Apple aurait menacé Elon Musk de retirer Twitter de ses iPhone

 

Elon Musk a affirmé lundi qu'Apple avait « menacé » de retirer Twitter de sa boutique d'applications iOS, une décision qui pourrait être dévastatrice pour la société que le milliardaire vient d'acquérir pour 44 milliards de dollars.

twitter révélations lanceur alerte
Crédits : Unsplash

Elon Musk a accusé Apple de “censure” et a affirmé que le géant technologique menaçait d'empêcher les utilisateurs d'iPhone de télécharger l'application Twitter. En effet, dans une série de tweets, le nouveau chef de Twitter tout d’abord que Apple avait pour la plupart cessé de faire de la publicité sur Twitter.

« Détestent-ils la liberté d'expression en Amérique ? », a-t-il déclaré, en référence apparente à son désir maintes fois exprimé de soutenir son idée de liberté d'expression sur la plateforme. Le milliardaire en a également profité pour interpeller personnellement Tim Cook, et pour dénoncer les frais de transaction de 30 % qu'Apple impose aux grands développeurs d'applications pour être répertorié dans sa boutique d'applications. Ce n’est pas la première fois que la commission de l’App Store est vivement critiquée par le nouveau patron de Twitter.

Twitter pourrait être banni le l’App Store

Dans un autre tweet, Elon Musk dévoile également que « Apple a également menacé de retirer Twitter de son App Store, mais ne nous dit pas pourquoi ». Il semblerait que le géant technologique américain n’apprécie pas vraiment la nouvelle politique d’Elon Musk, et peut-être certaines de ses actions telles que l’amnistie générale pour toutes les pires personnes d’Internet.

Quoi qu’il en soit, Twitter a besoin d'Apple pour garantir la disponibilité de ses services sur les plus d'un milliard d'appareils iOS actifs du fabricant de matériel informatique. Sans Apple, Twitter subirait un revers important en termes d'utilisateurs disponibles.

Cependant, Elon Musk est prêt à cette éventualité, et a d’ailleurs déjà déclaré que Twitter envisagerait de créer son propre smartphone concurrent aux appareils Apple et Android si l’application venait à être retirée des magasins des entreprises. Si ce dernier venait vraiment à exister, il pourrait tourner grâce à un nouvel OS mobile web-only, c’est-à-dire qui fonctionnerait uniquement avec du web. Certains se sont déjà essayés à l’exercice, dont notamment Mozilla avec Firefox OS, mais son développement a été abandonné en 2016.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !