Cédric O incite les français à se passer d’Amazon

 

Cédric O, le secrétaire d’état au numérique, incite les français à ne pas acheter sur Amazon. Toutefois, il se refuse de prendre des mesures contre le géant américain, appelant plutôt les acheteurs à consommer français quand il s’agit d’achats en ligne.

Amazon
Crédits : Christian Wiediger/Unsplash

Pour ce deuxième confinement, les débats autour des commerces « non essentiels » font actuellement rage en France. Amazon, qui ne connait aucune restriction grâce à son statut de magasin en ligne, est particulièrement pointé du doigt. Cédric O, secrétaire d’état au numérique, s’est exprimé sur le sujet, incitant les français à passer par les boutiques tricolores plutôt que la plate-forme de Jeff Bezos. Toutefois, il se refuse à appeler à se passer totalement du site d'e-commerce comme Anne Hidalgo l'avait fait.

Au micro de BFM Business, Cédric O s’est exprimé sur le sujet, indiquant que si Amazon était au centre des débats, il ne fallait pas oublier les autres géants du e-commerce français, qui eux aussi profitent de l’effet confinement :

« Acheter en ligne ça ne profite pas seulement à Amazon. Le e-commerce en France c'est 80% pas Amazon. Nous sommes le seul pays d'Europe où les acteurs locaux sont aussi forts. Nous avons des pépites Mirakl, ManoMano, Cdiscount… Quand l'e-commerce augmente, ça profite d'abord aux Français ! »

A lire aussi – Amazon s’associe à Nintendo et envoie des colis customisés aux couleurs de Mario

L’idée, pour le gouvernement, n’est pas de sanctionner Amazon qui tire son épingle du jeu en ce moment, mais bien de renforcer la position des sites français concurrents :

« La solution n'est pas d'ériger des lignes Maginot ou des murs de l'Atlantique, nous devons avoir nos propres Amazon, Google et Apple en Europe. Nous voulons des entreprises aussi performantes que les américains. »

Cédric O trouve qu'on parle beaucoup trop d'Amazon

Cédric O a enfoncé le clou alors qu’il s’exprimait devant le sénat sur le sujet. Pour lui, on parle beaucoup trop d’Amazon, alors que le cas du géant américain reste un débat mineur :

« Il y a actuellement une psychose française sur Amazon qui n’a pas beaucoup de sens. Le e-commerce, c’est 10% du commerce en France. Amazon, c’est 20% du e-commerce. Il n’y a pas un pays Européen où Amazon est plus bas qu’en France. »

Il précise également que dans 60% des achats en ligne, ce sont des entreprises françaises qui en profitent. Avec cette prise de position, le secrétaire d’état cherche avant tout à recentrer le débat qui s’est cristallisé autour de la firme de Jeff Bezos. Amazon profite logiquement de l’effet confinement, mais ce n’est pas le seul dans ce cas et des sociétés françaises peuvent également en bénéficier.

Source : BFM



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
bitcoin penurie cartes nvidia
Le Bitcoin provoque une pénurie de cartes graphiques Nvidia et AMD

La pénurie des dernières GeForce RTX 3000 n’est pas prête de s’arrêter. En plus des difficultés pour s’approvisionner en composants, Nvidia doit en plus composer avec les cryptomineurs, qui achètent des stocks entiers de cartes graphiques pour miner le Bitcoin…

amazon jeff bezos répond clients racistes
Jeff Bezos reprend le titre d’homme le plus riche du monde à Elon Musk

Jeff Bezos est redevenu l’homme le plus riche du monde. Avec un patrimoine estimé de 191,2 milliards de dollars, le fondateur d’Amazon est parvenu à récupérer le trône brièvement occupé par Elon Musk, PDG de Tesla. Bezos profite notamment de l’explosion…

bitcoin
Le Bitcoin passe la barre des 50 000 dollars, la cryptomonnaie s’envole

Le Bitcoin vient de passer le seuil symbolique des 50 000 dollars. Portée par les annonces successives de Tesla, PayPal ou encore MicroStrategy, la mère des cryptomonnaies enregistre une nouvelle explosion de son cours.  Le Bitcoin enchaîne les records ! Après…