DisplayPort 2.0 officiel : le standard des câbles des écrans 8K et au-delà arrive, voici ses caractéristiques

VESA vient d’officialiser le standard DisplayPort 2.0 : une norme qui vise à s’adapter à des écrans dont la définition augmente sans cesse. Et en particulier accompagner l’arrivée sur le marché des écrans 8K, et au-delà. La bande passante maximale du standard explose ainsi à 80 Gbps contre 32,4 Gbps pour le DisplayPort 1.4. Et reprend l’avantage sur le Thunderbolt 3, actuellement le standard le plus rapide. 

DisplayPort 2.0 8K

Vous n’avez peut-être pas encore de télévision 4K chez vous, et pourtant, il faut s’y faire : la 8K arrive déjà. La chaine japonaise NHK a même prévu de retransmettre les JO de Tokyo de 2020 en 8K – ce qui sera a priori une première mondiale – après le lancement de la première chaine dans cette définition en décembre 2018 (autre première mondiale). D’ici là d’autres chaines devraient progressivement s’y mettre partout dans le monde. Outre le 8K, de nouvelles technologies d’image, comme le HDR, associé ou non à des taux de rafraichissement toujours plus importants font également augmenter les besoins en bande passante.

DisplayPort 2.0 répond à un besoin toujours plus important de bande passante, pour des écrans toujours plus grands

Bref, vous l’avez compris : les besoins en termes de câbles pouvant gérer des débits toujours plus importants sont de plus en plus pressants. Or, on pourrait penser que l’offre actuelle suffit : après tout, DisplayPort 1.3/1.4 (HBR3) permet déjà d’atteindre des débits jusqu’à 32,4 Gbps, et peut afficher de la 4K à 120 Hz et des images en 8K à 60 Hz. Notons également le Thunderbolt 3 qui permet à la fois de transporter un signal DisplayPort 1.3 – mais aussi peut atteindre, indépendamment dans un autre mode, un débit de données jusqu’à 40 Gbps (et même jusqu’à 80 Gbps maximum théoriques par câble…).

Or dans les faits, les écrans et moniteurs qui font monter la définition, la profondeur des couleurs et/ou le taux de rafraichissement ont de plus en plus besoin d’utiliser deux connecteurs en parallèle, faute de débit suffisant. C’est pourquoi les plus grands standards de câbles vidéo – dont HDMI – révisent depuis plusieurs mois leur copie, et que VESA annonce la norme DisplayPort 2.0. La norme triple pratiquement le débit maximal théorique qui était permis par DisplayPort 1.4. Et intègre nombre de fonctionnalités qui étaient auparavant optionnelles.

Le premier point d’amélioration, est, vous l’aurez compris, le débit : DisplayPort 2.0 permet jusqu’à 80 Gbps de bande passante théorique (qui se traduit en réalité par 77,37 Gbps en crête). Il propose non pas un mais plusieurs modes de bitrate supplémentaires, un nouveau protocole d’encodage plus efficient. Ce qui lui permet ainsi de gérer un écran 8K (et au-delà) sans compression, mais aussi avec 30 bit de couleurs, ce qui autorise le HDR même en 8K. De la même manière, brancher des écrans 10K avec 24 bit de couleurs est désormais possible sans compression. En fait on peut en théorie désormais brancher tout appareil jusqu’à du 16K.

Voici quelques exemples de configurations maximales

Ecran seul

  • 1x écran 16K (15360×8460) @60Hz et 30 bpp 4:4:4 HDR (avec compression DSC)
  • 1x écran 10K (10240×4320) @60Hz et 24 bpp 4:4:4 (sans compression)

Deux écrans

  • 2x écrans 8K (7680×4320) @120Hz et 30 bpp 4:4:4 HDR (avec compression DSC)
  • 2x écrans 4K (3840×2160) @144Hz et 24 bpp 4:4:4 (sans compression)

Trois écrans

  • 3x écrans 10K (10240×4320) @60Hz et 30 bpp 4:4:4 HDR (avec compression DSC)
  • 3x écrans 4K (3840×2160) @90Hz et 30 bpp 4:4:4 HDR (sans compression)

DisplayPort 2.0 pousse en réalité la norme Thunderbolt 3 dans ses retranchements

VESA souligne que son standard peut faire certaines choses que même le standard HDMI 2.1 – sur le papier actuellement le plus rapide – ne peut pas faire. En particulier brancher plusieurs périphériques d’affichage haute résolution en série, tout en y ajoutant une connectivité USB, par exemple. Quand à l’aspect physique du connecteur : rien ne change avec cette itération. VESA considère à la fois le port DisplayPort et le format USB type C via le mode DisplayPort 2.0 comme les deux connecteurs officiels de la norme. Comme le fonctionnement diffère peu – DisplayPort 2.0 requiert le même nombre de pins et utilise toujours 4 canaux – elle est rétro-compatible.

D’ailleurs VESA s’est appuyé sur le standard Thunderbolt 3 pour créer les 4 canaux de transferts de données à 20 Gbps pour atteindre la bande passante désirée. Ce qui atteint les débits maximaux du standard. On s’attend à trouver des câbles DisplayPort 2.0 sur le marché dans courant de l’année 2020 – soit dans moins de 18 mois.

Source : VESA

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Windows 10 : Office 365 interdit dans des écoles allemandes

Office 365 sur Windows 10 sont dans le viseur du Land allemand de Hesse, qui a interdit son utilisation dans les écoles. L’autorité régionale en charge des données personnelles estime que Microsoft ne respecte pas les principes du RGPD avec…

L’inventeur du mot de passe Fernando Corbató est mort

Fernando Corbató, l’inventeur du mot de passe informatique, est décédé à l’âge de 93 ans. Dans les années  60, l’homme a été le premier à mettre en place le concept du mot de passe unique par utilisateur dans un ordinateur.  Ce 12…

Paiement sans contact par smartphone : en France, c’est un échec

Le paiement sans contact par smartphone n’est quasiment pas utilisé en France. Malgré le développement de services, les utilisateurs préfèrent toujours utiliser leur carte bancaire pour payer par NFC. Pourtant, payer avec son mobile offre quelques avantages. Alors que les…

OnePlus TV : la télécommande est certifiée, lancement imminent ?

OnePlus va dévoiler un téléviseur 4K dans les mois à venir, révèle une fuite. La télécommande qui accompagnera la télévision vient d’ailleurs d’être certifiée par Bluetooth SIG, l’organisme qui gère les normes de la technologie bluetooth. Récemment, un leaker affirmait…

BFM TV financé par la fraude fiscale ? Altice-SFR dément

BFM TV est accusé d’être financé par l’évasion et la fraude fiscale. Une enquête du Média accuse en effet NextRadioTV, maison mère de la chaîne, d’avoir détourné d’importantes sommes d’argent vers des paradis fiscaux afin d’éviter de payer taxes et…