Amazon : le moteur de recherche est accusé de favoriser ses propres produits, la firme dément

Amazon met en avant les produits les plus rentables de son site, révèle une enquête du Wall Street Journal. D’après le média, le site de commerce en ligne a modifié les algorithmes de son moteur de recherche pour favoriser les articles de sa propre marque. La firme de Jeff Bezos dément fermement ces accusations et assure que rien n’a changé. 

Amazon

« Amazon.com a ajusté son système de recherche pour mettre en évidence une liste de produits les plus rentables pour le groupe » accuse le Wall Street Journal dans un article paru ce 16 septembre 2019. Le média s’appuie sur les dires d'employés ayant travaillé sur les algorithmes du site et sur l’enquête de Jumpshot, une firme d’analyse marketing.

Lire également : Amazon vend plus de 4000 produits dangereux et illégaux sur son site

Amazon : le moteur de recherche met en avant les produits les plus rentables

Fin 2018, Amazon aurait ainsi décidé de favoriser les 10 000 produits vendus sous ses propres marques. Le moteur de recherche afficherait par exemple en priorité les articles Amazon Basics sur la première page des résultats. En conséquence, les internautes sont plus susceptibles d’acheter un produit mis au point par Amazon qu’un autre. Le moteur de recherche serait donc programmé pour privilégier la rentabilité à la pertinence.

Amazon est rapidement monté au créneau pour démentir les assertions du Wall Street Journal. « Nous n’avons pas changé nos critères afin de classer les résultats de recherche pour améliorer la rentabilité » assure un porte parole d’Amazon. En fait, le moteur de recherche a toujours été programmé pour prendre en compte la rentabilité des articles affichés en première page.

Dans un communiqué adressé à nos confrères de Cnet, Amazon a décidé d’en remettre une couche. « Nous considérons la rentabilité des produits que nous répertorions et présentons sur le site mais il ne s’agit que d’une mesure et non d’un facteur déterminant de ce que nous montrons à nos clients » se défend le site de commerce en ligne. Le groupe estime que l’enquête du Wall Street Journal est « fausse dans les faits ».

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Dark web : les dealers se mettent eux aussi au Black Friday

Les dealers se mettent eux aussi au Black Friday sur le dark web. Les cybercriminels profitent de cet événement commercial pour vendre leurs produits illicites à prix cassé. La drogue, les cartes de crédit volées, et les logiciels de piratage…

Amazon, eBay et Wish sont accusés de vendre des produits explosifs et mortels

Chargeur qui explose, sèche-cheveux qui s’enflamme… Une association britannique accuse eBay, Amazon et Wish de commercialiser des produits électriques potentiellement mortels. Les géants du e-commerce sont dans le collimateur de l’Electrical Safety First, une association britannique à but non lucratif….

Internet : un Français sur six est incapable de s’en servir

Un Français sur six ne sait pas se servir d’Internet, annonce une étude de l’Insee. En 2019, une importante partie de la population ne dispose en effet toujours pas d’accès au web. De plus, de nombreux usagers quotidiens d’Internet manquent…

Amazon vend de la nourriture périmée depuis 2 ans sur son site

Amazon vend de nombreux aliments périmés sur son site de e-commerce, révèle une enquête de CNBC. De nombreux vendeurs tiers commercialisent en effet à l’insu d’Amazon des brownies, du lait maternel ou des biscuits dont la date de péremption est passée depuis plusieurs…

Hadopi accuse Facebook, Twitter et YouTube de servir au piratage

La Hadopi vient de publier un niveau rapport qui met en lumière le rôle de YouTube, Facebook, Twitter ou encore Reddit dans l’ampleur grandissante du piratage. Selon l’autorité, 16% des pirates Français utilisent les réseaux sociaux pour accéder aux films,…