Maj. le 17 mars 2020 à 11 h 55 min

Le coronavirus pousse Uber (VTC et Uber Eats) à prendre des mesures radicales. Les conducteurs, livreurs et passagers verront désormais leur compte temporairement suspendu en cas d’infection ou d’exposition au COVID-19. Les partenaires d’Uber seront néanmoins compensés financièrement durant la suspension, et ne perdront pas leur statut Uber Pro.

Uber
Crédits : Pexels

Uber vient de mettre en ligne un communiqué traduit dans toutes les langues des marchés où la firme est présente. On y apprend que la firme pourra désormais suspendre les comptes des personnes (chauffeurs, livreurs, passagers) infectées ou entrées en contact avec des personnes infectées par le coronavirus. La firme explique : « Nous avons mis sur pied une équipe disponible 24 h/24, 7 j/7 pour soutenir les autorités de santé publique dans leur lutte contre l’épidémie. Dans ce cadre, nous serons peut-être amenés à suspendre temporairement les comptes de passagers ou chauffeurs testés positif ou ayant été exposés au COVID-19. Nous faisons également appel aux services d’un épidémiologiste afin de fonder nos actions en tant qu’entreprise sur des recommandations médicales ».

Soutien financier

En outre, les chauffeurs et livreurs affectés par une mesure de suspension recevront « un soutien financier pour une durée maximale de 14 jours pendant la suspension de son compte ». Et d’ajouter : « nous avons déjà aidé des chauffeurs dans des zones affectées et nous travaillons à l’application de cette mesure dans le monde entier ». En cas de suspension liée au coronavirus, les chauffeurs ne perdront pas leur statut Uber Pro. La firme va par ailleurs « fournir aux chauffeurs des produits désinfectants pour les aider à garder leur véhicule propre », tout en admettant que « les stocks sont actuellement très limités » : « Nous fournirons en priorité les chauffeurs exerçant dans les villes les plus affectées ». 

Uber annonce également que lors de commandes sur Uber Eats pendant l’épidémie il est possible de laisser une note au livreur pour qu’il laisse la commande sur le pallier et parte sans attendre – pour limiter les risques de contagion. En outre, la firme annonce redoubler de vigilance suite à des cas de discrimination sans donner beaucoup plus de précision : « nous avons été informés de certains cas de discrimination liés à la situation actuelle. Je tiens à ce que vous sachiez que cela n’est en aucun cas toléré : tous les passagers et chauffeurs doivent respecter la Charte de la communauté Uber, qui interdit clairement la discrimination », écrit Uber.

Lire également : Uber enregistrera bientôt vos conversations dans la voiture, voici pourquoi

Selon Bloomberg la firme a déjà suspendu 240 comptes au Mexique en février après que ces derniers sont entrés en contact avec deux conducteurs après qu’ils aient été exposés à un possible cas de coronavirus. La firme avait alors déjà donné quelques consignes à ses conducteurs, comme rester à la maison si ils se sentent malades, se laver les mains fréquemment et désinfecter autant que possible tout ce qu’ils touchent.

Source : Uber



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Voiture électrique : quelle est la durée de vie de la batterie ?

Les voitures électriques s’imposent de plus en plus dans le parc automobile français et international. Plus écologiques que les modèles thermiques, elles sont de plus en plus abordables et intéressent ainsi une nouvelle frange de la population. Mais quid de…