Cette puce peut transmettre tout le trafic Internet en une seconde, elle explose tous les records

 

Une nouvelle puce informatique a réussi à transmettre un nombre record de 1,84 pétabit de données par seconde par l'intermédiaire d'un câble de type fibre optique. C’est plus que l’ensemble du trafic Internet.

Crédits : Pixabay

Des scientifiques de l'Université technique du Danemark à Copenhague ont réalisé des transferts de données de 1,84 pétabit par seconde à l'aide d'une seule puce photonique reliée par un seul câble de fibre optique. Pour vous donner une meilleure idée de la quantité monstrueuse de données que cela représente, c’est presque le double de la bande passante planétaire sur un seul câble.

En effet, il faut savoir qu'à tout moment de la journée, la largeur de bande Internet moyenne utilisée par l'ensemble de la population mondiale est estimée à environ 1 pétabit/s. En transmettant près de 2 pétabits de données par seconde, l’équipe de scientifiques danois dirigée par Asbjørn Arvad Jørgensen a donc dépassé toutes les attentes.

Lire également : la connexion Internet la plus rapide du monde affiche désormais un débit monstrueux de 46 Tb/s

L’intégralité du trafic Internet sur un seul câble de fibre optique

Pour réaliser un tel exploit, l’équipe de chercheurs a dû diviser le flux de données en 37 lignes correspondant à chaque fil de fibre optique du câble. Ensuite, chaque ligne a été divisée en 223 flux plus petits correspondant à différentes fréquences de couleur du spectre optique. Les scientifiques ont ainsi construit un protocole de « transmission massivement parallèle dans l'espace et dans les longueurs d'onde » entre deux points distants de 7,9 km.

Outre le fait qu'elle permet de transférer rapidement d'énormes quantités de données, cette technique empêche également les flux de données d'interférer les uns avec les autres. La bonne nouvelle, c’est que les chercheurs ont annoncé que l'ajout de leur nouveau dispositif au réseau Internet ne nécessiterait aucun nouveau support de transmission. Les câbles à fibres optiques standard actuellement utilisés sont déjà compatibles.

Le précédent record de vitesse avait été réalisé par une équipe japonaise l’année dernière, mais ce dernier n’avait atteint que 319 Tb/s, soit moins d'un tiers de la vitesse de l'expérience de l’Université technique du Danemark. Dans le cas du projet japonais, le groupe a utilisé l'infrastructure existante et un processus appelé multiplexage par répartition en longueur d'onde pour transmettre plusieurs longueurs d'onde de données sur un seul morceau de fibre. La distance parcourue était également plus longue, 3001 kilomètres, avec des stations d’amplification tous les 70 km pour renforcer le signal.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !