Autoroutes : la France installe des bornes de recharge rapide dans toutes les stations-service

Le ministre délégué chargé des Transports annonce que 4 bornes de recharge rapide pour voitures électriques seront installées dans toutes les stations service d'autoroute avant 2023. A terme, toutes les aires de service seront équipées d'au moins 4 bornes 150 kW qui permettent jusqu'à 80% de charge en à peine 20 minutes. 

Borne de recharge pour voiture électrique
Crédits : Unsplash

Un décret du ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, oblige les sociétés d'autoroute à équiper leurs aires de service – c'est à dire celles qui comportent déjà une station essence – d'au moins quatre bornes de recharge rapide 150 kW pour les voitures électriques. Une enveloppe de 100 millions d'euros a été débloquée pour aider ces sociétés à mailler le réseau. Ces aides sont exclusivement destinées aux sociétés qui investissent pour installer des stations de recharge rapide pour les voitures électriques.

Jean-Baptiste Djebbari explique dans les colonnes de Challenges : “les stations seront financées en moyenne à 30%, ce taux pouvant être porté à 40% dans certaines situations spécifiques” . Tout en ajoutant que ces aides sont cumulables “avec la prise en charge à 75% des coûts de raccordement au réseau, mise en place par la loi d'Orientation des Mobilités”. En outre, si une station décide d'ajouter davantage de points de recharge rapide, l'Etat pourra leur verser des aides plus importantes.

Objectif : 100% des stations service d'autoroutes couvertes en bornes de recharge rapide avant 2023

Une prime de 10% est également accordée aux 150 premiers dossiers. L'objectif est de mettre fin aux zones du réseau autoroutier sans bornes de charge rapide avant 2023. Pour l'heure, seules 140 aires de service en sont équipées. Si vous avez suivi l'actualité récente sur le sujet, les chiffres vous paraissent sans doute un peu faibles. Il faut dire que le plan du ministre ne concerne plus que l'équipement de 300 stations service. En octobre dernier, le même ministre délégué avait pourtant teasé l'installation de 100.000 points de charge d'ici la fin de l'année dans le cadre du plan de relance.

Un chiffre bien trop ambitieux compte-tenu de la réalité et des dotations que l'Etat est prêt à mettre sur la table. Le ministère des Transports était pourtant parvenu à convaincre en octobre dernier les enseignes de grande distribution et les sociétés d”autoroute de signer une charte qui les engage à installer ce type de stations par milliers. D'accords sur le principe, les sociétés d'autoroute avaient néanmoins souligné “une absence de modèle économique” – manière polie de dire que le déploiement sera très coûteux avec des retours incertains.

Surtout dès lors que peu d'automobilistes les utiliseront initialement selon ces acteurs. Il est vrai que le secteur des véhicules électriques se vit de plusieurs manières différentes : en fonction du modèle de véhicule, ses caractéristiques (notamment l'autonomie) et votre localisation géographique (si vous vivez près ou loin de bornes de recharge rapide). Les voitures 100 % électriques ont en effet atteint, en France, 6% de parts de marché en 2020.

Le marché français des voitures électriques a besoin d'infrastructures

Selon les derniers chiffres du site l'Argus, les modèles les plus vendus en France étaient les suivants en décembre 2020 :

  1. Renault Zoe : 37 409 unités
  2. Peugeot e-208 : 16 557 unités
  3. Tesla Model 3 : 6 477 unités
  4. Hyundai Kona : 5 156 unités
  5. Kia e-Niro : 5 101 unités
  6. Volkswagen ID.3 : 4 187 unités
  7. Nissan Leaf : 3 403 unités
  8. Peugeot e-2008 : 2 933 unités
  9. DS 3 Crossback : 2 710 unités
  10. Mini Cooper SE : 2 481 unités

L'écrasante majorité des voitures électriques vendues en France sont pour l'instant plutôt des citadines destinées à de petits trajets. Or, faute d'un réseau de bornes de recharge adapté, il est peu probable qu'on constate de changements drastiques à court terme. La perspective de ne pas pouvoir traverser l'ensemble du territoire confortablement sans risquer la panne sèche ou de devoir s'arrêter durant des pauses excessives pour recharger sa voiture n'incite pas vraiment la majorité des consommateurs en France à opter pour ce type de véhicules pour les longs trajets.

D'autant que les tarifs de charge rapide sont pour l'instant trop chers pour les automobilistes. Comme vous le constatez sur la carte, reproduite en fin d'article, le maillage de bornes rapides, lorsqu'il sera terminé d'ici fin 2022 change complètement la donne. Surtout lorsque l'on sait qu'une borne de 150 kW peut recharger les véhicules compatibles en une durée très réduite – jusqu'à 80% en à peine 20 minutes. Il faut néanmoins remarquer que la recharge très rapide n'est pour l'instant réservée qu'à une poignée de modèles haut de gamme comme les Porsche Taycan, Tesla Model S,3,X et Y ainsi que les Audi e-Tron.

Lire également : Borne de recharge pour voiture électrique – où trouver des stations en France ?

Les autres sont justement plus volontiers conçu pour des déplacement locaux, et une recharge lente sur des bornes en ville ou via une simple prise de courant de votre domicile.

Source : Challenges



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !