Amazon pollue de plus en plus, ses émissions de CO2 ont augmenté de 40% en deux ans

 

Le dernier rapport d’Amazon sur le développement durable est édifiant : en seulement un an, les émissions de CO2 de l’entreprise ont augmenté de 19 %. C’est la deuxième année consécutive que ce chiffre est plus important, avec 40 % de plus qu’en 2019. Pendant ce temps, la firme tente de faire bonne figure en évoquant ses objectifs de neutralité carbone.

amazon

Alors qu’Amazon fait déjà face à de multiples polémiques concernant les conditions de travail de ses employés, la firme vient de publier un nouveau rapport revenant en détail sur ses émissions de CO2. Le résultat est consternant : avec 71,54 millions de tonnes de dioxyde de carbone émis en 2021, ce chiffre a augmenté de 18 % par rapport à l’année précédente. À titre de comparaison, Amazon pollue autant l’atmosphère que 180 centrales électriques au gaz. Pire encore, c’est la deuxième année consécutive qu’Amazon aggrave la situation de manière conséquente.

Par rapport à 2019, année de son premier rapport public sur la question, ses émissions de gaz à effet de serre ont augmenté de 40 %. Pour autant, le géant du e-commerce tente de faire bonne figure malgré ces résultats consternants, en affirmant que « l’accent ne devrait pas être mis uniquement sur l’empreinte carbone d’une entreprise en termes d’émissions absolues de carbone, mais aussi sur la question de savoir si elle réduit son intensité carbone ».

Sur le même sujet — Amazon : 5 fournisseurs de la firme ont recours aux camps de concentration Ouïghours

Amazon augmente considérablement ses émissions de CO2 d’année en année

En effet, Amazon rapporte que son intensité carbone, à savoir ses émissions générées pour chaque dollar perçu, a baissé de 1,9 % en 2021. Seulement voilà, ce chiffre peut rapidement s’avérer trompeur au vu de la croissance phénoménale qu’affiche l’entreprise. Autrement dit, il ne rattrape en rien l’augmentation des émissions de CO2. Amazon joue alors la carte de la neutralité carbone, annoncée par Jeff Bezos en 2019 comme objectif pour 2040.

Sur le même sujet — Amazon : des robots ont retenu prisonnier un employé, impossible de s’échapper !

Mais, là encore, cet argument n’est qu’une façade. Planter des arbres ou encore faire la promotion d’énergies renouvelables ne permet pas généralement, à l’heure actuelle, de réduire les émissions de dioxyde de carbone. « Nous avons développé nos activités à un rythme sans précédent afin de répondre aux besoins de nos clients pendant la pandémie », se justifie Amazon dans son rapport.

À noter que la firme n’inclue pas toutes les sources de CO2 de ses activités dans le document, comme les émissions générées par la fabrication de ses produits, ou encore l’impact réel de ses usines et de ses activités de livraison.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !