Amazon n’offre pas d’iPhone X ou de Galaxy S9 gratuit, c’est une arnaque !

Maj. le 3 avril 2019 à 19 h 37 min

Une nouvelle arnaque vise les acheteurs Amazon. Un faux sondage diffusé par mail promet en effet un iPhone X ou un Galaxy S9 gratuit en échange de quelques réponses à un questionnaire en ligne. Ce piège n’a qu’un seul but : vous abonner à votre insu à un service en ligne, facturé au prix fort de 75€ par mois. 

amazon offre pas iphonex galaxy s9 gratuit arnaque

Damien Bancal, fondateur du site Zataz, dédié à la sécurité informatique, vient de révéler l’existence d’une vaste arnaque. Dans un mail imitant les courriels officiels d’Amazon, des escrocs promettent un iPhone X ou un Galaxy S9 gratuit aux internautes. Le mail contient un code, soit disant « gagnant ». « Après avoir activé votre code, vous gagnez un Apple iPhone X ou un Samsung Galaxy S9 » promet le mail.

Lire aussi : il achète un iPhone XS sur Amazon et reçoit un Archos à 59€ !

Un faux sondage Amazon promet un iPhone X ou un Galaxy S9 gratuit

Pour activer celui-ci, les victimes sont invitées à remplir une poignée de sondages sur des URL différentes (centerexclusive*com, smplewilld*com, bonusexclusifs*com). Les pirates n’hésitent pas à mettre la pression aux participants avec un compte à rebours. Trop pressé à remplir les questionnaires, les cibles ne remarquent pas les indices qui permettent de distinguer une supercherie, comme les nombreuses fautes d’orthographe ou de syntaxe.

Pour endormir la méfiance des internautes, les pirates affichent aussi les commentaires enthousiastes de pseudo-participants. « Réceptionné le mien aujourd’hui! Merci beaucoup pour ce nouvel iPhone 7! » peut-on par exemple lire sur le site. Dans les commentaires, on trouve une foule de phrases absolument incompréhensibles dont « il n’y a rien qui me empêche de se inscrire à chacun d’eux, que je ai fait ». 

Lire aussi : Amazon admet qu’il y a énormément de contrefaçons sur son site

Ensuite, le site va réclamer vos coordonnées bancaires pour de mystérieux frais de dossier. C’est là que le piège se referme. « Ce tirage spécial inclut un accès illimité de 3 jours à une plateforme de divertissement en ligne. Après les 3 jours d’essai, vous vous engagez dans un abonnement mensuel qui sera automatiquement déduit de votre carte de crédit, tous les 30 jours » précise le site en petits caractères.

Tous les mois, des entreprises fantômes basées à Chypre vont donc vous débiter de 65€ ou 75€ pour un service inexistant. Si vous êtes tombé dans le piège, on vous invite à faire opposition à votre carte bancaire de toute urgence. De même, il sera nécessaire de changer de carte.

Des banques en ligne, dont Revolut, une néobanque basée en Grande Bretagne, proposent d’utiliser des cartes bancaires virtuelles à usage unique. C’est l’idéal si vous souhaitez effectuer des transactions sur des sites dont vous vous méfiez. De même, on rappellera qu’il n’est pas indispensable d’utiliser une carte bancaire pour payer sur internet.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Voici le top 10 des mots de passe les plus faciles à pirater

Le top 10 des mots de passe les plus vulnérables au piratage a été dressé par une étude britannique. Pour mettre sur pied cette liste, le National cyber security centre (NCSC) s’est intéressé aux 100 000 mots de passe les plus…

Internet Explorer : Microsoft refuse de corriger une faille de sécurité critique

Internet Explorer est victime d’une nouvelle faille de sécurité critique, rapporte un chercheur en cybersécurité. Malgré les risques encourus par les utilisateurs, Microsoft refuse de proposer un correctif dans les plus brefs délais. Pour forcer la main de la firme, le chercheur a révélé l’existence de…

Téléchargez GHIDRA et prenez vous pour un espion de la NSA

Le logiciel GHIDRA utilisé par la NSA pour repérer et contrer des programmes malveillants est désormais disponible gratuitement pour tous. Open-source, il peut même être amélioré par la communauté.  Comme promis, la National Security Agency (NSA) des États-Unis a rendu…