DAS : l’ANFR épingle 9 smartphones OnePlus, Sony et Xiaomi qui émettent trop d’ondes

 

L'ANFR vient de publier son habituelle analyse des mesures de DAS réalisées en 2020. Sur les 95 smartphones testés, 9 appareils ont été jugés non conformes par l'Agence nationale des fréquences. Xiaomi et Nokia s'offrent par exemple un doublé, avec deux appareils chacun mis en cause par l'institution.

anfr bilan 2020
Crédits : Pixabay

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'exposition au public aux ondes électromagnétiques et de surveillance du marché, l'ANFR publie chaque année un bilan de ses contrôles de DAS. Or, l'Agence nationale des fréquences vient justement de publier ce jeudi 8 juillet 2021 son compte-rendu des mesures effectuées en 2020. Comme le précise l'institution, ces tests se sont portés sur 95 smartphones issus de 33 marques différentes, et récupérés directement dans des points de vente et non auprès des constructeurs. Les mesures ont été effectuées sur les trois types de DAS :

  • La DAS “tête” qui correspond à l'usage de son appareil à l'oreille, dont la valeur limite est fixée à 2 W/kg
  • La DAS “tronc” qui fait référence aux usages où le smartphone est porté près du tronc (poche de veste, sac à dos, etc.), dont la valeur limite est fixée à 2 W/kg
  • Et enfin la DAS “membre” qui vous l'aurez compris correspond aux usages lorsque le mobile est plaqué contre un membre (porté à la main, via un brassard ou bien dans la poche de votre pantalon), dont la valeur limite est de 4 W/kg

À lire également : DAS – cette application de l’ANFR permet de savoir si votre smartphone émet trop d’ondes

L'ANFR épingle 9 smartphones pour un DAS tronc trop élevé

L'institution précise que tous les smartphones ont été testés sur la DAS Tronc, tandis que 10 d'entre eux ont été contrôlés en DAS Tête. Enfin, 59 smartphones ont été testés en DAS membre. D'après l'ANFR, aucune irrégularité n'a été constatée sur la DAS tête avec des valeurs mesurées oscillant entre 0,14 et 0,84 W/kg. Même constat pour la DAS membre, avec des valeurs variant entre 1,02 W/kg et 3,84 W/kg.

Pour la DAS tronc en revanche, l'Agence nationale des fréquences a été contrainte de retoquer neuf appareils qui dépassaient la limite autorisée. Les constructeurs de chaque smartphone incriminé ont fait l'objet d'une procédure de mise en conformité. Huit d'entre eux sont rentrés dans les clous via une mise à jour logicielle, tandis que l'ANFR a ordonné le retrait du marché du Razer Phone 2.

Parmi les smartphones jugés non conformes, on retrouve deux appareils Xiaomi, à savoir le Xiaomi Redmi 7 et le Xiaomi Mi Note 10. Fait inquiétant, le Xiaomi Mi Note 10 a été déjà été épinglé par l'ANFR en août 2020 pour un DAS largement supérieur aux normes européennes. Vous retrouvez ci-dessous la liste complète des 9 smartphones épinglés ainsi que les valeurs mesurées.

Modèle du smartphoneDAS «tronc» mesuréDécision constructeurDAS «tronc» mesuré après mise à jour
Sony Xperia 52,64 W/kgMise à jour logicielle1,13 W/kg
Nokia 7 Plus3,48 W/kgMise à jour logicielle1,58 W/kg
Xiaomi Mi Note 102,45 W/kgMise à jour logicielle1,12 W/kg
Razer Phone 23,29 W/KgRetrait du marché et du service par Arrêté
Xiaomi Redmi 72,01 W/kgMise à jour logicielle0,951 W/kg
Gigaset GS270 Plus2,37 W/kgMise à jour logicielle0,898 W/kg
Logicom Le Hola2,58 W/kgMise à jour logicielle1,61 W/kg
Nokia 3.12,73 W/kgMise à jour logicielle1,82 W/kg
Oneplus 6T2,56 W/KgMise à jour logicielle1,17 W/Kg

Source : ANFR



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !