Diem : Facebook (Meta) abandonnerait bientôt son projet de cryptomonnaie

 

 

Diem ne verrait probablement jamais le jour. Acculée par les régulateurs financiers, l'Association Diem, à qui Facebook à confier le projet, ne serait pas en mesure de lancer la cryptomonnaie après deux ans de développement. 

facebook mark zuckerberg
Crédits : Unsplash

Mi-2019, Facebook (rebaptisé Meta depuis) a annoncé le lancement de sa propre cryptomonnaie. Le projet, initialement appelé Libra, s'est rapidement heurté à une foule d'obstacles réglementaires. Pour calmer les régulateurs financiers, qui craignent la main mise de Facebook sur le pouvoir de la création monétaire, le réseau social s'est distancé du projet.

Le développement de Libra, devenu Diem, a été confié à une entité indépendante, l'Association Diem. Pendant un temps, le projet a évolué en dépit des menaces des gendarmes de la finance. L'association a d'ailleurs mis au point un portefeuille numérique afin de stocker et d'échanger le stablecoin, une devise numérique dont le cours est stable. Un premier test du wallet a été initié aux Etats-Unis et au Guatemala mais sans Diem. L'application permettait uniquement d'échanger sans frais du Pax Dollar, un stablecoin réglementé aux USA.

Vers la fin de Diem ?

Malgré ces signes encourageants, David Marcus, le responsable du projet depuis sa genèse, a décidé de quitter le navire en décembre dernier, laissant craindre le pire pour Diem. D'après nos confrères de Bloomberg, le projet serait bel et bien sur le point de tomber à l'eau.

Citant des personnes proches du dossier, l'Association Diem envisagerait de rembourser le capital à ses investisseurs en revendant l'intégralité de ses actifs. Pour rappel, le projet de stablecoin compte des investisseurs de renom comme Uber, Shopify ou encore la plateforme d'échange de cryptomonnaies Coinbase.

Sur le même sujet : WhatsApp se lance dans le paiement en cryptomonnaies

Cette revente signerait l'abandon du développement de Diem. “Diem discute avec les banquiers d'investissement sur la meilleure façon de vendre sa propriété intellectuelle et de trouver un nouveau foyer pour les ingénieurs qui ont développé la technologie”, avance Bloomberg dans son rapport.

Les régulateurs s'intéressent de plus en plus au sujet des stablecoins, qu'ils considèrent comme une alternative incontrôlable à la monnaie fiduciaire traditionnelle. Il y a quelques mois, la banque centrale des Etats-Unis a interdit à Silvergate, une banque américaine, d'émettre le jeton développé par les équipes de Facebook.

Source : Bloomberg



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !