Apple facture 3 fois plus cher la réparation d’un Mac qu’un magasin tiers

 

Apple facture trois plus cher la réparation d'un Mac qu'un réparateur tiers. C'est ce que démontre un reportage édifiant du Wall Street Journal, qui s'est attardé également sur l'importance du droit à la réparation.

MacBook Pro
Crédits : Apple

Depuis plusieurs années maintenant, la question de la réparation et du recyclage est au centre du débat politique. De nombreux pays ont justement décidé de faciliter ces démarches, à l'image de la France qui a mis l'indice de réparabilité. Une mesure qui, même si elle peine à convaincre les Français, permet de lutter contre l'obsolescence programmée.

Aux États-Unis, le président Joe Biden s'est également engagé sur cette voie, avec la publication en juillet 2021 d'un décret en faveur du droit à la réparation. Le locataire de la Maison Blanche a demandé au FCC (Federal Trade Commission) de mettre en place de nouvelles dispositions législatives afin “d'exiger des fabricants d'équipements électroniques numériques qu'ils mettent à disposition des prestataires de service de réparation indépendants certaines informations relatives à la documentation, au diagnostic et à la réparation”.

Et comme le souligne le dernier reportage de Joanna Sterne, journaliste pour le Wall Street Journal, cette nouvelle législation pour le droit à la réparation est d'une importance capitale. Dans cette vidéo, elle s'attarde sur le coût de réparation pour un MacBook Pro 13″ de 2017 et pour un MacBook Air 13″ 2020, tous deux endommagés par de l'eau.

Des réparations hors de prix chez Apple et les réparateurs agréés

Naturellement, la journaliste commence par se rendre dans un Apple Store. Verdict :  respectivement 999 $ et 799 $ pour réparer chaque appareil. L'opération ne se montre pas plus concluante en se rendant chez un réparateur agréé Apple : 870 $ pour réparer le MacBook Air et 1170 $ pour le MacBook Pro. Oui, la procédure est plus chère chez un indépendant, puisqu'il prélève une commission au passage.

La journaliste se rend donc dans la boutique de Louis Rossmann, réparateur indépendant et défenseur du droit à la réparation. La facture se veut nettement moins salée : 350 dollars réclamés pour redonner vie au MacBook Pro. En revanche, faute d'avoir les pièces nécessaires, Rossman n'a pas pu se pencher sur le MacBook Air.

À lire également : Apple dévoile l’indice de réparabilité des iPhone et Mac

Apple fait tout pour compliquer la tâche des réparateurs indépendants

Comme le spécialiste l'assure, Apple fait tout pour compliquer la tâche des réparateurs indépendants, que ce soit par un manque d'accès aux composants ou aux informations nécessaires. Ces professionnels se servent de plans officiels qui ont fuité sur le net grâce à des employés de la marque à la pomme pour effectuer les réparations. Il précise également que les réparateurs partenaires n'ont pas accès à ces informations cruciales, se contentant de renvoyer l'appareil chez Apple et de prendre une commission.

En d'autres termes et concernant le MacBook Air, Joanna Stern n'a pas d'autres choix que de se rendrez chez Apple et de payer 799 dollars de réparation ou bien d'en acheter un neuf à 999 dollars. Vous en conviendrez, elle n'a pas vraiment de choix dans cette histoire, et c'est en ça que le droit à la réparation est primordial : donner plus de choix aux utilisateurs pour réparer leurs produits et faire des économies.

Source : Wall Street Journal



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !