FaceApp retire ses filtres racistes pour changer de couleur de peau

Maj. le 26 octobre 2018 à 11 h 21 min

FaceApp, une application de retouche photo pour smartphone, vient de créer la polémique en proposant des filtres permettant de changer de couleur de peau. Accusés de racisme par les internautes, les développeurs de l’application ont immédiatement retiré cette fonctionnalité.

faceapp trump raciste

L’application FaceApp permet aux utilisateurs d’ajouter des filtres sur leurs selfies pour modifier leur apparence. La dernière mise à jour, déployée ce matin, permettait aux usagers de changer de couleur de peau grâce à des « filtres ethniques ».

Ainsi, il était possible de choisir entre un filtre blanc, noir, Asiatique ou Indien. Les filtres changeaient non seulement la couleur de peau, mais aussi la morphologie du visage afin de reprendre les traits « raciaux » propres à chaque ethnie…

Comme le rapportent nos confrères de Papergeek, inutile de dire que l’application s’est heurtée à une véritable tempête de critiques de la part de milliers d’internautes. Les utilisateurs des différents réseaux sociaux ont été profondément offensés par cette fonctionnalité raciste et caricaturale.

FaceApp : les filtres « blanc, noir, Indien et Asiatique » n’ont pas fait rire les internautes

Ce n’est pas la première fois qu’une application mobile fait scandale avec des filtres racistes. À deux reprises, Snapchat a été accusée de racisme pour son filtre « Bob Marley » et son filtre asiatique. FaceApp avait d’ailleurs déjà fait l’objet d’accusations similaires en avril dernier. L’application proposait alors un filtre « sexy » permettant de transformer les personnes noires en personnes blanches.

Ces filtres avaient également été retirés suite aux plaintes de nombreux usagers. Le créateur de l’application avait alors reconnu ses torts, mais force est de constater que la leçon n’a pas été retenue. Ce genre « d’humour » n’a clairement plus sa place en 2017, à l’heure où les internautes montent au créneau chaque jour pour bien moins que ça. Rappelons qu’un hacker s’était même lancé dans une croisade contre les sites racistes.

Malgré ses dérives, FaceApp a été installée plus de 40 millions de fois sur Android et iOS, et jouit d’un franc succès. Il faut reconnaître que, malgré le caractère inadmissible de ces filtres, l’effet est plutôt impressionnant.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google accusé d’avoir saboté Firefox pendant des années

Google aurait-il saboté Firefox pour imposer son navigateur Chrome ? C’est en tout cas ce qu’affirme un ancien cadre de Mozilla. Selon lui, Google a délibérément laissé traîner des bugs qui affectaient spécifiquement Firefox dans ses services en ligne. Une…

Apple et Qualcomm mettent fin à leur guerre des brevets

Apple et Qualcomm annoncent mercredi 17 avril 2019 enterrer la hache de guerre : fini la bataille judiciaire autour des brevets ! Les deux entreprises ont signé un accord de licence sur 6 ans, et le fondeur fournira les modems…

Canal+ a perdu 99 000 abonnés en France au premier trimestre 2019

Canal+ a perdu jusqu’à 99 000 abonnés en France au cours du premier trimestre 2019. Mois après mois, le groupe continue de voir son portefeuille d’abonnés se réduire sur le marché français. Malgré son carton à l’étranger, Canal+ enregistre un chiffre d’affaires en forte…

Windows 10 : bugs en pagaille suite aux mises à jour d’avril 2019

Windows 10 est touché par une série de bugs depuis le déploiement des dernières mises à jour d’avril 2019, annonce Microsoft. Les correctifs en date proposés par la firme entreraient en effet en conflit avec une poignée d’antivirus.  Le mardi 9 avril dernier, Microsoft…