Facebook : vous pouvez désormais voir et supprimer vos données aspirées hors du réseau social

Facebook a décidé de faire un pas vers plus de transparence en laissant les utilisateurs consulter l’historique de leurs données collectées en dehors du réseau social et leur permettant de les supprimer. Ces données étaient jusqu’à présent utilisées pour personnaliser encore davantage les annonces de la régie publicitaire du groupe.

Facebook a décidé de faire un pas supplémentaire vers plus de transparence : le réseau social annonce que les utilisateurs peuvent désormais consulter les données collectées en dehors du réseau social, et les supprimer. On sait en effet depuis longtemps que Facebook ne se contente pas de collecter des données sur ses utilisateurs uniquement sur son site. Les modules de partage ou permettant de « liker » des contenus sur des sites tiers collectent également des données pour le compte du réseau social.

Facebook devient un peu plus transparent sur la collecte de données via des sites tiers

Concrètement ces données servent surtout à personnaliser les contenus publicitaires sur la plateforme. Si bien que si vous effectuez quelques recherches sur un produit précis et consultez un ou plusieurs sites sur le sujet, vous vous retrouvez, dans Facebook, avec des offres sur le même produit ou la même catégorie de produits dans presque tous les encarts disponibles. Or cette pratique soulève des questions, d’autant qu’il n’était pas possible jusqu’à présent aux utilisateurs d’obtenir quelque regard que ce soit sur ces données.

La nouvelle fonctionnalité, baptisée « Off-Facebook Activity » (et vraisemblablement quelque chose ressemblant à Activité hors de Facebook en Français) permet ainsi de se rendre compte de l’ampleur de la collecte et de supprimer les données afin d’éviter toute personnalisation des contenus publicitaires indésirable.

Facebook explique que cette fonctionnalité en cours de déploiement en Irlande, Corée du Sud et Espagne permet de « voir un résumé des informations que d’autres applications et sites ont envoyé à Facebook » ; de « déconnecter cette information de votre compte si vous le désirez » ; mais aussi d’opter pour l’arrêt de cette collecte.

Lire également : Facebook avoue écouter les messages audio échangés sur Messenger

On ne sait pas quand elle sera disponible en France, mais le réseau social ne devrait vraisemblablement pas tarder à le généraliser en union européenne à cause du règlement RGPD qui encadre de manière beaucoup plus stricte la collecte de données sur les citoyens de l’UE. La décision de Facebook ne règle néanmoins pas totalement le problème de la collecte de données via des sites tiers : on sait ainsi, par exemple, que le réseau social collecte des données y compris sur les utilisateurs qui n’ont pas de compte sur le réseau social.

Source : Facebook

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook a effacé 5,4 milliards de faux comptes en 2019

Facebook a supprimé 5,4 milliards de faux comptes depuis le début de l’année 2019. C’est ce que nous apprend le dernier rapport bi-annuel sur la transparence du réseau social publié le mercredi 13 novembre 2019. Un autre chiffre émane de…

Facebook veut lire vos pensées avec un bracelet connecté

Facebook vient d’acquérir une stratup, CTRL-Labs, dans le but de concevoir un bracelet connecté capable de lire vos pensées en décodant les signaux qui circulent dans les nerfs de votre poignet. Pour l’heure, le réseau social décrit son projet comme…

Facebook : un simple JPEG suffisait à pirater des comptes

Facebook vient de corriger deux vulnérabilités dont l’exploitation permettait aux pirates d’obtenir des informations sensibles depuis ses serveurs. Un simple fichier JPEG suffisait à corrompre les systèmes du réseau social en créant une fuite de mémoire. Celle-ci permet d’accéder à…