Freebox Delta : prix trompeurs, frais injustifiés, l’UFC-Que Choisir met en demeure Free

 

L'abonnement à la Freebox Delta n'est pas assez transparent selon l'UFC-Que Choisir, qui a annoncé avoir mis en demeure Free. Est reproché à l'opérateur trois éléments : le prix du player Devialet qui n'est pas inclus dans le tarif de l'abonnement, les frais de mise en service détournés et les frais de résiliation injustifiés. 

freebox delta devialet

Le mardi 4 décembre 2018, Free annonçait officiellement sa Freebox Delta, présentée comme sa nouvelle révolution et la meilleure offre du marché. Mais en décortiquant les petites lignes de l'offre, nous nous sommes vite aperçus que tout est loin d'être rose dans la proposition du FAI. Un constat que nous avons fait à PhonAndroid et que de nombreux utilisateurs ont reproché à l'opérateur. Et c'est désormais à l'UFC-Que Choisir d'apporter sa pierre à l'édifice.

Le prix du player Devialet n'est pas bien affiché avec l'abonnement Freebox Delta

L'association de consommateurs reproche trois choses à Free. La première, la présentation trompeuse des tarifs. “Alors que les fournisseurs d’accès à Internet sont tenus d’indiquer dans leurs publicités le prix total de l’abonnement box incluse, Free se contente de mettre en avant son tarif de base de 49,99 € par mois, sans préciser que l’acquisition du player Free Devialet (le boîtier regroupant l’enceinte, l’assistant vocal et l’alarme) est indispensable pour bénéficier des services annoncés”, regrette l'organisme.

Le client doit en effet payer en plus de cette somme 480 euros d'un coup ou 10 euros par mois pendant 48 mois (4 ans) pour acquérir la box haut de gamme avec assistant intelligent maison, Alexa et ses six haut-parleurs. Ce qui n'est pas assez mis en avant. On se rappelle que Xavier Niel critiquait Orange, SFR et Bouygues pour ne pas afficher le prix de leurs abonnements avec location de la box incluse, Free s'est finalement inspiré de ces pratiques.

Les frais de mise en service détournés

Autre point souligné, Free propose désormais les frais de mise en service et de migration gratuits sous certaines conditions à cause de la grogne des consommateurs, ce qui n'était pas le cas initialement. Pour en bénéficier, il faut par contre renoncer au disque dur de 1 To et et aux équipements du pack sécurité, qui étaient auparavant inclus par défaut et donc faussement offerts.

Lire aussi : Pourquoi Free fonce droit dans le mur avec la Freebox Delta

“Ce changement prouve que les frais de mise en service initialement facturés servaient moins à couvrir les frais liés à l’ouverture de la ligne qu’à facturer des produits présentés comme « offerts » par Free. Ce genre de pratique étant interdit, l’UFC-Que Choisir demande à Free de rembourser aux abonnés ayant souscrit à l’offre entre le 5 et le 11 décembre les 99 € qui leur ont été facturés”, réclame l'association.

Les frais de résiliation injustifiés

Le prix des frais de résiliation de la Freebox Delta est de 49 euros. “Si de tels frais ne sont pas illégaux, le fait de les imposer à tous les abonnés sans exception pose problème. À aucun moment, en effet, Free n’indique dans quelles conditions ses frais peuvent être offerts (ce doit être le cas si le service promis n’est pas rendu, par exemple)”, explique l'UFC-Que Choisir.

“L’article L.224-40 du code de la consommation stipule que ces frais de résiliation doivent obligatoirement être justifiés, ce que Free ne fait à aucun moment. L’opérateur est pourtant au courant de cette disposition dans la mesure où il a été condamné à deux reprises pour des faits similaires […] L’UFC-Que Choisir demande donc à Free de justifier ses frais de résiliation de 49 €”, exige l'association de consommateurs.

L’UFC-Que Choisir fait savoir qu'elle a mis Free en demeure et que l'opérateur a 15 jours pour procéder à des modifications. Faute de quoi la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) serait saisie.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Capture 7
Le patron de Free Xavier Niel dit stop aux smartphones subventionnés

Xavier Niel, le patron de Free, se bat depuis longtemps contre le système des smartphone subventionnés pratiqué par la concurrence. Il revient aujourd’hui à la charge dans une interview accordée au journal Les Echos. Pour lui, ce système de subvention…

free
Free Mobile promet les premiers forfaits 5G à la fin de l’année

Free Mobile promet de lancer les premiers forfaits 5G à la fin de cette année. L’opérateur de Xavier Niel assure que les abonnés verront une différence avec les performances de la 4G. Dans la foulée, le télécom rappelle que la 5G va limiter l’impact…