Boîtes noires à bord des voitures : une pétition veut faire annuler la mesure de l’UE

Maj. le 4 juin 2019 à 18 h 18 min

Les boîtes noires à l’intérieur des voitures vont devenir obligatoires après une résolution votée par le Parlement européen. Cette mesure entre en vigueur à partir de 2022, mais créée déjà une contestation dans le rang des automobilistes. Une pétition lancée par la Ligue de défense des conducteurs a déjà enregistré plus de 200 000 signatures.

Boîtes noires voitures

Le 16 avril dernier, le Parlement européen a adopté à l’unanimité une nouvelle résolution qui rend obligatoire l’installation de boîtes noires à bord de toutes les voitures neuves à partir de 2022 et sur les modèles déjà en circulation dès 2024. La Ligue de défense des conducteurs s’insurge contre cette mesure.

Une pétition contre les boîtes noires dans les voitures est déjà à plus de 200 000 signatures

« Cette mesure, en contrôlant en permanence la vitesse et la position des conducteurs, ouvre la voie à un contrôle permanent des conducteurs, et à une explosion des PV et des retraits de points absolument incontrôlable », peut-on lire dans le texte de la pétition intitulée Non au flicage permanent des conducteurs.

Pour rappel, ces boîtes noires reliées à l’ordinateur de bord des voitures jouent le même rôle que celles que l’on retrouve dans les avions. En dehors de la vitesse et de la position du véhicule, elles sont capables de garder une trace de toutes les actions du conducteur : moments d’accélération, moments de freinage, port de la ceinture de sécurité, déclenchement de l’aide à la conduite ou des airbags, etc. Certains modèles sont également capables d’enregistrer les conversations à bord.

Le projet de l’UE concerne aussi les limiteurs de vitesse qui vont devenir obligatoires suivant le même calendrier. Ce type de dispositif à distinguer des régulateurs de vitesse permet de brider automatiquement la vitesse de la voiture à la limite réglementaire. La secrétaire générale de la Ligue des conducteurs, interrogée par FranceInfo juge ces mesures « liberticides ».

« Ces équipements risquent d’entraîner un contrôle permanent des conducteurs et un recueil des données privées par des constructeurs, voire des assureurs pour sanctionner les automobilistes n’adoptant pas une conduite standardisée ». Tant d’arguments qui justifient selon elle la pétition contre la résolution de l’Union européenne. En ligne depuis quelques jours, elle est actuellement à plus de 212 000 signatures.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Tesla Model Y : la production serait avancée au premier semestre 2020

Au cours de la présentation de son nouveau SUV électrique Model Y, Tesla avait indiqué que les commandes seraient honorées à partir de fin 2020, voire même début 2021 pour l’Europe. Cependant, une source anonyme a dévoilé l’information selon laquelle l’entreprise accélère…

Model 3 : Tesla dévoile son crash test officiel en vidéo

Tesla vient de mettre en ligne une vidéo présentant les crash tests de la Model 3 réalisés dans son laboratoire dédié en Californie. Afin de s’assurer de la sécurité de ses voitures électriques, le constructeur automobile réalise en effet de nombreuses simulations en interne avant…

Audi arrête de rêver et suspend son projet de voiture volante

À l’occasion du salon international de l’automobile de Genève de 2018, Audi avait présenté un étonnant concept à mi-chemin entre une voiture électrique autonome et un drone, en association avec Italdesign et Airbus. Le constructeur automobile annonce maintenant se retirer du…

Tesla : le prix de l’Autopilot augmentera le 1er novembre

Tesla augmente (encore) le prix de l’Autopilot. Le tarif de l’option conduite entièrement autonome va en effet augmenter de 1000 $ à partir du 1er novembre 2019. Cette nouvelle augmentation est due à la mise à jour V10 du logiciel…

Tesla chute en bourse malgré des livraisons record

Tesla a annoncé avoir livré 97 000 voitures électriques au troisième trimestre de 2019, soit 2000 unités de plus qu’au trimestre précédent. L’entreprise réalise son meilleur score en termes de livraisons mais cela n’a pas empêché son action de dégringoler…