Amazon menace des fabricants pour les forcer à partager leurs données clients

 

Le Wall Street Journal révèle comment Amazon a fait pression sur Ecobee pour qu'elle partage les données clients de ses produits dotés d'Alexa. La firme est allé jusqu'à menacer Ecobee de sanctions, notamment de ne plus pouvoir participer aux lucratifs Prime Days. La plateforme ferait surtout ce genre de pression sur les petites et moyennes entreprises qui pourraient disparaître si elle voyaient leur accès à Amazon coupé. De son côté, Ecobeee poursuit les négociations mais craint que cette requête ne soit contraire à ses règles en matière de vie privée, voire que Amazon n'en profite pour copier ses produits. 

Amazon
Crédits : Marco Verch via CCNULL

Le Wall Street Journal rapporte que Amazon a fait pression sur le fabricant de thermostats intelligents Ecobee pour le forcer à partager les données de ses clients. Ecobee partageait déjà certaines données avec Amazon, lorsque par exemple ses accessoires reçoivent une commande Alexa, mais ce que demande Amazon va plus loin : la firme souhaite un accès permanent à l'état des produits Ecobee, comme la température à tout instant ou si les portes de l'utilisateur sont verrouillées.

Ecobee a hésité dans un premier temps : le fabricant n'est qu'une PME très dépendante d'Amazon – d'autant que la firme de Jeff Bezos dispose de parts minoritaires dans l'entreprise. Mais cette demande va dans le même temps trop loin en portant atteinte à la vie privée des clients Ecobee. Et il y a également le risque très réel qu'Amazon se serve de ces données pour lancer un produit concurrent des solutions Ecobee. Car Amazon fait apparemment aussi concurrence aux entreprises qu'il finance.

Lire également : Concurrence – l'Europe présente son plan de lutte contre Amazon, Google, Facebook et Microsoft

Amazon a menacé Ecobee de l'exclure de certaines opérations lucratives

Sans compter le fait que Amazon a déjà été accusé d'espionenr els vendeurs de la marketplace pour mieux les concurrencer. Lorsque Ecobee a osé refuser cette requête, Amazon a averti ses responsables qu'un refus pourrait exclure les produits de la firme des opérations de soldes comme les Amazon Prime Days voire carrément empêcher les futurs produits Ecobee d'utiliser l'assistant Alexa. Lorsqu'on connaît la part de marché d'Amazon dans le commerce en ligne (plus de 40% du marché aux Etats-Unis) et les assistants cela donne matière à réfléchir.

Une exclusion même partielle des services Amazon peut se transformer en une véritable condamnation à mort pour ce genre d'acteurs de taille moyenne très dépendants du commerce en ligne. Du coup, Ecobee n'a eu d'autre choix que de poursuivre des négociations – toujours en cours au moment où nous écrivons ces lignes.

Ce n'est pas la première fois que ce genre de pratiques d'Amazon sont dénoncées. L'accessoiriste PopSockets LLC raconte ainsi que les employés Amazon se permettent de proférer des menaces simplement du fait de la taille et de la puissance du géant du commerce en ligne. Dans un témoignage devant le sous-comité antitrust de la chambre des représentants américaine, le patron de PopSockets David Barnett raconte ainsi comment Amazon lui a promis de mieux lutter contre les contrefaçons des articles PopSockets LLC à condition que la firme soit prête à augmenter son budget publicitaire sur la plateforme.

La plupart des firmes n'ont d'autres choix que de tolérer les pressions d'Amazon

Amazon ne facture normalement pas la lutte contre les contrefaçons qui est par ailleurs une obligation légale absolue. On peut également évoquer le cas de HBO : les deux firmes ont un accord pour diffuser des contenus sur Prime Video. Mais lors du lancement de HBO Max, AT&T a demandé à Amazon de ne pas inclure la nouvelle chaîne sur sa plateforme.

Amazon a alors rétorqué qu'ils n'auraient pas droit à d'application sur les Fire TV si ils n'acceptent pas de diffuser HBO Max sur Prime Video. Et ces histoire ne sont qu'une petite sélection de cas évoqués par le Wall Street Journal. De son côté, Amazon explique que ces pratiques visent à améliorer l'expérience pour les clients.

Concernant le cas d'Ecobee, le porte-parole de la firme Jack Evans affirme que l'accès permanent aux données des clients Ecobee doit permettre de leur délivrer de meilleures recommandations, tout en rappelant que cette collecte de données a été acceptée par les utilisateurs lors du linkage de leur compte Amazon avec Ecobee.

Alors que les parlementaires américains enquêtent en ce moment sur les pratiques d'Amazon, la firme, elle, se défend de toute pratique anticoncurrentielle. La firme évoque notamment pour le cas de HBO des occasions lors desquelles Amazon et une firme peuvent “explorer des partenariats transversaux avec les unités business d'Amazon”.

Source : WSJ



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !