Facebook : le « Marave Challenge », nouveau défi stupide, consiste à tabasser quelqu’un pour 10 €

 

Un nouveau défi stupide sévit sur Facebook, le « Marave Challenge » : à Metz, plusieurs lycées sont sous surveillance renforcée après des agressions en série devant leur établissement. Ce nouveau défi stupide consiste en effet à choisir un cible via des groupes sur Facebook et à aller la tabasser à plusieurs pour 10 euros. Certains témoignages rapportent de véritables lynchages, avec plus de 25 jeunes sur une seule personne. Les jeunes relaient ensuite la vidéo sur Facebook. Plusieurs plaintes ont été déposées, et la police mêne son enquête. 

marave challenge facebook

On en a vu des défis affligeants qui circulent sur les réseaux sociaux. À chaque fois, on a l’impression d’atteindre un nouveau sommet de la bêtise. Mais ce nouveau défi y ajoute de la méchanceté. Et beaucoup. Le Marave Challenge consiste en effet à désigner un ado, et à aller le frapper à plusieurs pour 10 euros. Bien sûr, les adolescents prennent leurs agressions en vidéo et publiaient ensuite tout sur un groupe Facebook qui comptait jusqu’il y a peu une soixantaine de membres.

Facebook : le « Marave Challenge » sévit et inquiète tout le mode à Metz

Le Marave Challenge sévit particulièrement à Metz où la police a mis plusieurs lycées sous surveillance renforcée : les lycées Fabert, Anne-de-Méjanès, Georges-de-la-Tour, René-Cassin et Louis-Vincent. Le quotidien 20 minutes rapporte les propos d’une adolescente qui a assisté à l’une de ces sordides agressions sur « deux jeunes qui marchaient« . « Pour 10 euros, l’un a subi une balayette et ensuite, ça a fait une bagarre générale. Il y a beaucoup de témoignages de jeunes frappés parfois par 25 personnes« , raconte-t-elle.

Trois jeunes ont été « légèrement blessés » par ces véritables pugilats collectifs, selon France Bleu Lorraine. Ils n’en sont pas moins extrêmement choqués et ont porté plainte. Mais il pourrait y avoir d’autres cas. La police est en train d’exploiter les images de vidéosurveillance pour identifier les agresseurs. Et des patrouilles ont été mises en place aux abords des lycées susmentionnés pour éviter que ces agressions ne se reproduisent. La page Facebook « Marave Metz » sur laquelle les agresseurs se retrouvaient a été depuis fermée.

marave challenge


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
facebook censure gorafi
Facebook censure Le Gorafi pour violence et provocation

Facebook vient de censurer une publication humoristique du Gorafi. Dans un post, le journal satirique prêtait à Jean Castex des propos plutôt virulents sur les personnes qui portent le masque sanitaire sous le nez. Les algorithmes de modération de Facebook…

Facebook Dating
Facebook Dating : l’application de rencontre est disponible en France

Facebook Dating arrive dans l’Hexagone, c’est officiel. Les Français, accompagnés de leurs voisins européens, peuvent dès aujourd’hui se créer un profil sur l’application du réseau social. Déjà testé à travers le monde, le service directement intégré à l’application Facebook, a…

facebook interdit anti vaccin
Facebook interdit désormais les publications anti-vaccins

Facebook va finalement interdire toutes les publications qui dissuadent les internautes de se faire vacciner. Bien décidé à lutter contre la prolifération de fake news, le réseau social s’est engagé à serrer la vis. Dans un second temps, Facebook va…

facebook refuse moderer trump
Facebook interdit désormais les messages qui remettent en cause la Shoah

Facebook va finalement interdire les contenus négationnistes dans le monde entier. Jusqu’ici, le réseau social de Mark Zuckerberg se contentait d’appliquer la législation en vigueur pays par pays. Les publications niant l’Holocauste étaient ainsi bannies en France et en Allemagne mais…

facebook censure photo oignons trop sexy
Facebook censure une photo d’oignons, ils seraient « trop sexy »

Facebook vient de censurer une photo montrant des oignons. D’après l’algorithme du réseau social, le cliché est « trop sexualisé » pour être publié sur la plateforme. Une nouvelle fois, l’algorithme de Facebook a fait de l’excès de zèle.  Ce 3 octobre 2020, Jackson…