Voiture électrique : l’Europe en deviendrait le premier producteur mondial dès 2021

Maj. le 11 mars 2020 à 21 h 50 min

Une étude affirme que l’Europe deviendra très rapidement la première zone géographique en termes de production de véhicule électrique. L’Allemagne en serait le fer de lance avec une production estimée de 1,7 million de voitures, dépassant les États-Unis et la Chine. La nouvelle réglementation européenne sur les moteurs thermiques en serait la cause.

renault zoe
Renault Zoe

Nous parlons de plus en plus de nos colonnes de voitures hybrides et électriques. Et ce n’est pas seulement parce qu’il s’agit d’un sujet qui nous tient à coeur, mais aussi parce que le nombre de modèles avec un moteur partiellement ou totalement électrique est de plus en plus important. Tous les constructeurs annoncent ou vont annoncer de nouvelles voitures cette année. Cela touche bien sûr les citadines, comme la Renault Zoe, la nouvelle Fiat 500 ou la Peugeot e-208, que les berlines et les SUV, que ce soit chez Volkwagen, chez Volvo, chez Dacia ou chez Skoda, pour n’en citer que quelques-uns.

Lire aussi : La Fiat 500 revient et elle se décline uniquement en motorisation 100 % électrique

Vous remarquerez dans cette belle brochette de marques que les firmes européennes sont bien représentées. Renault, Peugeot, Fiat Chrysler, Volkswagen, Volvo. Voilà quelques marques qui se sont engagées fortement vers l’électrique. Cet engagement est relevé dans la dernière étude sur le sujet en provenance de la société de conseil américaine McKinsey & Company. Cette dernière affirme que l’Europe sera le nouveau leader mondial de la production de voitures électriques dans le monde. Et ce dès 2021.

L’Allemagne : plus gros producteur mondial en 2021

L’Allemagne, plus particulièrement, sera le fer de lance de cette mutation. Selon le rapport, ce sont plus de 1,7 million de véhicules électriques qui seront assemblés outre-Rhin en 2021. Et cela continuera d’augmenter, puisque l’étude prédit que les Allemands représenteront 29 % de la production mondiale d’ici 2024, contre 18 % en 2021. Et cela sans compter l’arrivée de la gigafactory de Tesla dans la banlieue berlinoise. L’Allemagne passera ainsi en tête des pays producteurs de véhicules électriques, devant la Chine et très loin devant les États-Unis.

Lire aussi : Peugeot annonce la fin des moteurs thermiques pour 2030

Pourquoi cette fulgurante croissance européenne ? Pour une seule raison : parce que la demande va exploser dans toute l’Union européenne dans les prochaines années. Une demande qui va continuer à croitre en 2021 et bien au-delà. L’Europe devrait représenter en 5 % et 7 % des ventes mondiales en 2020 et plus de 10 % en 2021. À l’origine de cette forte hausse, vous retrouvez naturellement les nouvelles législations européennes qui prédisent la fin des moteurs thermiques (et notamment diesel) d’ici 10 ans. Il faudra donc équiper les dizaines de millions d’Européens d’ici là.

Source : Electrek



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !