Facebook écope d’un redressement fiscal de plus de 100 millions d’euros en France

 

Facebook a accepté de payer un redressement fiscal de 104 millions d’euros au fisc français. Une somme versée pour régulariser sa situation, dans une période où l’entreprise de Mark Zuckerberg tente d’arrondir les angles avec l’Europe.

Facebook
Crédits : Alex Haney/Unsplash

Facebook a mis la main au porte-monnaie pour régulariser sa situation. En effet, le réseau social a accepté de verser 104 millions d’euros au fisc français, selon Capital. La douloureuse est élevée, mais aurait pu en réalité l’être encore plus.

Facebook aurait en effet négocié avec les autorités françaises pour atteindre ce chiffre. Sur ces 104 millions d’euros dus, 22 millions seraient en réalité une pénalité de retard. Cette transaction concerne tous les impôts non payés par Facebook en France de 2009 à 2018. Facebook réalisait en effet un montage financier avantageux en Europe, payant ses impôts en Irlande. Si c’est toujours en partie le cas, la société américaine est maintenant plus sage quand il s’agit de déclarer ses revenus. Cependant, comme le précise Capital, Facebook ne déclarerait encore que la moitié de ses revenus engrangés en France, échappant ainsi en partie à l’impôt.

A lire aussi – Facebook : dites adieu à l’ancienne interface, elle disparaît en septembre

En 2019, la firme a déclaré 747 millions d’euros au fisc, alors que ces revenus réels dépasseraient allègrement le milliard d’euros. Lors de l’exercice fiscale 2017/2018, Facebook a décidé de régulariser sa situation en cours d’année et a déclaré 57 millions d’euros au fisc. En conséquence, le site a payé un peu moins de 9 millions d’euros d’impôts sur cette période.

Facebook se rachète une conduite

Facebook cherche à stabiliser sa situation, quitte à payer des pénalités. Cette transaction de 104 millions d’euros a un impact immédiat sur les comptes de la société, puisque ses résultats de 2019 sont remis à jour avec 88 millions de pertes. La firme cherche donc à se racheter une conduite, après plusieurs scandales qui ont entaché son image par le passé. Si cette manœuvre est bien calculée, il faut tout de même s’en féliciter.

Le réseau social de Mark Zuckerberg n’est pas le seul membre des GAFA a mettre la main à la poche, puisque l’an dernier, Apple s’est également régularisé en payant 500 millions d’euros au fisc français, tout comme Google pour qui la note était montée à un milliard d’euros.

Source : Capital 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
trump facebook
Facebook bannit indéfiniment le compte de Donald Trump

Facebook a décidé de bannir indéfiniment le compte de Donald Trump. Après les émeutes qui ont eu lieu au Capitol et la mort tragique d’une partisane Pro-Trump au sein même du bâtiment, le réseau social juge que le Président n’est…

facebook pages
Facebook supprime le bouton “like” dans les Pages

Facebook commence dès aujourd’hui à supprimer le bouton “like” dans un nombre non-précisé de pages. Ces dernières profitent au passage d’un nouveau design avec leur newsfeed dédié, FAQ et autres nouveautés qui visent à renforcer leur intérêt pour les entreprises….

Facebook
Covid-19 : Facebook part en guerre contre les fake news des antivaccin

Facebook va accentuer sa lutte contre les antivaccins. Le réseau social promet en effet d’être beaucoup plus attentif à la désinformation sur le sujet, un peu plus d’un mois après avoir banni les publicités militant contre les vaccins. Facebook veut…

Facebook
Facebook : 40 États américains portent plainte contre le réseau social

Facebook est accusé de pratiques anticoncurrentielles par 40 États américains. Une plainte contre le réseau social pour violations des lois antitrust sera déposée dans le courant de la semaine prochaine. Comme les autres entreprises des GAFA, Facebook est dans le collimateur des autorités américaines. Les GAFA (Google-Amazon- Facebook…