Cet État américain s’engage pour bannir les voitures électriques d’ici 2035

 

Alors que de plus en plus de pays s'engagent pour une interdiction des voitures thermiques d'ici les vingt prochaines années, plusieurs sénateurs de l'État du Wyoming viennent de déposer une proposition de loi pour éliminer progressivement la vente de voitures électriques sur son territoire d'ici 2035. Mais derrière cette annonce choc se cachent en réalité des inquiétudes sérieuses pour cet État qui vit principalement de l'exploitation pétrolière et gazière.

wyoming petrole voitures electriques
Crédits : 123RF

Comme vous le savez peut-être, de nombreux pays se sont engagés ces dernières années pour aboutir à la fin de la commercialisation des véhicules thermiques au profit des voitures électriques. C'est par exemple le cas de l'Europe qui a officialisé en juin 2022 l'interdiction des voitures essence et diesel au sein des États membres de l'UE dès 2035.

De nombreux constructeurs automobiles ont déjà commencé leur transition énergétique pour respecter cette législation, à l'image de Renault qui vise le 100% électrique d'ici 2030 en France, ou encore Volkswagen qui compte arrêter la production de véhicules thermiques à l'horizon 2035. Certaines marques de luxe ont adopté des initiatives similaires, comme Porsche qui souhaite que son parc soit composé à 80 % de modèles électriques dès 2030.

Aux États-Unis, l'administration Biden s'est aussi engagée à ce que la moitié des automobiles neuves fabriquées soient électriques en 2030. Au pays de l'Oncle Sam, certains États n'ont pas attendu cette directive de la Maison Blanche pour prendre des mesures. En septembre 2020, la Californie a interdit la vente de voitures thermiques à partir de 2035, suivie peu de temps après par l'État de New York.

L'État du Wyoming ne veut pas de voitures électriques

Seulement, il convient de préciser que Washington n'a pas encore instauré de mesures restrictives concernant l'électrique au niveau fédéral. De fait, chaque État peut décider de s'engager ou non en faveur de cette motorisation. Or, nous venons d'apprendre que plusieurs sénateurs du Wyoming viennent de déposer une proposition en loi pour aboutir à l'interdiction de la vente de voitures électriques sur son territoire d'ici 2035.

L'auteur de cette législation, le sénateur républicain Jim Anderson, a déclaré auprès du Cowboy State Daily qu'il avait présenté cette résolution “pour faire pression sur les interdictions de nouvelles ventes de voitures à moteur à combustion interne au sein des États comme la Californie ou New York”. 

wyoming petrole voitures electriques
Crédits : 123RF

La peur de l'électrique…

Cette résolution, intitulée “Suppression progressive des ventes de nouveaux véhicules électriques d'ici 2035″ a été introduite (mais pas encore validée) ce vendredi 13 janvier et bénéficie déjà d'un soutien considérable de la part des membres de la Chambre des représentants et du Sénat du Wyoming. Dans cette législation, les sénateurs se justifient leur prise de position selon plusieurs points. Ainsi, ils s'engagent en défaveur de la motorisation électrique pour les raisons suivantes :

  • l'industrie pétrolière et gazière du Wyoming a créé d'innombrables emplois et a apporté des revenus à l'État du Wyoming tout au long de son histoire
  • depuis son invention, le véhicule à essence a permis aux industries et aux entreprises de l'État de faire du commerce et de transporter des biens et des ressources plus efficacement dans tout le pays
  • les vastes étendues d'autoroutes du Wyoming, associées au manque d'infrastructures de recharge des véhicules électriques, rendent l'utilisation généralisée des véhicules électriques impraticables dans l'État

wyoming petrole voitures electriques
Crédits : 123RF

… d'un État qui vit principalement de l'exploitation pétrolière

Les sénateurs pointent également du doigt le recyclage difficile des batteries des voitures électriques, notamment en raison des minéraux rares utilisés dans leur fabrication. Néanmoins et comme le rappellent nos confrères du site InsideEVs, pas moins de 90 % des batteries actuelles des VE sont conçues pour être recyclées. Par ailleurs, de nombreuses entreprises spécialisées s'acquittent déjà de cette tâche, aux USA comme en Europe.

Enfin, les législateurs assurent que la démocratisation des voitures électriques “aura des effets délétères sur les communautés du Wyoming et nuire à l'économie” de l'État. Il faut rappeler que le Wyoming est le 8e plus important producteur de pétrole du pays. Sachant cela, il est compréhensible que ces dirigeants politiques manifestent ces sérieuses inquiétudes envers la motorisation électrique.

Attention toutefois, en lisant les sections 1 et 2 de la loi, on constate qu'il s'agit d'une mesure symbolique et non d'une interdiction réelle. En effet, le corps législatif “encourage” seulement à ce que les industriels et les citoyens de l'État limitent la production et l'achat de véhicules électriques. En d'autres termes, tout semble indiquer que cette mesure a surtout été pensée pour alerter les autorités fédérales (la Maison Blanche en tête) sur les inquiétudes légitimes concernant la transition écologique d'un État dont l'économie repose principalement sur l'exploitation pétrolière.

Source : wyoleg.gov



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !