Android : une faille de sécurité des CPU Qualcomm touche des millions de smartphones

Des millions de smartphones Android sont victimes d’une grave faille de sécurité. Un chercheur en sécurité informatique a en effet découvert une anomalie dans les CPU fabriqués par Qualcomm. Google a rapidement intégré un correctif dans le patch de sécurité d’avril 2019. Découvrez si votre téléphone est concerné par cette brèche. 

android faille securité qualcomm

Une faille de sécurité a été découverte dans de nombreuses puces fabriquées par Qualcomm, rapportent nos confrères de ZDNet. Un chercheur du nom de Keegan Ryan assure en effet qu’un pirate peut récupérer des données privées et des clés de chiffrement stockées dans une zone sécurisée des composants de Qualcomm.

Lire aussi : une faille de sécurité Android permet de vous espionner depuis 2013

Android : liste des CPU Qualcomm concernés par la faille

En exploitant la brèche, un attaquant aguerri peut s'emparer à distance de mots de passe et de données privées stockées par certaines applications. Evidement, l’expert a averti Qualcomm et Google de l’existence de cette faille. Pour rappel, une faille de cet acabit avait déjà touché les puces de Qualcomm en 2015. Voici la liste des CPU Qualcomm touchés par la faille repérée par Keegan Ryan :

  • IPQ8074
  • MDM9150
  • MDM9206
  • MDM9607
  • MDM9650
  • MDM9655
  • MSM8909W
  • MSM8996AU
  • QCA8081,
  • QCS605
  • Qualcomm 215
  • SD 210/SD 212/SD 205
  • SD 410/12,
  • SD 425
  • SD 427
  • SD 430
  • SD 435
  • SD 439 / SD 429
  • SD 450
  • SD 615/16
  • SD 415
  • SD 625
  • SD 632
  • SD 636
  • SD 650/52
  • SD 712 / SD 710 / SD 670
  • SD 820
  • SD 820A
  • SD 835
  • SD 845 / SD 850
  • SD 8CX
  • SDA660
  • SDM439
  • SDM630
  • SDM660
  • Snapdragon_High_Med_2016
  • SXR1130

Comme vous pouvez le voir, toutes les puces qui alimentent les smartphones Android haut de gamme récents se retrouvent dans la liste. Les modèles plus récents, avec Snapdragon 855, échappent à cette faille. Si votre smartphone est équipé d’un des SoC de la liste ci-dessus, on vous invite à installer sans plus attendre le patch de sécurité Android du mois d’avril 2019.

Comme le souligne ZDNet, de nombreux smartphones risquent malgré tout de rester vulnérables pendant de nombreux mois. Certains des CPU listés alimentent en effet des appareils plus anciens ou d’entrée de gamme. Dans certains cas, les constructeurs ne se bousculeront donc pas pour proposer le patch. De nombreux appareils datés ne reçoivent des mises à jour de sécurité que tous les 3, 3 ou 6 mois. Avez-vous déjà reçu le patch ? Utilisez-vous un smartphone alimenté par une de ces puces ?



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Google Play cache un dangereux malware capable de vider votre compte en banque

Google Play cache un dangereux malware capable de vider votre compte en banque. Ce maliciel est un cheval de Troie bancaire appelé Cerberus. Les chercheurs en sécurité informatique d’Avast l’ont découvert dans un convertisseur de devises disponible en téléchargement sur le…

Play Store : plus de 25 000 applications Android cachent un malware

Plus de 25 000 applications Android disponibles sur le Play Store renferment un malware, révèle une étude de Secure-D. D’après les chercheurs, 90% des applications frauduleuses en circulation proviennent d’ailleurs de la boutique de Google.  Secure-D, la firme de recherche…

Android : 24 000 applications du Play Store mettent vos données en danger

24 000 applications Android disponibles sur le Google Play Store mettent les données de leurs utilisateurs en danger, révèle une étude de Comparitech. L’enquête a révélé la présence d’une négligence au sein de Firebase, la plateforme d’hébergements d’applications rachetée par…

LineageOS : le système d’exploitation Android open source a été piraté

LineageOS, le système d’exploitation open source basé sur Android, a été piraté au cours du week-end. Des pirates sont en effet parvenus à pénétrer dans les serveurs de l’OS pendant un court instant. Les attaquants ont visiblement exploité une faille de Salt, le…