Apple : pourquoi Donald Trump en a fait sa tête de turc

 

Donald Trump a été élu hier, 9 Novembre 2016, Président des Etats-Unis. Un résultat qui n’a pas dû enchanter Apple. En effet, tout au long de sa campagne, le magnat de l’immobilier a fait de la firme de Cupertino sa tête de turc, l'accusant de ne pas générer d'emploi aux Etats-Unis et de ne pas payer d'impôts. Voici pourquoi Trump s'acharne sur Apple et les géants de la tech.

donald trump apple

Donald Trump est les géants du high-tech, on ne peut pas dire que ce soit la grande histoire d’amour. L’homme d’affaires, élu hier Président des Etats-Unis, n’a jamais porté les entreprises de la Silicon Valley dans son coeur, et la réciproque est vraie également.

Mais pendant un an, cette mésentente s’est intensifiée notamment à cause des propos tenus par Donald Trump lors de ses meetings au sujet des entreprises high-tech. Le magnat de l’immobilier a tout simplement fait d’Apple sa tête de turc, son symbole du business model qui a détruit l’emploi et l’économie aux Etats-Unis.

Pour faire simple, Apple c’est LA multinationale qui domine le monde, qui réalise chaque trimestre des milliards de bénéfices, qui détient un véritable trésor de guerre, tout ceci en employant très peu de personnes aux Etats-Unis et en payant très peu d’impôts également.

Il y a quelques temps, nous vous relations des propos tenus par Donald Trump à l’encontre d’Apple lors de l’un de ses meetings. Propos qu’il a ensuite réitéré dans d’autres meetings, principalement dans les villes industrielles devenues sinistrées, où le taux de chômage est élevé. Trump haranguait la foule en ces mots :

[Si je suis élu], je demanderai à Apple de commencer à fabriquer ses ordinateurs et ses iPhone sur notre sol plutôt qu’en Chine. Quel bénéfice retirons-nous si tout est fait là-bas ?

Pour Trump, le business model d’Apple ne rentre absolument pas dans un esprit patriote. Délocaliser la majeure partie du processus de fabrication fait grimper la courbe du chômage et Trump veut changer cela. Et il est prêt à se montre convaincant.

Pour Tim Cook Apple paie bien assez d'impôts, ce ne sont que “des conneries politiques”

Interrogé lors d'une émission spéciale consacrée à Apple, Tim Cook est revenu sur la question des impôts. Pour lui ce ne sont que “des conneries politiques”

Baisser les impôts d’Apple et consorts aux Etats-Unis

Pour convaincre Apple, Google et les autres de relocaliser la production et les emplois aux Etats-Unis, Donald Trump a donc mis en avant deux mesures tout au long de sa campagne. La première, la manière forte, consisterait à augmenter de manière très importante les tarifs douaniers pour les produits importés sur le sol américain.

Et lorsqu’il parle d’augmentation, il n’y va pas avec le dos de la cuillère. Les tarifs augmenteraient ainsi pour les importations depuis la Chine de 45% ! Selon les experts ce serait une catastrophe pour l’économie américaine avec une forte récession et encore plus de pertes d’emplois.

Trump a donc suggéré une deuxième solution, qui pourrait être mieux accueillie par Apple et les multinationales américaines : baisser les impôts sur les sociétés de ces entreprises qui détiennent des milliards à l’étranger. Le problème, c’est que lorsque l’on voit le taux d’imposition d’Apple en Irlande par exemple, il faudrait presque qu’Apple soit exonéré d’impôts aux Etats-Unis pour que le marché soit acceptable.

Vers une augmentation des prix ?

Y a-t-il vraiment une change pour qu’Apple rapatrie sa production aux Etats-Unis ? Pas vraiment. Trump a beau avoir pris en grippe l’entreprise dirigée par Tim Cook, elle fait certainement partie des multinationales qui font le plus d’efforts pour relocaliser.

En 2012 par exemple, Apple a implanté une usine au Texas pour construire ses fameux Macbook. En 2013, la marque à la Pomme installait une unité de production de composants pour smartphones en Arizona. C’est peu, mais c’est déjà ça. Car toutes les entreprises ne le font pas.

apple-usine

Certes, en terme d’emplois industriels, Apple délocalise la majorité en Chine mais ses Apple Store lui permettent tout de même d’employer près de 38 000 personnes. Il y en a autant qui travaillent dans les autres branches de l’entreprise : R&D, production, design des produits. Et tout ceci ne concerne que les employés de la firme. Car de par son rayonnement, Apple génèrerait 1,9 million d’emplois indirects aux Etats-Unis, dont les trois quarts autour d’iOS.

Rapatrier la production aux Etats-Unis créerait bien sûr de l’emploi, mais à court terme. Car les produits ne se vendraient plus. Les prix augmenteraient drastiquement, de 66% environ, si les produits Apple étaient fabriqués aux Etats-Unis. Comme l’explique l’analyste spécialisé dans la tech Patrick Moorhead à nos confrères des Echos :

Soit les prix augmentent, soit Apple baisse ses profits. Mais je ne vois pas Apple accepter de réduire ses bénéfices de sitôt.

Lorsque l’on parle d’augmentation de prix, on ne parle pas de quelques dizaines d’euros. Par exemple, si l’iPhone était assemblé aux Etats-Unis, son prix passerait de 690 dollars à 1150 dollars ! C’est presque le double. Les fans de la marque ont déjà eu du mal à avaler la pilule des derniers Macbook Pro 2016, alors un iPhone à 1150 dollars, c’est du délire !

donald trump forcer apple usines usa

Sous couvert de patriotisme et de populisme, Donald Trump a donc tenu des propos qui semblent impossibles à mettre en oeuvre en 2016. Le nouveau président des Etats-Unis prendra ses fonctions le 20 janvier 2017. Voyons s’il applique les promesses faites à ses électeurs. Si c’est le cas, préparez-vous à voir le prix des smartphones d’entreprises américaines grimper de manière significative.

Trump élu président des USA : le site d'immigration du Canada crashe

Suite à l'élection de Donald Trump comme président des USA, le site d'immigration du Canada a été pris d'assaut et a fini par crasher.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
  • iphone 13 design
    iPhone 13 : le lecteur d’empreintes Touch ID sous l’écran se confirme

    Les iPhone 13 devraient bien embarquer un lecteur d’empreintes digitales Touch ID caché sous l’écran, révèle un leaker. Ce système de déverrouillage biométrique serait proposé en complément de la reconnaissance faciale Face ID. Dans la foulée, l’informateur confirme plusieurs autres rumeurs apparues sur…

  • iphone 12 dalle ltpo
    iPhone 13 Pro : la piste de l’écran LTPO 120 Hz se confirme

    L’iPhone 13 Pro pourrait bien être équipé d’une dalle LTPO basse consommation et dotée d’une fréquence de rafraîchissement 120 Hz. C’est en tout cas ce qu’affirme le site taïwanais Digitimes, dont les informations émanent directement des fournisseurs de la marque…

  • iphone 12 13
    Apple explique qu’iMessage ne sortira jamais sur Android car cela lui “ferait plus de mal que de bien”

    Les utilisateurs d’iPhone peuvent utiliser l’application iMessage pour communiquer. Pour en profiter, il faut toutefois que tous les participants utilisent un terminal Apple, le service n’existant pas sur Android. La marque de Cupertino dit aujourd’hui pourquoi, et le moins que…

  • Samsung iTest 1340x754
    Samsung drague les fans d’iPhone en simulant le S21 sur iOS

    Samsung a publié une nouvelle application nommée iTest. Il s’agit en réalité d’une campagne marketing visant à faire découvrir l’expérience Galaxy aux utilisateurs d’iPhone. Une sorte de visite virtuelle de la surcouche One UI.  Samsung drague les utilisateurs d’iPhone, mais…

  • microsoft pub surface pro vs ipad pro
    Microsoft explique que l’iPad Pro est une grosse arnaque dans sa dernière publicité

    Microsoft a sorti une nouvelle pub comparant la Surface Pro 7 à un produit Apple. Cette fois, c’est l’iPad Pro qui s’y colle et en prend pour son grade. Prix, connectique, poids… Rien n’échappe au constructeur pour vanter les mérites de…

  • ipad pro tablette 5g
    iPad, MacBook : la pénurie de puces retarde la production d’appareils Apple

    La pénurie de puces n’épargne pas Apple. Comme Samsung, Realme, Xiaomi ou Sony, le géant de Cupertino est à court de plusieurs composants indispensables à la fabrication de ses appareils. La production de MacBook et d’iPad tournerait d’ailleurs au ralenti.  La généralisation…

  • iphone 12 lineup
    Apple devrait vendre plus de 240 millions d’iPhone en 2021, du jamais vu !

    Apple est bien parti pour vendre entre 240 et 250 millions d’iPhone en 2021 pulverisant le précédent record de ventes en 2015. Apple bénéficie d’un cycle de renouvellement exceptionnel amplifié par la popularité des iPhone 12.  Contrairement à de nombreuses…

  • test apple iphone 12 pro max cover 3
    iPhone : 90% des ados préfèrent les smartphones Apple à Android

    L’iPhone est le smartphone le plus populaire auprès des ados américains, selon un dernier sondage. 88% d’entre eux possèdent déjà un terminal siglé Apple. Plus encore, 90% affirment que leur prochain téléphone sera un iPhone. Le smartphone n’est pas seulement…

  • apple airtags
    AirTags : Apple lancerait bientôt le tracker Bluetooth, ça se confirme

    Les AirTags, les premières balises Bluetooth d’Apple, continuent de faire parler d’eux. Une nouvelle preuve montre que le lancement des accessoires est imminent. Á cet effet, une option devrait d’ailleurs prochainement débarquer dans l’application Localiser intégrée par défaut sur iOS. …

  • Capture
    Apple : Tim Cook ne se voit pas rester dix années de plus

    Tim Cook dirige Apple depuis maintenant dix ans. Sera-t-il encore patron de la firme de Cupertino en 2031 ? Probablement pas. Il affirme en effet ne pas souhaiter faire dix années de plus, même si la retraite n’est pas encore…