Facebook écope d’un redressement fiscal de plus de 100 millions d’euros en France

 

Facebook a accepté de payer un redressement fiscal de 104 millions d’euros au fisc français. Une somme versée pour régulariser sa situation, dans une période où l’entreprise de Mark Zuckerberg tente d’arrondir les angles avec l’Europe.

Facebook
Crédits : Alex Haney/Unsplash

Facebook a mis la main au porte-monnaie pour régulariser sa situation. En effet, le réseau social a accepté de verser 104 millions d’euros au fisc français, selon Capital. La douloureuse est élevée, mais aurait pu en réalité l’être encore plus.

Facebook aurait en effet négocié avec les autorités françaises pour atteindre ce chiffre. Sur ces 104 millions d’euros dus, 22 millions seraient en réalité une pénalité de retard. Cette transaction concerne tous les impôts non payés par Facebook en France de 2009 à 2018. Facebook réalisait en effet un montage financier avantageux en Europe, payant ses impôts en Irlande. Si c’est toujours en partie le cas, la société américaine est maintenant plus sage quand il s’agit de déclarer ses revenus. Cependant, comme le précise Capital, Facebook ne déclarerait encore que la moitié de ses revenus engrangés en France, échappant ainsi en partie à l’impôt.

A lire aussi – Facebook : dites adieu à l’ancienne interface, elle disparaît en septembre

En 2019, la firme a déclaré 747 millions d’euros au fisc, alors que ces revenus réels dépasseraient allègrement le milliard d’euros. Lors de l’exercice fiscale 2017/2018, Facebook a décidé de régulariser sa situation en cours d’année et a déclaré 57 millions d’euros au fisc. En conséquence, le site a payé un peu moins de 9 millions d’euros d’impôts sur cette période.

Facebook se rachète une conduite

Facebook cherche à stabiliser sa situation, quitte à payer des pénalités. Cette transaction de 104 millions d’euros a un impact immédiat sur les comptes de la société, puisque ses résultats de 2019 sont remis à jour avec 88 millions de pertes. La firme cherche donc à se racheter une conduite, après plusieurs scandales qui ont entaché son image par le passé. Si cette manœuvre est bien calculée, il faut tout de même s’en féliciter.

Le réseau social de Mark Zuckerberg n’est pas le seul membre des GAFA a mettre la main à la poche, puisque l’an dernier, Apple s’est également régularisé en payant 500 millions d’euros au fisc français, tout comme Google pour qui la note était montée à un milliard d’euros.

Source : Capital 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
  • facebook
    Facebook interdit désormais aux marques de cibler les mineurs avec leurs publicités

    Facebook a annoncé que les publicités s’adressant aux mineurs seront interdites sur l’ensemble de ses plateformes. Plus précisément, les publicitaires ne pourront plus s’appuyer sur les centres d’intérêt des utilisateurs de moins de 18 ans et devront se contenter d’informations comme…

  • facebook messenger emojis
    Facebook Messenger met les émojis en avant dans sa dernière mise à jour

    Facebook Messenger vient de recevoir une nouvelle mise à jour. Au programme, plusieurs fonctionnalités inédites toutes dédiées aux émojis, à l’image des Soundmojis, la dernière trouvaille de Facebook. En sa qualité de messagerie préférée des Français aux côtés de WhatsApp,…

  • joe biden decret tiktok
    Joe Biden accuse Facebook de tuer des gens, le réseau social répond

    Joe Biden s’est violemment attaqué à Facebook et aux réseaux sociaux. Le président des Etats-Unis a accusé les plateformes de “tuer des gens” en laissant circuler de fausses informations sur les vaccins. Facebook est rapidement monté au créneau pour se…

  • facebook soundmojis messenger
    Facebook Messenger lance les Soundmojis, des emojis qui font du bruit

    Facebook Messenger se dote d’une nouvelle fonctionnalité : les Soundmojis. Comme son nom l’indique, il s’agit ni plus ni moins d’emojis qui s’accompagnent d’un extrait sonore, comme des grillons, le bêlement d’une chèvre, un rire diabolique ou des applaudissements. Au…

  • facebook ios pistage
    Facebook panique : 75% des utilisateurs d’iPhone ont adopté l’anti-pistage d’iOS 14.5

    Alors que 75% des utilisateurs d’iPhone ont adopté le système anti-pistage publicitaire d’iOS 14.5, Facebook panique totalement. Face au manque de données collectées auprès des utilisateurs, le réseau social ne serait plus capable de fournir certaines mesures clés à ses…

  • Facebook iPhone
    Facebook accuse Apple de vouloir éliminer la concurrence avec ses applications par défaut

    Une nouvelle « étude » menée par Comscore et sponsorisée par Facebook affirme qu’Apple décourage l’installation d’applications tierces sur l’iPhone et prouve que les applications natives d’Apple dominent la plateforme mobile. Le conflit Facebook vs Apple ne date pas d’hier, Steve Jobs…

  • facebook smartphone main
    Facebook est jugé responsable en cas de trafic sexuel sur Messenger

    Facebook fait actuellement l’objet de plusieurs plaintes provenant de femmes exploitées par des proxénètes, qui les avaient contactées via Messenger. Les plaintes ont été jugées recevables au Texas et le réseau social pourra désormais être tenu responsable des trafics mis…

  • facebook whatsapp instagram
    Facebook ne sera finalement pas forcé de revendre WhatsApp et Instagram

    Un juge américain vient de rejeter deux plaintes antitrust majeures qui auraient pu forcer Facebook à se séparer de Instagram et de Whatsapp. La cour estime que le plaignant n’a pas fourni suffisamment de preuves contre le réseau social. Après…

  • doctolib smartphone
    Doctolib est accusé d’avoir transféré vos données personnelles à Facebook

    La plateforme médicale Doctolib aurait collecté les données personnelles de ses utilisateurs grâce à deux cookies, pour ensuite les transmettre au réseau social Facebook. Sans avertir les utilisateurs concernés, bien entendu.  Doctolib est une entreprise franco-allemande qui propose un service…

  • Facebook surveillance
    Facebook est désormais capable de déduire qui a créé un deepfake

    Facebook a développé une intelligence artificielle capable de non seulement détecter un deepfake, mais également de retrouver la trace de son créateur. Grâce à un système de modèles implémentés durant l’entraînement, l’IA peut repérer les deepfake créés selon la même…