Apple : pour Snowden le FBI peut débloquer l’iPhone, « c’est une connerie »

Dans la lutte d’Apple contre le FBI, tout le monde a une opinion sur le sujet. Edward Snowden en fait partie, et a donné son avis sur la position de l’administration. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’est pas tendre.

snowden-conference-apple-fbi

Edward Snowden s’exprime en ces mots à propos de la position de l’administration américaine : « Le FBI dit qu’Apple a les « techniques exclusives » pour débloquer son iPhone », dit-il en rajoutant un laconique : « Je le dis avec respect, c’est une connerie ». Déclaration réalisée pendant la conférence BluePrint for Democracy. S’en suit un tweet pour expliquer sa position.

Le lien qui est présent avec le tweet nous amène sur une analyse de Daniel Kahn Gilmor de l’American Civil Liberties Unions qui démonte les arguments selon lesquels le FBI aurait besoin d’Apple pour passer la fonction d’auto-effacement des données de l’iPhone 5C de Syed Farook, terroriste présumé de San Bernardino.

Ce n’est pas le seul, un spécialiste de la sécurité sur iOS, a détaillé les manques du FBI dans cette affaire, avec notamment le changement de mot de passe iCloud qui lui aurait permis d’éviter d’avoir à accéder à une sauvegarde non chiffrée, stockée sur les serveurs d’Apple.

En vérité, il y a visiblement plusieurs solutions qui ne nécessiteraient pas l’aide d’Apple. John McAfee avait d’ailleurs proposé son aide dans cette affaire, sans succès.

Ces méthodes sont chères et prennent du temps, voire aboutissent à la destruction physique de la mémoire, mais sont possibles, et aucune d’entre elles n’ont été mentionnées par James Coomey, directeur du FBI lorsqu’il a signalé qu’ils ne pouvaient pas accéder à ces données sans l’aide d’Apple.

La CIA peut également aider dans cette affaire, mais elle est rarement citée. Il était plus facile pour des organismes comme la NSA de nous écouter, il faut croire.

L’affaire de l’iPhone de San Bernardino est loin d’être terminée. Néanmoins, nous voyons de jour en jour que l’affaire est de moins en moins centrée sur le plan technique. Le FBI souhaitant certainement profiter de cette affaire pour provoquer une nouvelle loi sur le chiffrement des smartphones, au détriment de la vie privée des utilisateurs.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
iPhone 12 : Apple pourrait lancer un modèle 4G moins cher dès 2021

L’iPhone 12 pourrait être décliné dans une version 4G moins cher dès début 2021. C’est en tout cas qu’affirment les analystes de la société Wedbush Securities.  Comme à chaque rentrée scolaire, Apple s’apprête à lancer l’iPhone 12 lors de la…

L’Apple Watch Series 6 aura une plus grosse batterie que la Series 5

La batterie de l’Apple Watch Series 6 se montre sur le site d’un organisme de certification sud-Coréen. Elle est quasiment identique comparativement à celle de l’Apple Watch Series 5, mais affiche une meilleure capacité. Apple vient d’obtenir une nouvelle certification…

Les iPhone 12 ne seront pas lancés en septembre selon Qualcomm

Le lancement des iPhone 12 connaîtra quelques semaines de retard selon Qualcomm. Le partenaire d’Apple confirme les rumeurs de ces derniers mois. Ce lancement retardé aura un impact sur ses résultats financiers au troisième trimestre, a annoncé la firme dans…

AirPods : au tour d’Apple d’être poursuivi en justice pour contrefaçon

Les AirPods ont régulièrement été copiés ou ont servi « d’inspiration » à de nombreux concurrents. Alors qu’Apple intente des procès par dizaine, une société américaine a décidé de poursuivre en justice la marque à la pomme pour contrefaçon. D’après cette entreprise,…