Amazon admet qu’il y a énormément de contrefaçons sur son site

Amazon admet qu’il y a beaucoup trop de contrefaçons sur sa boutique en ligne. D’après le géant du net, la recrudescence de produits contrefaits risque de nuire à sa réputation et à sa santé financière. Afin de lutter contre ce phénomène, la firme Jeff Bezos a mis en place le Project Zero, une initiative destinée à aider les marques à repérer les contrefaçons. 

amazon admet trop contrefaçons site

Amazon vient de transmettre son rapport annuel à ses investisseurs, rapportent nos confrères de CNBC. Dans ce document, l’entreprise évoque le problème de la contrefaçon, qui ne cesse de prendre de l’ampleur. De nombreux vendeurs tiers utilisent en effet la plateforme pour écouler des copies de produits connus. Parmi les marques les plus touchées, citons Lacoste, American Apparel, Adidas et Levi Strauss. Louboutin, le chausseur de luxe français, a même porté plainte contre Amazon pour avoir publié des annonces portant sur la vente d’articles contrefaits. D’après l’US Trade Representative, le bureau du représentant américain du commerce, Amazon est même devenu un site de contrefaçons notoire.

Les contrefaçons font perdre de plus en plus d’argent à Amazon

« Nous pourrions être tenus responsables d’activités frauduleuses ou illégales de vendeurs » admet la firme, craignant des poursuites judiciaires. Pour Amazon, les gouvernements pourraient exiger d’importants changements dans la manière dont fonctionne la plateforme. « Il se peut que nous ne puissions pas empêcher les vendeurs de percevoir des paiements, de manière frauduleuse ou non, lorsque les acheteurs ne reçoivent jamais les produits qu’ils ont commandés ou lorsque les produits reçus diffèrent sensiblement de la description du vendeur » souligne le site dans un aveu d’impuissance. De même, la firme n’est pas toujours en mesure « d'empêcher les vendeurs de nos magasins ou d’autres magasins de vendre des marchandises illicites, contrefaites, piratées ou volées ».

Lire aussi : il se fait facturer 360 euros pour un peigne acheté 3 euros sur Amazon

En réaction à l’augmentation des contrefaçons, Amazon a mis en place une généreuse politique de retour et de remboursement. Si un internaute ne reçoit pas ce qu’il a commandé, le site engage sa responsabilité et dédommage lui même l’acheteur lésé. « Plus les ventes de nos vendeurs tiers augmentent, plus le coût de ce programme augmentera et pourrait avoir une incidence défavorable sur nos résultats » met en garde Amazon. Sans surprise, les contrefaçons présentes sur son site ont un coût considérable pour l’entreprise.

Pour lutter contre les contrefaçons, Amazon a lancé un nouvel outil, le Project Zero. Ce programme permet à certaines entreprises de signaler et d’éliminer les copies mises en ligne sans devoir demander l’approbation à Amazon. Pour aider les marques à déceler les faux, la firme de Jeff Bezos propose un système de protection dopé à l’intelligence artificielle. Cette IA va simplement repérer automatiquement les contrefaçons sur base de certains critères, comme les logos. « Les forces combinées d’Amazon et des marques peuvent permettre d’abattre les contrefaçons » estime la plateforme. Avez-vous déjà été dupé par une contrefaçon sur Amazon ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google accusé d’avoir saboté Firefox pendant des années

Google aurait-il saboté Firefox pour imposer son navigateur Chrome ? C’est en tout cas ce qu’affirme un ancien cadre de Mozilla. Selon lui, Google a délibérément laissé traîner des bugs qui affectaient spécifiquement Firefox dans ses services en ligne. Une…

Fibre optique : on arrive enfin aux 5 millions d’abonnés FttH

La fibre optique continue de se développer progressivement en France. Symbole de cette croissance, la technologie FttH (de bout en bout, jusqu’à l’abonné) qui compte désormais près de 5 millions de clients (+ 1,5 millions en 2018) et représente plus…