Attentat de Christchurch : d’après Facebook, moins de 200 personnes ont suivi l’attaque en direct

 

Facebook vient de donner de nouveaux détails sur la vidéo de l’attentat de Christchurch. On apprend notamment que le contenu de départ a été visionné en direct par moins de 200 personnes, ce qui n'est pas énorme comme chiffre, mais malheureusement l’intelligence artificielle et la modération humaines n'ont pas pu empêcher la propagation de la vidéo dans les heures qui ont suivi l'attaque.

Attenta de Christchurch Facebook

L'attentat de Christchurch continue de défrayer la chronique quatre jours après l'attaque. Facebook a été critiqué pour les millions de visionnages de la vidéo du massacre rendus possibles par la puissance virale du réseau social. Ni Facebook, ni YouTube n'ont pu filtrer la vidéo de manière réactive, ce qui montre une nouvelle fois qu'il reste du chemin à parcours pour un système de modération efficace, autant au niveau de la réaction humaine que de l’intelligence artificielle.

Attentat de Christchurch : moins de 200 personnes ont vu la vidéo originale en direct

Selon Facebook, les images de la fusillade ont été visionnées moins de 200 fois au moment de leur diffusion en direct, et 4 000 fois au total avant que la vidéo ne soit supprimée. Le réseau social a également affirmé qu'elle n'a reçu aucun signalement du contenu pendant les 17 minutes de sa diffusion et jusqu'à 12 minutes après la fin de la retransmission. Ce qui veut dire que pendant 30 minutes, aucune des personnes ayant suivi la vidéo n'a cliqué sur l'option de signalement qui est pourtant cruciale pour l'intervention de l'équipe de modération.

Depuis la publication de ces informations, un internaute a réagi sur Twitter et affirme avoir signalé la vidéo dès l'instant où il est tombé sur le live. Il poursuit dans les commentaires en affirmant que soit « Facebook ment, soit son système ne fonctionnait pas correctement au moment de l'attaque ».

Une chose est certaine, quelque chose a fait défaut dans le dispositif, même si Facebook affirme avoir supprimé ou bloqué plus d'1,5 million de vidéos de l'attentat en l'espace de 24 heures. Le réseau social n'est pas le seul à avoir rencontré des difficultés pour faire le ménage. YouTube, Twitter, Reddit ou encore Twicth ont eu les mêmes problèmes.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
whatsapp
WhatsApp partagera quand même certaines données avec Facebook en France

WhatsApp devrait tout de même partager certaines données personnelles d’utilisateurs en France avec Facebook après l’acceptation des nouvelles conditions d’utilisation. Des représentants du groupe l’ont confirmé à un journaliste de BFM TV. Facebook nous l’a assuré la semaine dernière par…

trump facebook
Facebook bannit indéfiniment le compte de Donald Trump

Facebook a décidé de bannir indéfiniment le compte de Donald Trump. Après les émeutes qui ont eu lieu au Capitol et la mort tragique d’une partisane Pro-Trump au sein même du bâtiment, le réseau social juge que le Président n’est…

facebook pages
Facebook supprime le bouton “like” dans les Pages

Facebook commence dès aujourd’hui à supprimer le bouton “like” dans un nombre non-précisé de pages. Ces dernières profitent au passage d’un nouveau design avec leur newsfeed dédié, FAQ et autres nouveautés qui visent à renforcer leur intérêt pour les entreprises….