5G : Huawei a une longueur d’avance, les USA craignent que les futurs réseaux servent aux espions chinois

Maj. le 19 mars 2018 à 18 h 00 min

Dans le domaine de la 5G, Huawei a une longueur d’avance sur le reste du monde. En conséquence, les USA craignent que les réseaux 5G du constructeur chinois ne soient utilisés par des espions en provenance de Chine.  Comme l’expliquent nos confrères du Wall Street Journal, l’administration Trump a très peur que les avancées technologies de Huawei n’éclipsent celles des Etats-Unis et ne soient utilisées à de mauvaises fins. 

huawei 5G

Lors du Mobile World Congress de Barcelone, Huawei a montré l’étendue de son expertise dans le domaine de la 5G. Le constructeur chinois y a par exemple présenté le Huawei Balong 5G01, le premier modem 5G de la marque. Dans la foulée, Huawei a annoncé plusieurs tests 5G en France en partenariat avec l’opérateur Bouygues Télécom. Alors que la marque chinoise multiplie les initiatives partout dans le monde, aux USA, seul l’opérateur AT&T proposera de tester la 5G dans quelques ville dès 2018.

5G : les USA ont peur que les avancées de Huawei ne soient utilisées par des espions

Selon les dirigeants du FBI, de la CIA et de la NSA, les citoyens américains ne devraient surtout pas utiliser de smartphones de la marque Huawei. En conséquence, Huawei peine à trouver des partenaires chez les opérateurs sur le marché américain. Le bashing médiatique dont est victime le constructeur chinois n’aurait d’autre origine que la peur des USA de voir la 5G de Huawei, et par extension, celle de la Chine, surclasser le réseau américain. Dans ce climat de paranoïa et de suspicion, l’administration Trump envisage même de concevoir son propre réseau 5G pour se protéger des cyberattaques chinoises.

Le gouvernement de Donald Trump a peur que la Chine ne parvienne à déployer un réseau 5G avant les Etats-Unis. Avec l’aide d’un réseau 5G novateur, les USA craignent que la Chine prenne de l’avance dans le domaine des voitures autonomes, de l’intelligence artificielle et de la robotique. Ian Keene, analyste chez Gartner, partage ce constat  » la façon dont les chinois vont aborder la 5G va leur permettre d’avoir une excellente couverture ».

Les craintes des USA confirment d’une certaine façon les fanfaronnades de Richard Yu, le PDG de Huawei. Selon le dirigeant, les USA ont peur de Huawei à cause de ses avancées technologiques. « Nous avons plusieurs leadership technologiques et faisons partie des leaders en termes d’innovations, donc ils ont peur de cela, nous sommes trop forts » déclarait Richard Yu. Tous les opérateur américains n’ont toutefois pas cédé à la paranoïa ambiante. Vodafone, le second plus important télécom du monde, affirme faire confiance à Huawei. « Nous n’avons jamais rien trouvé d’anormal dans l’équipement ou le logiciel de Huawei » affirme l’opérateur.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei Mate 20 : où l’acheter au meilleur prix ?

Le Huawei Mate 20 est désormais officiellement lancé et il est déjà possible de l’acheter en France. Vendu à 799 euros, le smartphone est orienté très haut de gamme et son but est clair : détrôner Samsung sur le terrain…