Apple Plans accélère pour empêcher Google Maps de gagner la guerre des cartes

 

Apple confirme que des employés Apple Plans commencent à sillonner le monde à pied pour améliorer son service de cartographie. La firme collectait déjà des données sur le terrain depuis 2015 en voiture, mais en octobre des personnes équipées de sacs à dos bardés de capteurs ont commencé à être repérés par des internautes californiens. Apple vient par ailleurs de mettre en ligne une page sur son site qui permet de suivre où et à quelle date des employés Apple Maps collecteront des données sur le terrain. 

apple plans

Depuis son lancement en septembre 2012, on ne peut pas vraiment dire que Apple Plans fasse de l’ombre à son grand rival Google Maps. L’application de cartographie de la firme était pensée au départ par Apple comme un moyen de mettre fin à sa dépendance envers Google Maps, le service de cartographie qui est parvenu à s’imposer comme de nombreux autres produits et services de Google comme le meilleur et le plus utilisé du marché. Dès sa sortie, Apple Plans (aussi connu sous le nom d’Apple Maps dans les pays anglophones) est plutôt boudé par les utilisateurs d’iPhone.

Apple veut mettre Plans au niveau de Google Maps

Et pour cause : le service est beaucoup moins précis et abouti que son rival qui était jusqu’ici installé par défaut. Pour pouvoir proposer Plans rapidement aux utilisateurs sans passer par la collecte de données sur le terrain, Apple avait racheté des données auprès de plusieurs fournisseurs, notamment TomTom. Mais à en croire les premiers retours, l’application donnait souvent des instruction de navigation incorrectes, en plus de beaucoup moins bien intégrer les trajets en transports en commun – des domaines dans lesquels Google Maps excelle. Ce qui ne veut pas dire que depuis les choses ne se sont pas améliorées… à coup d’acquisitions.

En 2013, Apple a par exemple racheté HopStop et Embark (spécialistes des cartes de transports en commun), WifiSlam (spécialiste de la cartographie à l’intérieur des bâtiments), Locationary (données de cartographie) et Broadmap (gestion, classement et analyse des données cartographiques). Depuis l’application est parvenue à corriger nombre de ses erreurs de jeunesse. Mais reste en retrait de Google Maps, faute de données aussi précises collectées sur le terrain. C’est pourquoi, dès 2015, Apple a commencé à faire circuler des véhicules équipés de LIDAR et d’appareils photo sur les routes.

Mais là encore quand les voitures de Google Maps et les employés à pied ont sillonné pratiquement la planète entière, Apple n’a collecté de données sur le terrain – hors Etats-Unis – que dans un petit nombre de régions (surtout autour de capitales) dans 9 pays dont la France. Or Apple semble enfin décidé à passer au niveau supérieur pour empêcher Google de gagner définitivement la « guerre des cartes ». D’abord le site d’Apple a mis en ligne une page dans laquelle il est possible de savoir où et quand des voitures de la firme sillonneront les routes – principalement aux Etats-Unis et Royaume-Uni au moment où nous écrivons ces lignes.

Apple Plans et Google Maps veulent à terme devenir des engrenages indispensables pour les voitures autonomes

Le responsable du projet chez Apple, Eddy Cue, explique que désormais la firme se concentre sur la collecte de données sur le terrain. La firme confirme en outre qu’elle commence à employer des personnes à pied équipés de sacs à dos bardés d’électronique pour collecter des données encore plus précises sur les trottoirs et chemins. En outre, selon Digital Trends, Apple mettrait désormais à contribution, de manière anonymisée, les données de localisation issues des iPhone. A terme, cela doit  permettre de mettre à jour les cartes de manière plus dynamique comme son concurrent.

L’enjeu est de taille : les firmes qui disposeront des meilleures données cartographiques demain, pourront les vendre aux constructeurs de voitures autonomes. Un marché qui pourrait « valoir des milliards de dollars », selon Bloomberg. Or, Apple a, également, des ambitions dans ce secteur, un projet baptisé Project Titan en interne.

Pensez-vous que Apple peut encore remporter la bataille face à Google sur la cartographie ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Lire aussi : Google Maps signale désormais les accidents comme sur Waze, bientôt les radars ?

https://twitter.com/dantecesa/status/1050832334822334464



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
iphone 12 box
La 5G française est incompatible avec les iPhone 12 pour le moment

Plusieurs propriétaires d’iPhone 12 se plaignent chez SFR et Bouygues Telecom de ne pas pouvoir utiliser la 5G pour le moment. Le problème viendrait d’Apple qui tarde à fournir les réglages opérateurs adéquats pour Bouygues et SFR.  Envie d’acheter l’iPhone…

iphone pliable
iPhone pliable : voici comment fonctionnera la technologie d’Apple

Apple a déposé aujourd’hui un nouveau brevet concernant un concept d’écran pliable. Celui-ci montre notamment un appareil pouvant se tordre en angle droit et décrit comment les différents composants se déplacent durant le mouvement. Ce n’est pas la première fois…

magsafe probleme
iPhone 12 : le chargeur sans fil Magsafe enchaîne les problèmes

Les accessoires Magsafe ne fonctionneraient pas aussi bien que prévu. Le chargeur sans fil d’Apple provoque en effet des problèmes de sons sur les iPhone, tandis que l’écran ne réagit pas comme il le devrait avec la housse en cuir….

test apple iphone 12 pro max photo 1
iPhone : Apple utiliserait un zoom périscopique fourni par Samsung en 2022

Apple intégrerait bientôt un zoom périscopique à ses iPhone. Dès 2022, la firme de Cupertino s’appuierait d’ailleurs sur un module périscopique fourni par Samsung pour améliorer la longueur focale de ses smartphones. Dans ces conditions, les fuites évoquent l’arrivée d’un…

test apple watch series 6 interface
Apple Watch : la montre a sauvé la vie d’un étudiant de 25 ans

L’Apple Watch a une nouvelle fois sauvé la vie d’un utilisateur. Pendant le week-end de Thanksgiving, la montre connectée a averti un étudiant américain de 25 ans que son rythme cardiaque était anormalement élevé. Alerté par sa montre, le jeune homme…