Test du Razer Phone 2 : moi, moche et méchant

test razer phone 2 ecran

Maj. le 22 novembre 2018 à 17 h 57 min

Avec son Razer Phone 2, le spécialiste du jeu sur PC tente de s’imposer sur le marché des smartphones gaming. En 2017, le constructeur était seul sur ce marché de niche avec le Razer Phone premier du nom. Sa particularité : il était le premier smartphone doté d’un écran 120Hz. Mais en 2018, d’autres marques se sont lancées dans l’aventure, parfois avec beaucoup de malice (Asus ROG Phone). Razer est-il toujours la référence absolue sur le marché du smartphone gaming ? Réponse dans notre test complet.

test razer phone 2

En 2017, Razer surprenait tout le monde en lançant le premier smartphone doté d’un écran 120Hz. Le Razer Phone est en quelque sorte précurseur sur le marché du smartphone gaming. Hélas, ce premier modèle n’était pas dénué de défauts (autonomie moyenne, appareil photo à revoir, design d’un autre temps). Depuis, d’autres marques se sont lancées dans l’aventure : Xiaomi a lancé son Black Shark, Asus son ROG Phone et Honor le Honor Play. Entre autres.

Le smartphone gaming représente donc un marché à part entière, même si la différence avec les smartphones très haut de gamme n’est pas évidente. Avec le Razer Phone 2, le constructeur promet d’avoir corrigé les principaux défauts du modèle précédent. Est-ce vraiment le cas ? Nous avons utilisé le Razer Phone 2 pendant plusieurs jours. Découvrez notre test complet !

Fiche technique du Razer Phone 2

 Fiche technique du Razer Phone 2
Prix849 €
Dimensions158.5 x 79.99 x 8,5 mm
Poids197 g
Ecran5,7" IGZO IPS LCD 120Hz Ultramotion
Définition1440 x 2560 pixels 16:9 (515 ppp)
Capteur photo arrièreDouble capteur 12 MP (f/1.75) + 12 MP (f/2.6), 2x zoom optique, autofocus à détection de phase
Capteur photo selfie8 MP f/2.0
OSAndroid 8.1 Oreo
Mémoire interne64 Go
MicroSDoui jusqu'à 1 To
ConnectivitéBluetooth 5.0, A2DP, LE, WiFi 802.11n 2,4 GHz, WiFi Direct, hotspot
NFCoui
SoCSnapdragon 845
RAM8 Go
Capteur d'empreintes / reconnaissance facialeOui / Non
Résistance à l'eauIP 67
Batterie4000 mAh
Port de chargeUSB Type-C
Recharge rapideQuick Charge 4.0+
Recharge Qi sans filOui
ColorisNoir

Un design d’un autre temps

Prenez un Razer Phone premier du nom, collez-lui un dos en verre, et vous obtiendrez le Razer Phone 2. On exagère ? A peine. Le nouveau smartphone de Razer reprend le même format que son prédécesseur. Le Sony de 2016 n’aurait pas renié les choix esthétiques du spécialiste du gaming. Les lignes sont agressives, le format rectangulaire, les arêtes tranchantes. Le Razer Phone 2 est en plus massif, impossible à utiliser à une main.

test razer phone 2 design finitions

On peut également lui reprocher la disposition de certains boutons. La touche on/off sur la tranche gauche est située en plein milieu et cache le lecteur d’empreintes (très efficace). Là encore, il y a du Sony dans l’air. Les touches de volume (elles aussi positionnées en plein milieu) sont mal disposées. Les boutons sont minuscules, ce qui ne facilite pas la chose. En résumé, comme son grand frère, le Razer Phone 2 ne brille pas par son ergonomie.

Le port jack 3.5mm est toujours aux abonnés absents, mais Razer fournit un adaptateur jack/USB-C dans la boîte. Le port USB-C, situé sur la bordure inférieure, et donc le seul et unique port de ce smartphone.

A l’avant, le Razer Phone 2 se distingue toujours grâce (ou à cause) de ses deux haut-parleurs très imposants. Bonne nouvelle : le smartphone est certifié IP67. Pourtant, sur le premier Razer Phone, la marque avait expliqué que les haut-parleurs empêchaient cette certification. Hum…

L’écran de 5,72 pouces adopte le format 16:9. Razer assure que c’est le format le mieux adapté au jeu. Admettons. Cela n’aurait pas dû empêcher la marque d’optimiser son intégration à l’ensemble du design : les bordures noires sont toujours aussi imposantes. Mention spéciale à la bordure inférieure nous faisant revenir 2 ans en arrière. Dommage.

test razer phone 2 ecran 120hz

Les plus gros changements esthétiques se situent donc au dos du smartphone avec l’intégration d’une couche de verre Corning Gorilla 5. Cela permet notamment à Razer d’intégrer la recharge sans fil à son nouveau smartphone. Comme toutes les dalles en verre, elle marque énormément les traces de doigts.

Le double capteur photo a été repositionné en haut au centre et est plus imposant. Il est également légèrement protubérant mais son positionnement central évite l’effet de bascule lorsqu’il est posé sur une surface plane. En dessous, Razer a intégré son logo et l’a affublé de sa technologie « Chroma ». Il s’agit d’un système d’illumination LED à 16,4 millions de couleurs dont Razer a fait sa marque de fabrique sur ses produits PC.

test razer phone 2 design

Vous l’aurez compris, le design n’est clairement pas le point fort du Razer Phone 2. Imposant, le nouveau smartphone de Razer ne corrige pas les plus gros défauts esthétiques de son prédécesseur, et c’est dommage. Car le Razer Phone 2 manque cruellement d’ergonomie. Un comble pour un smartphone gaming.

test razer phone 2 date de sortie

test razer phone 2 chroma

test razer phone 2 lecteur empreintes

test razer phone 2 fiche technique

Le meilleur écran LCD du marché, et de loin

Le Razer Phone premier du nom avait marqué les esprits par son écran innovant : c’était le premier smartphone doté d’un écran 120Hz. Razer remet le couvert et équipe son Razer Phone 2 d’un écran IGZO LCD de 5,72 pouces QHD. Pourquoi pas d’OLED ? Parce que cette technologie ne supporte qu’un taux de rafraîchissement de 90Hz, grand maximum. La dalle est dite « UltraMotion » : elle adapte le taux de rafraîchissement en temps réel lors des sessions de jeu. Vous en voulez encore ? Le Razer Phone 2 est le seul smartphone compatible à 100% avec la HDR sur Netflix.

test razer phone 2 ecran

Ne tournons pas autour du pot, l’écran du Razer Phone 2 est le meilleur écran LCD du marché, et de loin. Les couleurs sont éclatantes, la luminosité excellente et les contrastes équilibrés. D’ailleurs la colorimétrie est impeccable contrairement au ROG Phone d’Asus et sa tendance à tirer vers le bleu.

Malgré la perfection de l’écran, Razer a tout de même intégré une fonction de personnalisation de l’affichage dans les paramètres. Par défaut, l’affichage est configuré sur « Couleurs vives » mais il est possible de choisir les modes « Contrasté » ou « Naturel ». L’utilisateur peut également choisir le taux de rafraîchissement (60, 90 ou 120Hz) et la définition (Full HD ou QHD).

Des performances au top

Comme tous les smartphones gaming haut de gamme, le Razer Phone 2 embarque le processeur Snadragon 845 de Qualcomm. En revanche, pas de partenariat exclusif comme Asus pour booster les performances. Néanmoins, les benchmarks ne reflètent pas une énorme différence entre le Razer Phone 2 et le ROG Phone. Razer a ajouté 8 GB de RAM LPDDR4X comme sur son premier modèle. C’est toujours aussi efficace.

test razer phone 2 performances

La grande nouveauté du Razer Phone 2 est son système de refroidissement à chambre à vapeur. Et ce n’était pas de trop. Car le smartphone a tendance à chauffer significativement lors de sessions de jeu. Notons néanmoins que la chaleur se dissipe au fur et à mesure du temps sur toute la surface arrière. Le pic de chaleur est présent au niveau du double capteur photo. Pas de quoi fouetter un chat (pauvre bête) puisque cette chaleur ne gêne pas la prise en main non plus.

Sans surprise les performances sont excellentes. Pour les usages quotidiens, le Razer Phone 2 est une bête de compétition. Il n’a rien à envier aux meilleurs du marché. Smartphone gaming oblige, c’est en jeu que l’on détermine son vrai potentiel. Là encore, le Razer Phone 2 ne déçoit pas. Sur les jeux les plus gourmands il se montre rapide et fluide, même lorsque les réglages graphiques sont paramétrés au maximum.

Sur Fortnite à 30fps en qualité épique, le Razer Phone 2 ne montre aucun signe de faiblesse si ce n’est une petite chute de frame de temps à autres. Rien qui ne puisse perturber une session de jeu. Sur PUBG Mobile en HDR avec la fréquence d’images Ultra et l’anti-aliasing activé, là encore, c’est un jeu d’enfant. Razer est donc fidèle à sa réputation.

Une interface Android 8.1 Oreo seulement

Razer a annoncé que le Razer Phone 2 serait livré avec Android 8.1 Oreo. Malgré la mise à jour de sécurité du 5 octobre 2018, c’est une vraie déception. Lors du premier lancement de notre version de test, nous avons dû faire une mise à jour importante. Nous avons eu l’espoir de trouver Android 9.0 Pie à l’arrivée, ce ne fut pas le cas.

Nous le déplorons d’autant plus que l’interface du Razer Phone 2 est une version pure d’Android avec seulement quelques petits ajouts ici et là. Le premier (et le plus remarqué) et le launcher : Razer a choisi Nova Launcher, sans doute le plus complet et plus réussi des lanceurs d’applications Android. C’est en tout cas le plus suivi par les développeurs et l’un des plus plébiscités par les utilisateurs.

En plus de thèmes très orientés gaming, Razer a ajouté une application dédiée au jeu : Razer Cortex. Elle permet grosso modo de faire les mêmes choses que le Game Center de l’Asus ROG Phone : gérer les performances du smartphone lors de sessions de jeu (le titre par titre est disponible), d’optimiser la batterie, de gérer la fréquence de l’écran ou encore d’activer le mode « ne pas déranger » pour limiter les notifications durant une partie. Razer a également regroupé tous les programmes compatibles avec la fréquence 120Hz de son écran.

test razer phone 2 cortex

Parmi les autres fonctionnalités remarquées, la gestion de la LED située sous le logo est la plus visible. Il est possible de choisir la couleur de la LED (parmi des millions de couleurs), mais également sa durée d’affichage. Elle peut être visible en permanence (on le déconseille pour économiser la batterie), se déclencher lorsque l’écran est allumé, ou ne pas apparaître du tout.

La fonction « Chroma Effects » permet de définir des comportements différents. La diode clignote au rythme d’une respiration avec le mode « respirer ». Le mode « spectre » permet un changement automatique des couleurs tout au long de la journée. Enfin le mode « statique » permet de choisir une couleur et de s’y tenir. Si ces fonctions (héritées des claviers Razer notamment) sont funs, elles ont forcément une incidence sur l’autonomie. On préfère prévenir.

test razer phone 2 chroma

La référence de l’audio

Disons-le franchement, le Razer Phone 2 est sans doute le meilleur smartphone du marché sur le terrain de l’audio. Ses deux haut-parleurs stéréo frontaux imposants ont beau gâcher le design, ils sont d’une efficacité redoutable. La puissance sonore est hallucinante, à en faire palir les constructeurs d’enceintes portables. Sur smartphone, puissance sonore rime souvent avec qualité moyenne. Razer prouve le contraire. Le son est équilibré avec des aigus et des mediums maîtrisés et des basses tout à convenables. La puissance des basses est de toute façon limitée par le format du smartphone : la caisse de résonnance manque de volume. La fiche technique annonçait la couleur : compatible Dolby Atmos et seul smartphone certifié Dolby Surround 5.1 pour Netflix. L’expérience multimédia est incomparable.

test razer phone 2 audio

Avec des écouteurs, la qualité audio est aussi impressionnante. Si le port jack 3.5mm est absent, un adaptateur jack/UCB-C est fourni. Et il intègre un DAC 24bits. Du tout bon pour Razer sur le terrain de l’audio.

Une autonomie très moyenne

L’autonomie n’est pas le point fort du Razer Phone 2. Une recharge quotidienne est obligatoire. Comme l’Asus ROG Phone, sa principale qualité est aussi son plus grand défaut : l’écran. Réglé sur 120Hz, l’écran consomme énormément d’énergie. Comptez environ 15% de batterie en moins pour une vidéo d’une heure, et environ 10% pour une session de jeu gourmand (Fortnite, PUBG, Asphalt) de 10/15 minutes.

test razer phone 2 autonomie

Réglé sur 60Hz, le smartphone est plus endurant. Mais opter pour ce réglage revient à se passer du principal atout du Razer Phone 2. Comme avec l’Asus ROG Phone, nous recommandons donc d’avoir toujours près de soi une batterie externe.

Car s’il est peu endurant, le Razer Phone 2 se recharge vite, très vite. La technologie QuickCharge 4.0+ est passée par là. Comptez 30 minutes pour passer de 0 à 50%, une performance digne des meilleurs smartphones du marché (Oppo, OnePlus et Huawei restant le top du top).

En passant au design en verre, Razer a rendu possible la recharge sans fil. Malheureusement, notre modèle de test n’en est pas équipé. Nous n’avons pas pu analyser ce point.

Un appareil photo décevant

Le Razer Phone 2 est équipé d’un double capteur photo presque identique à celui de son aîné : 12 MP (f/1,75 grand angle et stabiliation OIS) + 12 MP (téléobjectif f/2,6). Sans surprise, pas de grande révolution sur les clichés finaux : c’est toujours moyen.

test razer phone 2 appareil photo

Dans de bonnes conditions de luminosité, en extérieur, la qualité est plutôt bonne. Le piqué est tout à fait correct et le rendu des couleurs très réaliste, un bon point. On déplore toutefois le caractère capricieux du Razer Phone 2 lorsqu’il doit gérer le HDR. Il n’en fait qu’à sa tête, les résultats finaux sont donc très aléatoires : on passe du très bon au complètement râté sans vraiment comprendre pourquoi. Espérons qu’une mise à jour viendra corriger ce traitement photo douteux.

En intérieur, la qualité se dégrade légèrement mais les clichés conservent toujours un très bon piqué. En revanche, lorsque les conditions de luminosité baissent, la qualité se dégrade énormément. Si le bruit et le grain sont plutôt bien gérés par le logiciel, on ne peut pas en dire autant des couleurs. On peut observer des effets de « pâtées » et une saturation des sources lumineuses abusive. Le Razer Phone 2 a cette fâcheuse tendance à voir la vie en jaune, et ce n’est pas très joli à regarder.

Le Razer Phone 2, comme la plupart des smartphones haut de gamme, intègre mode portrait. Là encore, les résultats ne sont pas époustouflants. La délimitation des contours manque de précision. Heureusement les effets de flou sont plutôt fins et réalistes.

Dans de bonnes conditions de luminosité les résultats sont très satisfaisants. Mais en intérieur ou dans des conditions de basse lumière, les limites du Razer Phone 2 se font sentir. Les clichés sont détériorés par le grain et le bruit. De nuit, les clichés sont inexploitables. Le mode autoportrait manque aussi de précision : si vous portez des vêtements blancs, vous pouvez être sûrs de voir des effets de flous disséminés ici et là.

Selfie

Autoportrait

On notera la présence d’un mode beauté comme sur les smartphones Huawei, Honor ou Xiaomi par exemple. Cette fonctionnalité est clairement destinée à séduire le public chinois raffolant de ces effets lissant le visage. En Europe, nous sommes moins fans.

Prix et date de sortie

Le Razer Phone 2 est dores et déjà disponible au prix de 849,99 euros. A l’heure où nous écrivons ces lignes seul le coloris Noir Miroir est disponible. La version Noir Satin sera commercialisée plus tard exclusivement sur le site de Razer.

test razer phone 2 prix

A ce tarif le Razer Phone 2 est légèrement moins cher que l’Asus ROG Phone (899€), son rival le plus redoutable. Mais il est également confronté aux autres modèles très haut de gamme, comme le Huawei Mate 20 Pro, plus complet. Si les fans de la marque craqueront sans doute pour ce smartphone, le grand public, lui, risque de passer à côté. Mais c’est un peu l’apanage de tous les smartphones gaming.

Les dernières infos sur le Razer Phone :

Le Razer Phone 2 aurait pu être un excellent smartphone gaming. Mais les nouveautés apportées par la marque sont trop légères pour justifier un tel prix. Surtout, Razer n'a pas vraiment corriger les défauts du premier modèle. L'autonomie et l'appareil photo sont toujours très moyens et le design semble tout droit sorti d'une autre époque. L'adoption du verre ne suffit pas à faire illusion. C'est dommage car le Razer Phone 2 a toujours les ingrédients incontournables d'un excellent smartphone gaming : écran sublime, qualité audio bien au dessus de la concurrence, et performances au top. Un petit effort supplémentaire aurait peut-être justifié le prix de 849,99 euros. Là, ce n'est pas vraiment le cas. Asus avec son ROG Phone fait une proposition plus séduisante. Et c'est sans parler des modèles très haut de gamme comme le Huawei Mate 20 Pro par exemple, bien plus complet.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du OnePlus 6T McLaren Edition : la Formule 1+

Le OnePlus 6T McLaren Edition est arrivé. Nous avons eu la chance de le tester en avant-première. Découvrez toutes nos impressions sur le plus abouti des smartphones jamais créés par OnePlus.

Test du Xiaomi Mi 8 Pro : transparent comme une Game Boy, et c’est tout

Avec son Xiaomi Mi 8 Pro, le constructeur mise sur la nostalgie en proposant une version transparente de son smartphone. C’est aussi le premier smartphone de la marque équipé d’un lecteur d’empreintes sous l’écran. Pour le reste, c’est un Xiaomi Mi 8. Suffisant pour concurrencer le OnePlus 6T ? Réponse dans notre test complet !

Test du Razer Phone 2 : moi, moche et méchant

Razer lance le Razer Phone 2, le successeur du premier smartphone doté d’un écran 120Hz. Razer dit avoir corrigé les défauts du premier opus. Nous avons utilisé le Razer Phone 2 pendant quelques jours. Verdict dans notre test complet.

Test de l’Asus ROG Phone : le vrai smartphone gaming, c’est lui !

Né d’un poisson d’avril en 2016, l’Asus ROG Phone débarque sur le marché français. Le constructeur a conçu le smartphone gaming de l’extrême. Tout ou presque sur le papier est réuni pour proposer la meilleure expérience de jeu sur smartphone. Mais qu’en est-il en réalité ? Réponse dans notre test complet !