Android 11 : Google complique l’installation des fichiers APK

L’installation des fichiers APK devient plus compliquée sur Android 11. La dernière version de l’OS impose des restrictions qui donnent du fil à retordre aux utilisateurs souhaitant installer des applications ne provenant pas du Play Store. Le processus devient moins simple qu’il ne l’était dans les précédentes versions d’Android.

Android 11 APK

Le developer preview d’Android 11 est disponible depuis quelques semaines et la première version bêta est sur le point de faire ses débuts. L’idée d’une préversion est de permettre aux développeurs de remonter des bugs qui permettent de peaufiner le système. Le site Issue Traker de Google est inondé depuis quelques jours de plaintes relatives à ce qui apparaît comme un bug : le processus d’installation des fichiers APK a changé et les choses n’évoluent pas dans le bon sens.

Selon les détails remontés dans le fil de discussion sur Google Issue Tracker, Android 11 force désormais la fermeture du launcher d’installation une que fois la permission d’installer des applications de source inconnues est accordée. Pour ceux qui  sont habitués au processus, lorsque vous téléchargez un APK depuis chrome, le système requiert une autorisation du navigateur pour l’installation du fichier. Une fois accordée depuis les paramètres d’Android, l’utilisateur est redirigé vers le navigateur pour poursuivre le processus d’installation.

Ce comportement a changé avec Android 11. Si une boîte de dialogue permet de poursuivre l’installation de l’APK, cela a désormais un énorme coût. Comme l’ont remarqué des développeurs, Google force la fermeture de l’application ayant reçu l’autorisation du système (en l’occurrence Google Chrome dans notre exemple). En l’ouvrant à nouveau, on remarque qu’elle est entièrement rechargée, avec potentiellement des pertes de données mises en cache, ces dernières étant simplement supprimées par le système.

Pour Google, il ne s’agit pas d’un bug

Un représentant de Google a expliqué qu’il ne s’agissait pas d’un bug et que le système fonctionnait comme prévu. Ce changement très ennuyeux est perçu par certains comme un acte délibéré pour décourager l’installation de fichiers ne provenant pas du Play Store. Les plaintes ont poussé un autre développeur de Google à apporter des clarifications.

« Lorsqu’une application démarre sans cette autorisation, elle obtient une vue du système de fichiers qui ne permet pas d’écrire dans certains répertoires (par exemple Android / obb) », a déclaré le représentant de Google. « Une fois que l’application a obtenu cette autorisation, cette vue n’est plus d’actualité et doit être mise à jour pour une vue qui lui permet d’écrire dans certains répertoires. Avec la façon dont le système de fichiers a été configuré dans R (Android 11, NDLR), il n’est pas possible de changer cette vue à la volée ».

Cette nouvelle donne est donc liée à la manière spécifique d’Android 11 de gérer l’accès aux fichiers du système pour plus de sécurité. Nous espérons que les plaintes conduiront Google à trouver une solution qui évite à Android de forcer la fermeture des applications. Cependant, il est également probable que ce problème ne figure pas vraiment dans les priorités de la firme.

Source : Android Police



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !