DAS : les iPhone 7, 8, X et les Galaxy S9, S8, J3 accusés d’émettre trop de radiations

Le DAS des iPhone 7, 8, X et des Galaxy S9, S8 et J3 explosent les compteurs. Une enquête du journal Chicago Tribune avance des taux de radiations 5 fois supérieurs aux limites autorisées par le FCC, la Commission Fédérale des Communications américaine. Suite à cette étude, des utilisateurs ont décidé de porter plainte contre Samsung et Apple.

Crédits : Pixabay

En août 2018, le journal The Chicago Tribune publiait une enquête détaillée sur le niveau de rayonnement de certains smartphones. Sur le banc d’essai, des appareils de chez Samsung, Apple, Motorola et Blu. Les résultats des tests étaient édifiants. Les iPhone X, 7, 8 et 8 Plus et les trois Samsung Galaxy S9, S8 et J3 affichaient des niveaux de radiations bien plus élevés que la limité autorisée par la FCC, la Commission Fédérale des Communications américaine.

Les smartphones de la marque à la pomme émettait le double du niveau légal, tandis que les Samsung explosaient les compteurs avec 8,22 watt par kilogramme. Soit 5 fois plus que la quantité maximum de radiations autorisée par le FCC, qui est de 1,6 W/kg. Pour rappel, l’absorption à haute dose de champs électromagnétiques provoque une élévation de la température des tissus et plusieurs études scientifiques certifient qu’une exposition sur le long terme peut favoriser l’apparition de cancer.

À lire également : DAS trop élevé – Que Choisir donne une liste de 17 smartphones dangereux en France

Des utilisateurs réclament des dommages et intérêts

Face à ces chiffres alarmants, des utilisateurs américains ont décidé de porter plainte contre Samsung et Apple auprès du tribunal de district de la Californie. Ils exigent que les constructeurs leur paient un suivi médical ainsi que le versement de dommages et intérêts. Le cabinet d’avocat FeganScot a été choisi pour mener ces deux recours collectifs. Afin de constituer un dossier en béton, les avocats ont décidé de faire appel à un laboratoire accrédité par la FCC pour mener des analyses approfondies sur le taux de radiations émis par les smartphones de deux constructeurs. Verdict, les résultats sont similaires à ceux obtenus par le Chicago Tribune.

« Les fabricants ont dit aux consommateurs que c’était sûr, nous savions donc qu’il était important de tester l’exposition aux rayonnements de radiofréquence et de voir si c’était vrai. Ce n’est pas vrai. Les résultats indépendants confirment que les niveaux de rayonnement de radiofréquence dépasse largement la limite d’exposition fédérale, des dépassements pouvant aller jusqu’à 500% lorsque les téléphones sont utilisés de la manière dont Apple et Samsung nous y encouragent », affirme Beth Fegan, avocate en charge du dossier.

Il faudra atteindre la tenue du procès pour voir si ces utilisateurs obtiendront ou pas gain de cause. En France, l’Agence Nationale des fréquences (ANFR) retire régulièrement des smartphones de la vente pour des DAS trop élevés. Dans ces cas précis, les propriétaires des appareils concernés peuvent exiger un remboursement auprès du revendeur du smartphone.

Source: Cnet



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Tesla va lancer une citadine électrique conçue en Chine

Tesla va lancer prochainement une citadine électrique. Elon Musk a annoncé la nouvelle lors du conférence à Shanghai au sein de la Gigafactory 3 en Chine. La marque souhaite s’inspirer de l’art chinois, selon les dires de son PDG, pour…

Peugeot annonce la fin des moteurs thermiques pour 2030

Peugeot annonce la fin  de ses moteurs thermiques pour 2030. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre Jean-Philippe Imparato, le PDG de Peugeot, dans une interview pour le site Fleet Europe. Pour le responsable, la fin du thermique est…