous a montré qu’il savait être à l’écoute de ses clients. Les Galaxy S7 et S7 Edge ont fait leur arrivée avec un slot micro SD et des batteries de 3000 et 3600 mAh.

Avec son écran dont la taille devrait avoisiner les 5,8 pouces, il est clair que Samsung n’oubliera pas de proposer une plus grosse batterie. Pourquoi ne pas aller jusqu’à 4000 mAh ? Après tout, son Galaxy A9 Pro en propose bien 5000 ! Quant au slot micro SD, il n’y a pas de raison qu’il soit de retour sur la gamme S et pas sur la gamme Note.

Parce que l’Europe est un trop gros marché pour être ignoré

Lorsque Samsung a confirmé que le Galaxy Note 5 ne sortirait pas en Europe, il a justifié sa décision par le fait que le stylet S Pen n’intéressait pas les utilisateurs européens. Alors dans ce cas là, pourquoi avoir proposé les modèles précédents en Europe ? D’autant plus qu’ils ont été plutôt bien appréciés car, même si Samsung n’est pas le seul à proposer des phablettes, les siennes savent se démarquer de la concurrence. Sans oublier que certains sont même allés jusqu’à lancer une pétition pour demander sa sortie dans nos contrées.

En outre, ne plus proposer la gamme Note en Europe c’est laisser le champ libre à Huawei et à son Mate 8. Sachant que le constructeur chinois a pour objectif de devenir leader du marché d’ici 5 ans et a enregistré une croissance phénoménale en 2015, Samsung n’a plus droit à l’erreur s’il souhaite conserver sa place de numéro un.

Parce qu’on n’a pas besoin d’un Galaxy S7 Edge+

Si l’an dernier, Samsung n’a pas sorti son Note 5 en Europe, c’était pour mieux mettre en avant son Galaxy S6 Edge+ et pour cause puisque ce dernier restait la seule alternative grand format offerte au consommateur. Sauf que cette année, le Galaxy S7 Edge propose déjà un écran de 5,5 pouces, il est donc peu probable que Samsung propose une version « Plus » affichant seulement 0,2 pouces supplémentaires. Les consommateurs disposent déjà d’une option de choix.

En revanche, d’ici cet automne, le Galaxy Note 4 fêtera ses deux ans et Samsung n’aura plus d’alternative non incurvée, haut de gamme et grand format dans son catalogue. Le moment sera donc plus qu’opportun pour proposer un successeur.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !