Le Japon explose le record de vitesse internet : 319 téraoctets par seconde !

 

Le NICT, l'Institut national japonais des technologies de l'information et des communications vient tout simplement d'exploser sa précédente performance : 319 téraoctets par seconde !

fibre optique record vitesse
Crédits : Pixabay

319 téraoctets par seconde. Une vitesse de transfert de données totalement folle, et c'est pourtant la performance que viennent d'enregistrer les chercheurs japonais du NICT, l'Institut national des technologies de l'information et des communications. Un résultat impressionnant qui enterre de fait le précédent record enregistré par des scientifiques américains et japonais en août 2020 de 178 téraoctets par seconde.

Bien entendu, la méthode pour parvenir à cet exploit est complexe, et nous allons essayer ici de vous l'expliquer. En premier lieu, les chercheurs de l'Institut ont développé un câble de fibre optique unique en son genre, avec quatre cœurs au lieu d'un. Le tout pourtant dans un câble de diamètre standard.

Leur fibre optique 2.0 s'étendait sur 69,8 km et a été bouclée 43 fois afin de simuler une distance de transmission de 3001 km. Pour faire transiter le signal, ils ont ensuite utilisé un laser en peigne à 552 canaux qui émet sur de multiples longueurs d'onde. Ce laser est ensuite passé par des amplificateurs de signaux fabriqués à partir de minéraux rares pour atteindre cette vitesse de transfert incroyable.

À lire également : 5G – un abonné Free Mobile explose le record de débit avec 849 Mbit/s en téléchargement

Une innovation développée pour les réseaux internet de demain

Les fibres à quatre cœurs avec un diamètre de gaine standard sont intéressantes pour l'adoption rapide de la fibre dans les liaisons à haut débit et à longue distance, car elles sont compatibles avec les infrastructures actuelles et conventionnelles et devraient avoir une fiabilité mécanique comparable à celles des fibres monocores”, ont déclaré les chercheurs dans un document officiel.

Comprenez ici que la fibre multicœur développée spécialement pour cette expérience est la principale innovation aux yeux des chercheurs, et ce pour plusieurs raisons. Premièrement, elle permet d'éviter les interférences qui se produisent habituellement sur une fibre unique lorsque le réseau est surchargé. Deuxièmement, grâce à son diamètre standard, cette fibre 2.0 pourrait être facilement intégrée aux systèmes existants pour augmenter considérablement la vitesse de transfert internet.

Grâce à cette découverte, les chercheurs espèrent pouvoir apporter leur pierre à l'édifice concernant le développement des services de communication de demain, et notamment la 6G. À ce sujet, rappelons que la France dévoile sa stratégie d'accélération sur la 5G et a assuré d'ores et déjà travailler sur la 6G. En Europe, ce sont Nokia et Ericsson qui ont été chargés de concevoir le successeur de la 5G.

Crédits : Vice



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !