Free a gagné 32 000 abonnés Freebox au 3ème trimestre 2019, le FAI remonte enfin la pente

 

Free vient d’annoncer des résultats trimestriels encourageants sur le fixe. Après 6 trimestres d’hémorragie, le FAI est parvenu à séduire jusqu’à 32 000 nouveaux abonnés Freebox au 3ème trimestre 2019. Free attribue notamment cette remontée au succès de la Freebox Delta. Malheureusement, Free Mobile continue de son côté de perdre des clients en dépit de l’attrait généré par le forfait Free 4G illimitée.

free gagne abonnés freebox troisième trimestre 2019

Ce 12 novembre 2019, Iliad, maison mère de Free, a levé le voile sur les résultats financiers du groupe pour le troisième trimestre 2019. Sur le fixe, le FAI annonce enfin des résultats positifs. Free a en effet séduit 32 000 nouveaux abonnés Freebox au cours de la période. Lors du précédent trimestre, Free avait perdu 15 000 abonnés sur le fixe. Même son de cloche au premier trimestre de l’année avec 16 000 clients de moins sur le fixe.

Free explique ce « retour à des recrutements nets positifs sur le fixe » par « la fin de la dépendance aux offres très promotionnelles »,ce qui permet à l’opérateur de gonfler ses revenus, et le succès de la Freebox Delta. Le trublion des télécoms n’en dit pas plus sur ce point. Pour rappel, la Freebox Delta a passé le cap des 100 000 abonnés en mars dernier. Aux dernières nouvelles, Free pourrait lancer une Freebox moins chère pour compléter son offre sous peu.

Dans son communiqué, le FAI souligne aussi son « excellente performance sur la Fibre ». Au cours du troisième trimestre 2019, Free a enregistré 210 000 recrutements nets sur le FTTH. C’est la « meilleure performance jamais réalisée tous opérateurs confondus », se vante Iliad. Free compte désormais plus de 1,5 million d’abonnés fibre et 12 millions de prises raccordables en France. Selon les estimations récentes, un quart des abonnés Freebox sont désormais raccordés en fibre.

Free Mobile a perdu 18 000 abonnés sur la période

La situation est moins glorieuse sur le mobile. Comme c’était le cas au cours des trimestres précédents, Free Mobile continue de perdre des abonnés. Lors du 3ème trimestre, 18 000 clients ont déserté le parc de l’opérateur de Xavier Niel.  Le télécom parle d’un « léger recul net » en partie causé par « un marché français très concurrentiel ». Free concède néanmoins que le marché est moins agressif qu’en fin 2018.

Free se réjouit surtout du succès suscité par le Forfait Free 4G illimitée, qui a séduit 147 000 clients au cours de ce trimestre. C’est « deux fois plus que sur les 2 derniers trimestres », souligne Iliad. Le groupe va continuer à pousser les abonnés à passer à l’offre 4G illimitée, à 19,99 euros/mois. Pour ça, Free mise notamment sur des forfaits promotionnels à prix cassé pendant une durée limitée de 12 mois. Une fois cette période révolue, les abonnés sont automatiquement transférés sur l’offre 4G illimitée. Avec cette stratégie, Free espère que 80% de ses clients auront opté pour ce forfait d’ici 2024.

Lire également : Couverture 4G – Free Mobile couvre enfin 94% de la population française

Grâce à ces scores encourageants, tant sur le fixe que sur le mobile, Iliad annonce un chiffre d’affaires de 1 229 millions d’euros pour ce trimestre, en hausse de 3,3 % par rapport à la même période en 2018. Le groupe remonte donc peu à peu la pente après plusieurs trimestres difficiles.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
free
5G : Free promet des offres généreuses au « juste prix »

Free s’apprête à dévoiler ses premières offres 5G. Après Orange, SFR et Bouygues Télécom, l’opérateur de Xavier Niel dévoilera ses forfaits dans les prochaines semaines, le jour du lancement de son réseau. Fidèle à son ADN, Free s’engage à proposer des…

Capture 7
Le patron de Free Xavier Niel dit stop aux smartphones subventionnés

Xavier Niel, le patron de Free, se bat depuis longtemps contre le système des smartphone subventionnés pratiqué par la concurrence. Il revient aujourd’hui à la charge dans une interview accordée au journal Les Echos. Pour lui, ce système de subvention…