Enchères 5G : le gouvernement n’a pas l’intention de maximiser les prix comme en Italie

 

Les enchères 5G se préparent en coulisses, avec des opérateurs inquiets et un gouvernement qui se veut pour l’instant plutôt rassurant. La secrétaire d’Etat chargée du Numérique Agnès Pannier-Runacher insistait ainsi lors d’une conférence 5G sur « l’enjeu d’innovation », après avoir indiqué récemment au journal Le Monde que le prix des fréquences devrait trouver un « juste milieu ». Le scénario italien d’enchères record semble donc s’éloigner, mais seule la lettre de cadrage que le gouvernement doit envoyer prochainement à l’ARCEP pourra le confirmer. Les enchères proprement dites auront lieu d’ici la fin de l’année. 

5g

Alors que les enchères 5G se préparent, faut-il s’attendre à un scénario à l’italienne, avec des niveaux de prix records et une cagnotte de 6,5 milliards d’euros ? La secrétaire d’Etat chargée du Numérique Agnès Pannier-Runacher envoie depuis quelques interventions des signaux plutôt rassurants. Alors que celle-ci avait déjà déclaré au journal Le Monde récemment qu’il fallait trouver « un juste milieu » pour les prix de ces enchères, les Echos rapporte que lors d’une conférence sur la 5G organisée par Orange, la secrétaire d’Etat a insisté sur « le triple enjeu d’innovation, d’inclusion et de sécurité » de ces futurs réseaux.

Lire aussi : Orange nous fait rêver de 5G dans deux vidéos

Enchères 5G : le spectre d’un scénario à l’italienne semble s’éloigner

L’enjeu du prix des enchères est important, car les sommes consacrées à leur attribution ne peuvent pas être investies dans l’infrastructure réseau. En d’autres termes, des enchères atteignant des prix trop élevés peuvent ralentir le déploiement du réseau 5G et conduire les opérateurs à privilégier les zones les plus potentiellement rentables. Au risque d’aggraver la fracture numérique. En Allemagne, les opérateurs ont déboursé collectivement 5 milliards d’euros lors de leur attribution. Mais c’est, nous vous le disions, l’Italie qui a battu tous les records.

Lire également : 5G – la France renonce à couvrir 100% de la population

En France, des enchères à des niveaux de prix raisonnables iraient en tout cas dans le même sens que les décisions récemment prises par le gouvernement en matière de fréquences. Ainsi par exemple, l’Etat n’a rien demandé aux opérateurs pour sécuriser le renouvellement des fréquences 4G dans le cadre du « New Deal » pour améliorer la couverture du territoire, en l’échange d’engagements. Pour l’heure les opérateurs ne peuvent qu’attendre de connaître le contenu de la lettre cadre que le gouvernement doit envoyer à l’Arcep pour fixer les règles autour de ces enchères qui ne ne devraient pas avoir lieu avant la fin de l’année – son contenu devrait être connu dans les prochains jours.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
5g
La 5G consomme moins d’électricité que la 4G affirme Nokia

La 5G n’est pas une catastrophe écologique, affirme Nokia. D’après une étude réalisée par l’équipementier en Espagne, le réseau mobile du futur consomme d’ailleurs moins d’électricité que la 4G. In fine, l’arrivée de la 5G va donc permettre d’économiser de…

orange 5g
Orange lancera la 5G dans 15 villes françaises ce 3 décembre 2020

Orange activera finalement son réseau 5G ce 3 décembre 2020. Dans un premier temps, le réseau mobile sera limité à 15 villes françaises, soit seulement 10% de la population. Après le « lancement » raté du 18 novembre, l’opérateur historique s’est engagé…

carte esim image une
eSIM : qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

L’eSIM est programmée pour supplanter les cartes SIM. Mais de quoi s’agit-il véritablement, et pourquoi c’est un enjeu important ? Dans ce dossier, nous vous expliquons précisément ce qu’est l’eSIM et pourquoi constructeurs, opérateurs, et clients ont intérêt à adopter…

sfr arcep baisse prix fibre
SFR : l’Arcep exige que l’opérateur baisse les prix de la fibre

SFR va devoir baisser les tarifs d’accès des réseaux fibre mutualisés, et notamment ceux proposés à Bouygues Telecom. L’opérateur avait justement contesté les prix instaurés par SFR auprès de l’Arcep en début d’année 2020. L’Arcep a tranché. SFR va revoir…