Facebook admet avoir écouté les conversations vocales échangées par l’intermédiaire de son application Messenger. Il aurait mis fin à cette pratique la semaine dernière, en même temps que Google et Apple avec Assistant et Siri. 

facebook messenger

Après des accusations lancées par Bloomberg, Facebook a fini par admettre auprès de l’agence avoir écouté des messages vocaux échangés à travers son application Messenger. La firme de Mark Zuckerberg a engagé des centaines de sous-traitants dont la mission était d’écouter ces messages audio et de les retranscrire.

Facebook, comme Google, Apple, Amazon et Microsoft

Facebook a réagi en assurant que les utilisateurs dont les conversations ont été espionnées ont donné leur accord via les paramètres de Messenger. La société fait savoir que tous les extraits sonores concernés ont été anonymisés. Le but de l’opération est de vérifier si l’Intelligence Artificielle de Facebook parvient à bien comprendre les messages vocaux envoyés sur la plateforme.

Facebook est donc le dernier géant en date pris la main dans le sac avec de telles pratiques. Google et Apple n’écoutent plus vos conversations via Google Assistant et Siri suite à une polémique similaire. Amazon fait la même chose avec Alexa, laissant les utilisateurs désactiver l’écoute et analyse de leurs requêtes dans les paramètres de l’app. Idem pour Microsoft qui traite les conversations Skype et les requêtes à Cortana. « Tout comme Apple ou Google, nous avons gelé la pratique de faire écouter les enregistrements sonores par des humains la semaine dernière », explique Facebook, qui a dû sentir que le vent tournait et a anticipé des problèmes à venir pour lui-même quand Google et Apple se sont fait rattraper par la patrouille.

Lire aussi : Comment Facebook espionne les utilisateurs Android avec leur accord

Il s’agirait ici « seulement » de messages audio, on ne parle pas (encore) de conversations hors du cadre de Facebook Messenger qui auraient été enregistrées. Facebook avait par le passé déjà été accusé d’espionner tous les appels passés sur un smartphone Android, ainsi que de lire les SMS. Des doutes sur l’utilisation du micro pour capter des conversations en direct avaient aussi été émises. Mark Zuckerberg avait alors nié en bloc lors de son audition par le Sénat américain dans le cadre de l’affaire Facebook-Cambridge Analytica.

Source : Bloomberg



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook : Thierry Breton ordonne à Mark Zuckerberg de payer ses impôts

Facebook est dans le collimateur de Thierry Breton. Le commissaire européen au Marché intérieur a fermement ordonné à Mark Zuckerberg de « payer ses impôts » en Europe. En plein direct, l’homme politique n’a pas hésité à passer un véritable savon au fondateur du réseau social.  Ce lundi 18…

Facebook : les avatars façon Snapchat arrivent enfin en Europe !

Facebook va finalement permettre à ses utilisateurs de créer un avatar à leur image. Disponible en Australie depuis l’an dernier, cette nouvelle fonctionnalité s’apprête à débarquer en Europe. Sans surprise, le réseau social s’est largement inspiré des Bitmojis de Snapchat.  En…

Coronavirus : Facebook alerte les internautes qui consultent des fake news

Facebook a mis en place un nouveau système d’alertes afin de lutter contre la propagation de fake news concernant le coronavirus. Le réseau social va désormais avertir les internautes qui ont consulté de fausses informations par le biais d’une notification. L’alerte redirigera…

Facebook lance Tuned, la messagerie privée pour les couples

Facebook lance Tuned, la messagerie privée pour les couples. Cette application est présentée comme un « espace privée » sur le net, sur lequel les couples peuvent discuter, s’échanger des photos, des notes, des musiques ou des réactions personnalisées. Pour l’heure, Tuned…

Facebook : en Suisse, un « like » douteux peut vous conduire au tribunal

Liker ou partager certains posts Facebook qui propagent la haine ou des propos diffamatoires peut désormais conduire l’internaute au tribunal en Suisse. C’est la conclusion de la cour suprême fédérale helvète – l’accusé avait liké et partagé des posts jugés diffamatoires…

Facebook teste un nouveau fil d’actualités organisé en 3 onglets

Facebook teste actuellement un nouveau fil d’actualités divisé en trois onglets différents sur Android. Ce nouveau flux vise à permettre aux utilisateurs d’accéder plus facilement aux publications les plus récentes ou aux posts déjà consultés. Le réseau social a confirmé l’existence d’un test en interne. …