Facebook reporte l’option qui permet de supprimer l’historique de vos activités

 

Cela fait maintenant plusieurs mois que Facebook a promis une fonctionnalité pour supprimer facilement l’historique des activités sur le réseau social. Attendue dans un premier temps pour le courant de 2018, elle a été repoussée au printemps 2019 mais il va falloir encore attendre.

facebook

Toutes vos activités sur Facebook sont conservées dans un historique : publications, commentaires, liens sur lesquels vous avez cliqué, les sites visités, les « liches »… le réseau social garde une trace de tout ce que vous faites. Certaines applications peuvent également accéder à ces données, ce qui — une fois encore — n'est très respectueux de la vie privée. Dans la foulée du scandale Cambridge Analytica, Mark Zuckerberg avait annoncé une fonctionnalité qui permettrait aux utilisateurs de « supprimer ces informations et de bloquer la possibilité à des tiers d'accéder à ces données ». Un an après cette annonce, le réseau social n'est toujours pas prêt pour le déploiement.

Historique Facebook : la fonction pour le supprimer n'est toujours pas prête

À vrai dire, il est déjà possible de consulter, voire de supprimer des activités de l'historique de Facebook. Cela se fait depuis les paramètres de confidentialité, mais individuellement, c'est-à-dire qu'on ne peut supprimer les activités que une à une. Ce n'est pas vraiment pratique lorsque l'on souhaite faire le grand ménage. Il semble par ailleurs que tous les types d'informations ne sont pas listés dans ces paramètres, notamment les applications qui ont accès à ces données.

Afin d'offrir plus de transparence aux utilisateurs, Facebook a promis une fonction pour supprimer plus facilement cet historique en plus d'avoir une meilleure visibilité sur les données conservées. Au moment de cette annonce, Mark Zuckerberg comparait la fonctionnalité à celle permettant de supprimer les cookies et l'historique de navigation sur les navigateurs web.

L'option avait fait pas mal d'enthousiastes, surtout dans le contexte troublant des scandales Facebook à répétition. Après un premier report au printemps de 2019, le vice-président de l’Intégrité de Facebook, Guy Rose, vient d'annoncer que la fonctionnalité n'était pas encore prête pour un déploiement dans l'immédiat. Il faudra visiblement attendre au moins jusqu'à l'automne.

« Nous travaillons à repenser complètement nos systèmes et nos façons de traiter les données pour faire tout ceci de la manière qu'il faut (…) C’est pourquoi cela prend plus de temps que prévu », a-t-il expliqué sans plus de détail. On comprend néanmoins que la fonctionnalité qui parait facile à mettre en oeuvre donne plutôt du fil à retordre aux ingénieurs de Facebook.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !